B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

10. Documents

Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

10.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)

« Brack (Directeur administratif de la Chancellerie du Führer) me donna l’ordre dŽassister à la première séance d’euthanasie à l’asile de Brandenburg près de Berlin. Je me rendis dans cet asile dans la première moitié de janvier 1940. On avait construit un bâtiment spécial à cet effet. Il y avait une pièce de trois mètres sur cinq environ et de trois mètres de haut, carrelée et semblable à une salle de douche. Autour de la pièce, des bancs ; à dix centimètres du sol courait le long du mur une canalisation d’environ trois centimètres de diamètre. Ce tuyau était percé de petits orifices, par lesquels se répandait le monoxyde de carbone. A l’extérieur étaient placées des bouteilles de gaz, reliées au tuyau. C’était le bureau central des Bâtiments de la S.S qui avait procédé à lŽinstallation (...) Dans l’asile il y avait déjà deux crématoires mobiles qui devaient servir à brûler les cadavres. Sur la porte dŽentrée, construite comme une porte dŽabri antiaérien, était fixé un judas rectangulaire permettant d’observer les délinquants.

C’était le Dr Widmann (Chef du département "Chimie" du KTI, cŽest-à-dire lŽInstitut Technique Criminel) en personne qui effectua le premier gazage. Il ouvrit le tuyau de gaz et régla la quantité de gaz (...) Pour ce gazage il amena dix-huit à vingt hommes dans cette "salle de douche", conduits par les infirmières de lŽétablissement. Ils se déshabillèrent entièrement dans une première salle. Une fois nus, ils se rendirent tranquillement dans la salle de douche sans manifester le moindre signe dŽinquiétude. On ferma les portes, puis le Dr Widmann actionna le gaz. Je pus voir à travers le judas qu’au bout d’une minute environ tous s’étaient affaissés ou gisaient sur les bancs. Au bout de 5 minutes, l'air fut vidangé et la porte d'accès ouverte...Les infirmiers sortirent les cadavres et les placèrent sur des brancards spéciaux pour les porter aux crématoires. Si je précise brancards spéciaux, c’est quŽil sŽagissait de brancards construits pour cet usage particulier. On pouvait les placer directement dans les fours et décharger les corps grâce à un système évitant de les toucher. Ces fours et ces brancards avaient été également construits dans le service de Brack (...) A la suite de cet essai couronné de succès, Brack prononça quelques paroles (...) Le Dr Brandt (Le médecin personnel dŽHitler) parla à son tour pour redire que seuls les médecins devaient procéder au gazage. Pour finir on considéra ce début comme une réussite et les opérations se poursuivirent à Brandenburg... »

E.Klee, « Euthanasie » im NS-Staat. Die "Vernichtung lebensunwerten Lebens" », Francfort, 1986, pp. 110-112.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)