B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le camp de concentration de Lublin MaĂŻdanek

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Histoire

Le camp des prisonniers
Vers le camp dÂ’extermination
Le camp dÂ’extermination
LÂ’Erntefest
La fin du camp

2.3. Le camp dÂ’extermination

A partir de mai 1942, Majdanek ressemble de plus en plus à un camp d’extermination avec la mise en œuvre de l’Aktion Reinhard et suite à la conférence de Wannsee. On pratique la sélection : les aptes, au travail, les inaptes, à la chambre à gaz. Pendant cette période de massacres, Lublin reçoit principalement des déportés du district de Lublin, du district de Varsovie, de Slovaquie, du Protektorat, du district de Bialystock et de France.

En mai 1942, on commence à construire un krematorium d’une capacité de crémation de 200 corps par jour… En juillet sont livrés 540 kilos de Zyklon B alors qu’un chantier de chambre à gaz est mis en route. Un total de 7.711 kilos de Zyklon seront livrés jusqu’à la fermeture du camp...

En août 1942 débute la construction d’une chambre à gaz bétonnée : en tout seront construites au moins 3 chambres à gaz dans un bâtiment en forme de U. Deux utilisent alternativement le monoxyde de carbone et l'acide cyanhydrique (Capacité de 150 personnes chacune). La troisième fonctionne uniquement à l'acide cyanhydrique (Capacité de 300 personnes). L'espace devant le bâtiment est baptisé par les SS « Rosengarten » ou « Rosenfeld », allusion aux patronymes typiques des juifs, car il ne pousse aucune rose à cet endroit… On y gaze pendant près d'un an 500 à 600 personnes par semaine. Environ 50.000 personnes, en majorité juives, vont périr à Lublin en 1943 et 1944.

A l’automne, un camp de femmes Juives est ouvert, et en janvier 1943, un camp d’enfants et d’adolescents. Pendant l'été 1943, Himmler vient inspecter le camp de Maïdanek. Des convois de plus en plus nombreux arrivent, et après sélections, des milliers de personnes sont envoyées dans les chambres à gaz. Il faut construire en septembre un second Krematorium d’une capacité de crémation de 1.000 cadavres par jour… et qui se révèlera bientôt insuffisant.

En octobre 1943, le camp de Lublin prend le contrôle administratif des camps de travail de Poniatowa et de Trawniki. Lublin devient alors un complexe de plusieurs camps de travail du WVHA comportant :

  • le camp lui-mĂŞme ;
  • le camp de Trawniki ;
  • le camp de Poniatowa ;
  • l'ancien aĂ©rodrome de Lublin ;
  • la SS Deutsch AusrĂĽstungswerke (DAW) Ă  Lublin ;
  • le camp de Blizyn, le camp de Radom ;
  • le camp de Budzyn.

Frank, le « patron » du Gouvernement Général décide alors avec ses acolytes une grande opération de « nettoyage » des Juifs dans le secteur de Lublin, d’autant plus que la révolte de Sobibor inquiète les SS. Il est décidé d’éliminer tous ceux qui sont inutiles et inaptes au travail. L’opération, « Aktion Erntefest » ou « Fête des moissons » à lieu le 3 novembre : elle se solde par l’extermination de 42.000 personnes. La capacité des crématoires se révèle totalement insuffisante et l’on procède à des crémations à ciel ouvert… Le comble de l’horreur est atteint.

Début 1944, des convois de déportés malades de Buchenwald, Dora, Ravensbrück, Sachsenhausen sont envoyés à Lublin et subissent des « sélections » allant jusqu’à 100% des déportés. Le 24 février, le « Sonderkommando 1005 » chargé de l’exhumation et de la crémation des cadavres se révolte. 3 de ses membres réussissent à s’échapper. Les 50 autres sont massacrés.



Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)