B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Nazisme : le camp de concentration de Mauthausen (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. TĂ©moignages

Mauthausen, par le P. Riquet
L’arrivée à Mauthausen, par M. de Bouard
Assassinats dÂ’aviateurs, par M. Lampe
Les Juifs hollandais en 1941, par M. Lampe
Les gazages, par Kandhut et Scoops
SĂ©vices, par M. de Bouard
Une journée de travail, par M. de Bouard
Morts de froid, par M. de Bouard
Exécutions de 72 Yougoslaves et de 87 Juifs, par M. de Bouard
L’organisation clandestine et tentative de révolte, par M. de Bouard
Le Revier, par R. Labram
Expériences médicales à Gusen, par E. Le Chène
Ebensee, par E. Le Chène
Déposition du commandant Ziereis, par E. Le Chène
MĂ©tamorphose, par Miquel Serra i Grabulosa
Les Espagnols de Mauthausen, par André Lacaze

8.12. Expériences médicales à Gusen, par E. Le Chène

« Une fois pendant l’été 1944, on emmena une groupe de détenus derrière le crématoire et on leur ordonna de se dévêtir et de ranger leurs vêtements en piles. Après que les premières victimes eurent été fusillées, ceux qui leur succédaient devaient déplacer les corps de leurs camarades et les mettre de côté pour pouvoir se mettre eux-mêmes devant le mur d’exécution.  »

« Un groupe de juifs néerlandais en bonne santé fut arrêté en été 1942 et conduit à Mauthausen. Quelques jours après leur arrivée, une vingtaine d'entre eux furent emmenés jusqu'à une usine située à environ trois heures de là. Ce bâtiment contenait plusieurs laboratoires et chambres à gaz. Chacune d'elles comportait trois parois de béton sans fenêtre. Le quatrième mur était en verre d'où des chimistes pouvaient observer ce qui se passait à l'intérieur de la chambre. Les juifs néerlandais et vingt sept autres hommes, tous nus, furent contraints de se soumettre à des expériences. On leur donna des masques à gaz pour la première, qui dura quinze minutes. Après les deux premières minutes, ils ressentirent un picotement intense sur la peau, suivi par une sensation de vive chaleur. Lorsqu'ils quittèrent la chambre à gaz, on prit leur température et on leur fit une prise de sang, après quoi, ils furent douchés avec une solution fortement chlorée. Ils n'éprouvèrent aucun effet fâcheux à la suite de cette première expérience. »

« Trois semaines plus tard, on les fit de nouveau pénétrer dans la chambre à gaz, dévêtus mais avec des masques à gaz. Ils éprouvèrent de nouveau une sensation de chaleur, mais elle fut suivie cette fois d'un froid intense. Quand ils quittèrent la chambre après quinze minutes, le médecin ne prit pas leur température, mais on leur fit prendre à nouveau un bain chloré. Trois jours plus tard, dix de ces hommes éprouvèrent de violentes irritations de la peau et eurent des plaies sur tout le corps. Une semaine plus tard, les autres durent retourner dans la chambre à gaz, cette fois sans masque. L'épreuve finale dura une demi heure. Après quelques minutes, les victimes furent prises de nausées et de vertiges. Ils perdirent connaissance. À la fin de l'expérience, les hommes furent retirés de la salle par des aides de laboratoire qui portaient des uniformes anti-gaz, des gants de caoutchouc, des souliers spéciaux et des masques à gaz. Les victimes saignaient du nez, de la bouche et des oreilles. On radiographia leur estomac et leurs poumons. Les vomissements et vertiges continuèrent pendant quatre jours, durant lesquels ils furent néanmoins obligés de recommencer de durs travaux. »

Evelyne Le Chène : Mauthausen ou la comptabilité de l’horreur
Paris, Belfond 1974, p.201.


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)