B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

RavensbrĂĽck, camp de concentration nazi

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Histoire

Les débuts du camp
Le camp en 1942
Le camp en 1943-1944
La fin du camp

2.2. Le camp en 1942

C’est à la fin de l’année 1941 que le camp devient un véritable lieu d’extermination et qu’il va notablement s’internationaliser, accueillant des détenues de plus de 20 pays. En 1942, le camp reçoit environ 6 500 détenues et inaugure une pratique nouvelle : celles des expériences médicales (infection par bactéries, stérilisations et opérations « expérimentales »…)

Ravensbrück : barbelés et mirador
Ravensbrück : barbelés et mirador

En décembre 1941, une commission de médecins venus de Berlin « sélectionne » 1 400 femmes pour les envoyer dans la chambre à gaz de la « Heil- und Pflegeanstalt Bernburg » (Centre médical de Bernburg) dans le cadre de l’« Aktion T4 » : il s’agit de malades mentales, de malades physiques et de 700 à 800 Juives. C’est le début de ce que l’on appelle les « transports noirs »

En janvier 1942 arrivent les premières Françaises de Lille et de la prison de la Santé à Paris. En février et mars 1942, dix « transports noirs » emmènent des femmes à la mort à Bernburg et Buchbei-Berlin. Du 23 au 26 mars 1942, 1 000 femmes Juives et Tziganes partent pour « inaugurer » le « camp des Femmes » de Birkenau. Durant cette même période de février et mars est construit le krematorium (les détenues mortes étaient incinérées à Fürstenberg), alors que les détenus du camps des hommes construisent le camp d’Uckermark : c’est un camp situé à environ 1,5km du camp central destiné à recevoir des jeunes filles âgées de 16 à 19 ans, asociales, délinquantes et criminelles.

Ravensbrück : vue aérienne
Ravensbrück : vue aérienne

Fin mars 1942, un premier transport de femmes juives part pour Maidanek. En avril, le camp compte 5 500 femmes, mais 10 000 y ont déjà été immatriculées depuis le début. Le 7 juillet, 182 femmes du village rasé de Lidice (en représailles de l’attentat contre Heydrich) arrivent au camp ; vers la même période, la firme Siemens & Halske installe 20 ateliers juste à côté du camp des femmes. Les premières détenues sont « formées » pour le travail en usine. Le camp d’Uckermark, achevé, accueille ses 400 premières « pensionnaires »…

En août, démarrent les premières expériences médicales sur 75 étudiantes polonaises, les « Kaninchen » (« lapines »)… Elles sont opérées par petits groupes, puis le seront à nouveau en août 1943.

Le 5 octobre, 622 femmes (dont 522 juives).sont envoyées à Auschwitz : le camp doit en effet être vidé de toutes ses Juives…

Ravensbrück : le crématoire
Ravensbrück : le crématoire

Le 5 décembre 1942, il y a 15 518 immatriculations depuis l’ouverture du camp, et une population effective de 10 800 détenus, hommes, femmes et enfants (environ 400). 6 000 femmes sont utilisées dans des usines d’armements, ou louées comme ouvrières agricoles. L'entreprise Dachau obtient la création d'équipes de nuit afin que la production ne soit pas interrompue.



Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)