B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Généralités
1.1. Principes architecturaux
1.2. Les voûtes romanes
1.3. Le « système » roman
1.4. Caractères de l’architecture romane

2. L’art roman en Alsace
2.1. Généralités
2.2. Architecture
2.3. Sculpture
2.4. Peinture, enluminure et vitrail
2.5. Objets d’art : ferronnerie et orfèvrerie

3. Saints Pierre et Paul de Rosheim
3.1. Histoire
3.2. extérieur
3.3. L'intérieur
3.4. Datation - filiation

4. Andlau : sainte Richarde
4.1. Histoire
4.2. A crypte
4.3. Porche et Portail
4.4. La frise historiée

5. Epfig : sainte Marguerite
5.1. Description
5.2. Datation et origine

6. Eschau : saint Trophime
6.1. Histoire
6.2. L'extérieur
6.3. L'intérieur
6.4. Originalité et datation
6.5. E cloître

7. Hohenbourg – sainte Odile
7.1. Histoire
7.2. Le monastère du XIIè
7.3. La chapelle de la Croix
7.4. La stèle historiée

8. Lautenbach : la collégiale Saint Miche et Saint Gangolf
8.1. Histoire
8.2. Plan et transformations
8.3. Le porche
8.4. Les sculptures

9. Abbatiale de Noirmoutier
9.1. Histoire
9.2. Structures et volumes
9.3. Ordonnance et décor de la façade
9.4. L' intérieur
9.5. Les parties gothiques
9.6. Conclusion

10. Abbatiale de Murbach
10.1. Histoire
10.2. L'extérieur
10.3. L'intérieur
10.4. La nef disparue
10.5. Datation

11. Neuwiller les Saverne : saints Pierre et Paul
11.1. Histoire
11.2. Les chapelles du chevet
11.3. La crypte
11.4. Interprétation et date de construction

12. L’octogone d’Ottmarsheim
12.1. Histoire
12.2. L'extérieur
12.3. L'intérieur
12.4. Ottmarsheim et Aix la Chapelle

13. Sainte Foy de Sélestat
13.1. Histoire
13.2. L'extérieur
13.3. L'intérieur
13.4. Notes archéologiques

14. Autres édifices ou parties d’édifices romans en Alsace
14.1. Feldbach : le prieuré
14.2. Guebwiller : Saint Léger
14.3. Gueberschwihr : le clocher
14.4. Pfaffenheim : saint Martin
14.5. Hattstatt : sainte Colombe
14.6. Wintzfelden : abbaye de Schwartzenthann
14.7. Marbach : l’abbaye
14.8. Sigolsheim : Saints Pierre et Paul
14.9. Kaysersberg : l’église d’Alspach.
14.10. Kaysersberg : tympan de l’église Sainte Croix
14.11. Dorlisheim
14.12. Altorf : saint Cyriaque
14.13. Avolsheim : le Dompeter
14.14. Avolsheim : le Baptistère
14.15. Obersteigen
14.16. Strasbourg : le chœur et le crypte de la cathédrale
14.17. Strasbourg : le cloître de saint Pierre le Jeune
14.18. Strasbourg : saint Thomas : le sarcophage de l’évêque Adeloch
14.19. Hohatzenheim
14.20. Saint Jean les Saverne
14.21. Berg
14.22. Surbourg : l’abbatiale
14.23. Altenstadt : Saint Ulric
14.24. Clochers romans
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Alsace : l’art roman en Alsace

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Epfig : sainte Marguerite

Description
Datation et origine

5.1. Description

Au Moyen Âge, Epfig était voisine de deux hameaux : Gallwiller et Sainte Marguerite. La chapelle de Saint Gall est détruite, mais Sainte Marguerite est restée intacte.

Plan de la chapelle sainte Marguerite d’Epfig
Plan de la chapelle sainte Marguerite d’Epfig

De l'extérieur, tout semble s'ordonner autour de la massive tour carrée sise au point de rencontre des quatre ailes recouvertes d'une toiture de même développement et de même hauteur. Mais en fait l'aile occidentale est plus large et plus longue : c'est une vraie nef, et il ne s'agit en conséquence pas d'un plan centré.

Epfig : la chapelle Sainte Marguerite du cimetière
Epfig : la chapelle Sainte Marguerite du cimetière

Tout est couvert de berceaux plein cintre sauf le carré du transept voûté d'ogives, la voûte de la nef étant légèrement plus haute.

Epfig : la chapelle Sainte Marguerite. La galerie vue de l’extérieur
Epfig : la chapelle Sainte Marguerite. La galerie vue de l’extérieur

Cette chapelle est une espèce de compromis entre le plan basilical et le plan centré. C'est la nef qui a conservé l'aspect originel, car il y eut bien des rajouts : baies à remplage flamboyant sur les croisillons (1516), chapelle carrée voûtée d'ogives (1516) à l'aisselle du chœur et du croisillon sud...

Epfig : la chapelle Sainte Marguerite. La galerie vue de l’extérieur
Epfig : la chapelle Sainte Marguerite. La galerie vue de l’extérieur

Le portique datant du XIIè est très intéressant : ses façades sont percées d'arcatures : sur la paroi ouest, arcade d'entrée en plein cintre suivie de deux arcatures jumelées : sur la paroi sud, arcature de deux baies géminées suivie d'une arcature de cinq baies géminées et enfin grande arcade de passage ; les colonnettes reposent sur une base en forme de chapiteau renversé ; leur chapiteau cubique est surmonté d'un tailloir allongé en marteau et profilé en console pour rattraper l'épaisseur du mur.

Epfig : la chapelle Sainte Marguerite : la galerie couverte
Epfig : la chapelle Sainte Marguerite : la galerie couverte

Le clocher est très sobre : ses faces sont percées de petites meurtrières surmontées d'une ouïe géminée dont la colonnette médiane ressemble à celles du portique (il y a des parallèles à Hohatzenheim et à Surbourg).

Epfig : la chapelle Sainte Marguerite. La galerie vue de l’intérieur
Epfig : la chapelle Sainte Marguerite. La galerie vue de l’intérieur
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)