B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le camp de concentration de Bergen Belsen

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Histoire

Le camp de la Wehrmacht
Le camp mixte
Le « Camp de repos »
Le camp mouroir
La fin du camp
Les kommandos

3.2. Le camp mixte

Le 27 avril 43, Pohl acquiert pour le compte des SS la moitié du Stalag pour créer un camp d'internement d'où les ressortissants étrangers pourraient être rapatriés chez eux avec « un bon souvenir », et pour les juifs devant être échangés contre des Allemands détenus à l'étranger. On remplace le mot « Internierungslager » par celui de « Aufenthaltslager » (« Camp de séjour »). Les baraquements restants du camp de prisonniers de guerre sont utilisés par la Wehrmacht comme infirmerie.

Pohl place à la tête du camp le capitaine SS Adolf Haas et le charge de le moderniser et de l’adapter :

  • un crématoire est construit à l'extrémité sud de l'enceinte.
  • six bâtiments proches de l'entrée constituent le camp 1 (Blocks 1 à 6), qui est réservé aux Häftlinge (prisonniers) devant arriver au printemps 1944, tandis que les prisonniers de guerre sont dirigés vers d'autres camps.
  • le « camp de lÂ’Etoile » est contigu au camp des Häftlinge, mais en est séparé par des barbelés : il est destiné à recevoir les blocks des « Juifs à échanger », car tous doivent porter l'étoile de David cousue sur leurs vêtements. En effet, le 13 février 1943, le ministre des Affaires étrangères von Ribbentrop a donné l'ordre de sélectionner des Juifs en vue d'un futur échange contre des Allemands de Palestine. Les nazis prévoient dÂ’y interner quelques 40.000 juifs, dont les plus nombreux seraient des HollandaisÂ…

En juillet 1943 arrivent les premiers convois. Il s'agit de 2.300 à 2.500 juifs polonais arrêtés à Varsovie, Lemberg et Cracovie et possédant des passeports de pays d'Amérique latine. À l'exception de 350, ils seront tous conduits l'année suivante à Auschwitz et exterminés. À la mi-août arrive un transport de 441 juifs de Salonique, dont 367 d'origine espagnole : ces derniers rejoindront l'Espagne en février 1944. D'autres convois de juifs espagnols, grecs, portugais, hollandais suivent. Leur nombre passe de 379 au 1er janvier 1944 à 4.100 au 31 juillet 1944.

Parmi eux, seuls 358 seront finalement libérés grâce à un échange le 30 juin 1944. Ils arriveront à Haïfa le 10 juillet 1944 via Vienne, Budapest et Constantinople. Un autre transport quitte Bergen-Belsen le 21 janvier 1945 avec 301 prisonniers. 136 seulement arriveront en Suisse le 25 janvier, les autres étant retenus dans un camp d'internement civil à Ravensburg.

Les « juifs à échanger » bénéficient d'un traitement de faveur par rapport aux autres détenus de Bergen-Belsen. Pourtant ils sont eux aussi astreints au travail forcé : arrachage de souches d'arbres dans la lande voisine, établissement de canalisations dans le camp, récupération du cuir sur des chaussures usagées provenant de toute l'Allemagne… Mais la mortalité ne cesse de croître avec la défaite de plus en plus proche de la Wehrmacht.



Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)