B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’économie alsacienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Le système productif

L’agriculture
Production d’énergie
L’industrie
Le commerce extérieur
Les transports en Alsace

3.5. Les transports en Alsace

Le transport en Alsace reste un sujet au coeur de nombreuses controverses et n'est assurément pas à la hauteur de ce qu'il devrait être, compte tenu de la puissance économique de la région. Au point de vue routier, aucune autoroute Nord-Sud continue ne traverse la région entre Strasbourg et Mulhouse, les deux centres principaux. Les liaisons fluviales, régulées par le Port autonome de Strasbourg, en revanche, assurent un trafic performant le long du Rhin. Au niveau ferroviaire, on observe très clairement de grosses lacunes : le TGV Est jusqu'à Strasbourg est seulement prévu pour janvier 2012, et aucun projet de liaison transversale Nord-Sud (Amsterdam-Milan, par exemple) n'est encore clairement proposé ! Au niveau aérien enfin, même s'il est menacé par l'arrivée proche du TGV Est, l'aéroport de Strasbourg Entzheim a montré dans les dernières années une forte croissance, le plaçant désormais au rang des grands aéroports nationaux.

3.5.1. Le réseau fluvial

Le Rhin est le premier fleuve commercial en Europe, avec un trafic global de 300 millions de tonnes par an. Il offre ainsi à l'Alsace une place privilégiée au coeur de l'espace fluvial européen et constitue une infrastructure de transport très importante ; il est un atout de compétitivité économique pour les pays riverains comme la Suisse, la France, l’Allemagne et les Pays-Bas, ou directement liés au bassin rhénan comme la Belgique. Les grands ports maritimes de Rotterdam, Anvers, Amsterdam et Zeebrugge sont directement accessibles par le fleuve.

Face à la saturation des autres modes de transport et aux coûts externes qu'ils entraînent (pollution, sécurité, bruit...), le Rhin dispose de larges réserves de capacité : la navigation pourrait doubler sur le Rhin supérieur sans investissement important en infrastructure ; la voie d'eau constitue en matière de logistique une alternative pour les entreprises confrontées à un engorgement croissant des principaux axes routiers.

Bien que l'activité globale sur le Rhin a été marqué en 2002 par un très léger repli (-1%) ,le transport combiné continue sa progression depuis le début de l'exercice encours avec des marchandises de plus en plus diversifiées.

Le trafic portuaire dépasse 15 millions de tonnes, dont près des trois quarts pour Strasbourg, second port fluvial français. Le projet d'élargissement du canal Rhin-Rhône, destiné à relier le Rhône (et la Méditerranée) au réseau d'Europe centrale (Rhin, Danube, mer du Nord et mer Baltique) a finalement été abandonné en 1998 pour des raisons de coût et de dégradation des paysages, notamment dans la vallée du Doubs.

3.5.2. Les réseaux routier et autoroutier

Strasbourg est au coeur d'un important réseau routier et autoroutier, qui fait encore l'objet d'améliorations. La vallée du Rhin Supérieur constitue une artère essentielle pour les trafics Nord-Sud, avec les autoroutes ou routes à 2 x 2 voies A 35 et N 83 en Alsace (prolongés par l'A 36 en direction de Lyon-Marseille), et A 5 en Baden-Wurttemberg. L'autoroute A 4 assure la liaison avec Paris.

Le transport ou le déplacement des usagers se fait principalement sur l'autoroute gratuite A35 assurant la liaison nord-sud, de Lauterbourg à St Louis/Bâle, avec une courte portion en nationale de 2x2 voies, dont la continuation autoroutière est à l'étude.

L'axe A4 (en direction de Paris), dense, (à péage à 20 km au nord-ouest de Strasbourg), commence à atteindre un point de saturation de même que l'axe A36 en direction de Paris-Lyon, à péage dès Burnhaupt (10 km à l'ouest de Mulhouse), gratuit jusqu'en Allemagne.

Du fait de la conception des autoroutes (voies de transit et voies de desserte des grandes agglomérations) qui prévalait dans les années 1970 et 1980, les villes de Strasbourg et de Mulhouse voient leur agglomération traversée par des voies autoroutières portées aujourd'hui à 2 fois 3 voies, et ce, à moins d'un kilomètre du centre-ville pour Strasbourg et d'1,5km pour Mulhouse. Il en résulte de fortes nuisances : principale source de pollution et saturation du trafic, notamment à Strasbourg où le trafic de l'autoroute A35 (170.000 véhicules/jour en 2002) est l'un des plus importants de France. La traversée urbaine de l'A36 à Mulhouse provoque également des perturbations régulières de trafic, temporairement apaisées par sa transformation en 2 fois trois voies. L'absence de panneaux à messages variables et de caméras de trafic ne facilite pas la communication avec l'usager.

Il y a un projet de construction d'une nouvelle autoroute de 2 fois 2 voies qui contournerait l'ouest de l'agglomération strasbourgeoise afin de capter le trafic de transit nord-sud et de délester Strasbourg. Le tracé prévoit de relier l'échangeur de Hoerdt au nord, à Innenheim au sud. L'ouverture est prévue fin 2011 pour un trafic envisagé de 41.000 véhicules par jour. Les estimations de la DDE (maître d'ouvrage) laissent cependant planer quelques doutes sur l'intérêt d'une telle infrastructure, puisqu'elle ne capterait qu'environ 10 % du trafic de l'A35 au niveau de Strasbourg.

À cela s'ajoute la décision du land voisin de Bade-Wurtemberg d'imposer une taxe sur les poids-lourds empruntant son réseau autoroutier. Ainsi, une partie du trafic de transit se reporte sur le réseau alsacien, parallèle et gratuit, ce qui aggrave aujourd'hui la saturation de celui-ci.

3.5.3. Le réseau ferroviaire

Le réseau ferroviaire Alsacien se situe dans le grand axe européen Nord-sud. La région est relativement bien desservie au niveau international, national et régional avec le TER. Cependant, les transports ferroviaires de la région ont besoin de s’adapter.

Les Vosges n'étant franchissables que par le col de Saverne, la trouée de Belfort ou encore par quelques cols peu roulants, l'Alsace a besoin de se désenclaver et de se rapprocher du reste de la France. De plus, le tunnel Maurice-Lemaire en direction de Saint-Dié-des-Vosges fut abandonné par le chemin de fer et est aujourd'hui destiné au trafic routier avec péage.

Différents projets sont ainsi envisagés :

  • le TGV Est (Paris - Strasbourg) ; (travaux en cours, mise en service vers 2007);
  • le TGV Rhin-Rhône ou ligne Dijon-Mulhouse (travaux dès 2006) ;
  • une interconnexion avec l'ICE allemand, à la hauteur de Kehl et/ou d'Ottmarsheim ;
  • le tram-train de Mulhouse en cours de réalisation, puis celui de Strasbourg (2011).

3.5.4. Les liaison aériennes

Il y a deux aéroports internationaux en Alsace :

  • L'Aéroport international Bâle-Mulhouse-Fribourg est le seul aéroport parfaitement binational au monde. Les compagnies aériennes offrent plus de 60 destinations en vols directs. Avec 2.549.083 passagers à fin 2004, le trafic de l’EuroAirport a progressé de 2,4% par rapport à l’année précédente (2.489.676 passagers). L’activité fret augmente de 8% pour atteindre 88.138 tonnes, dont 53.941 tonnes (61% de l’activité) revenant au fret camionné.
  • L'aéroport de Strasbourg Entzheim (7e aéroport français) s'est considérablement développé ces dernières années même si la part du trafic international est encore faible. Le trafic aérien de l'aéroport international d'Entzheim se situe actuellement à 2 millions de passagers alors que la barre du million de passagers n'a été franchie qu'il y a douze ans. Il reste que l'aéroport subit la concurrence très importante d'aéroports proches (Bâle-Mulhouse notamment mais aussi celle plus lointaine de Francfort) et que sa zone d'influence est relativement faible, à peine le département du Bas-Rhin.

Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)