B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Généralités
1.1. Principes architecturaux
1.2. Les voûtes romanes
1.3. Le « système » roman
1.4. Caractères de l’architecture romane

2. L’art roman en Alsace
2.1. Généralités
2.2. Architecture
2.3. Sculpture
2.4. Peinture, enluminure et vitrail
2.5. Objets d’art : ferronnerie et orfèvrerie

3. Saints Pierre et Paul de Rosheim
3.1. Histoire
3.2. extérieur
3.3. L'intérieur
3.4. Datation - filiation

4. Andlau : sainte Richarde
4.1. Histoire
4.2. A crypte
4.3. Porche et Portail
4.4. La frise historiée

5. Epfig : sainte Marguerite
5.1. Description
5.2. Datation et origine

6. Eschau : saint Trophime
6.1. Histoire
6.2. L'extérieur
6.3. L'intérieur
6.4. Originalité et datation
6.5. E cloître

7. Hohenbourg – sainte Odile
7.1. Histoire
7.2. Le monastère du XIIè
7.3. La chapelle de la Croix
7.4. La stèle historiée

8. Lautenbach : la collégiale Saint Miche et Saint Gangolf
8.1. Histoire
8.2. Plan et transformations
8.3. Le porche
8.4. Les sculptures

9. Abbatiale de Noirmoutier
9.1. Histoire
9.2. Structures et volumes
9.3. Ordonnance et décor de la façade
9.4. L' intérieur
9.5. Les parties gothiques
9.6. Conclusion

10. Abbatiale de Murbach
10.1. Histoire
10.2. L'extérieur
10.3. L'intérieur
10.4. La nef disparue
10.5. Datation

11. Neuwiller les Saverne : saints Pierre et Paul
11.1. Histoire
11.2. Les chapelles du chevet
11.3. La crypte
11.4. Interprétation et date de construction

12. L’octogone d’Ottmarsheim
12.1. Histoire
12.2. L'extérieur
12.3. L'intérieur
12.4. Ottmarsheim et Aix la Chapelle

13. Sainte Foy de Sélestat
13.1. Histoire
13.2. L'extérieur
13.3. L'intérieur
13.4. Notes archéologiques

14. Autres édifices ou parties d’édifices romans en Alsace
14.1. Feldbach : le prieuré
14.2. Guebwiller : Saint Léger
14.3. Gueberschwihr : le clocher
14.4. Pfaffenheim : saint Martin
14.5. Hattstatt : sainte Colombe
14.6. Wintzfelden : abbaye de Schwartzenthann
14.7. Marbach : l’abbaye
14.8. Sigolsheim : Saints Pierre et Paul
14.9. Kaysersberg : l’église d’Alspach.
14.10. Kaysersberg : tympan de l’église Sainte Croix
14.11. Dorlisheim
14.12. Altorf : saint Cyriaque
14.13. Avolsheim : le Dompeter
14.14. Avolsheim : le Baptistère
14.15. Obersteigen
14.16. Strasbourg : le chœur et le crypte de la cathédrale
14.17. Strasbourg : le cloître de saint Pierre le Jeune
14.18. Strasbourg : saint Thomas : le sarcophage de l’évêque Adeloch
14.19. Hohatzenheim
14.20. Saint Jean les Saverne
14.21. Berg
14.22. Surbourg : l’abbatiale
14.23. Altenstadt : Saint Ulric
14.24. Clochers romans
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Alsace : l’art roman en Alsace

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

12. L’octogone d’Ottmarsheim

Histoire
L'extérieur
L'intérieur
Ottmarsheim et Aix la Chapelle

12.3. L'intérieur

Répartition et équilibre des volumes, dépouillement des surfaces, sobriété du détail et éclairage contribuent à la tension centralisante et à la fluidité de l'espace. La rotonde communique avec les galeries circulaires par des arcades basses et des baies à claire-voie : d'elles vient aussi la lumière extérieure : par un effet de réfléchissement le polygone central parait plus éclairé que les galeries.

Ottmarsheim : l’intérieur
Ottmarsheim : l’intérieur

Le plan est simple : deux octogones concentriques prolongés à l'est par un modeste chœur carré. Les arcades s'ouvrant sur le déambulatoire sont percées à cru dans d'épaisses parois qui donnent à ce rez-de-chaussée l'aspect d'un soubassement.

Ottmarsheim : l’intérieur
Ottmarsheim : l’intérieur

Les hautes et larges baies d'étage des tribunes sont chacune divisées dans le bas par des colonnes en trois arcades, et en haut par des colonnes étresillonnant l'arche supérieure en recoupant le tympan évidé. Les chapiteaux cubiques sont en grès des Vosges.

Ottmarsheim : l’intérieur
Ottmarsheim : l’intérieur

Au dessus des baies, le tambour est percé dans chaque face par une petite baie en plein cintre et se ferme dans une haute voûte en arc de cloître à 8 cotés et au tracé circulaire. Les bas-côtés forment déambulatoire et sont couverts de voûtes d'arêtes carrées alternant avec des voûtes triangulaires.

Ottmarsheim : peintures murales
Ottmarsheim : peintures murales

Dans les tribunes les doubleaux sont disposés comme à l'étage inférieur, mais le voûtement est différent. Sur l'axe est-ouest la voûte est en berceau horizontal et reprise par celle de la chapelle haute superposée au chœur.

C'est un des monuments les mieux conservés de l'architecture ottonienne, mais qui porte encore nettement la marque d'origine, celle de l'octogone d'Aix érigé par Eudes de Metz.

Ottmarsheim : Fresque de la chapelle surmontant le chœur
Ottmarsheim : Fresque de la chapelle surmontant le chœur
Ottmarsheim : l’intérieur
Ottmarsheim : l’intérieur

Icone texte Articles connexes
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)