B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Généralités
1.1. Principes architecturaux
1.2. Les voûtes romanes
1.3. Le « système » roman
1.4. Caractères de l’architecture romane

2. L’art roman en Alsace
2.1. Généralités
2.2. Architecture
2.3. Sculpture
2.4. Peinture, enluminure et vitrail
2.5. Objets d’art : ferronnerie et orfèvrerie

3. Saints Pierre et Paul de Rosheim
3.1. Histoire
3.2. extérieur
3.3. L'intérieur
3.4. Datation - filiation

4. Andlau : sainte Richarde
4.1. Histoire
4.2. A crypte
4.3. Porche et Portail
4.4. La frise historiée

5. Epfig : sainte Marguerite
5.1. Description
5.2. Datation et origine

6. Eschau : saint Trophime
6.1. Histoire
6.2. L'extérieur
6.3. L'intérieur
6.4. Originalité et datation
6.5. E cloître

7. Hohenbourg – sainte Odile
7.1. Histoire
7.2. Le monastère du XIIè
7.3. La chapelle de la Croix
7.4. La stèle historiée

8. Lautenbach : la collégiale Saint Miche et Saint Gangolf
8.1. Histoire
8.2. Plan et transformations
8.3. Le porche
8.4. Les sculptures

9. Abbatiale de Noirmoutier
9.1. Histoire
9.2. Structures et volumes
9.3. Ordonnance et décor de la façade
9.4. L' intérieur
9.5. Les parties gothiques
9.6. Conclusion

10. Abbatiale de Murbach
10.1. Histoire
10.2. L'extérieur
10.3. L'intérieur
10.4. La nef disparue
10.5. Datation

11. Neuwiller les Saverne : saints Pierre et Paul
11.1. Histoire
11.2. Les chapelles du chevet
11.3. La crypte
11.4. Interprétation et date de construction

12. L’octogone d’Ottmarsheim
12.1. Histoire
12.2. L'extérieur
12.3. L'intérieur
12.4. Ottmarsheim et Aix la Chapelle

13. Sainte Foy de Sélestat
13.1. Histoire
13.2. L'extérieur
13.3. L'intérieur
13.4. Notes archéologiques

14. Autres édifices ou parties d’édifices romans en Alsace
14.1. Feldbach : le prieuré
14.2. Guebwiller : Saint Léger
14.3. Gueberschwihr : le clocher
14.4. Pfaffenheim : saint Martin
14.5. Hattstatt : sainte Colombe
14.6. Wintzfelden : abbaye de Schwartzenthann
14.7. Marbach : l’abbaye
14.8. Sigolsheim : Saints Pierre et Paul
14.9. Kaysersberg : l’église d’Alspach.
14.10. Kaysersberg : tympan de l’église Sainte Croix
14.11. Dorlisheim
14.12. Altorf : saint Cyriaque
14.13. Avolsheim : le Dompeter
14.14. Avolsheim : le Baptistère
14.15. Obersteigen
14.16. Strasbourg : le chœur et le crypte de la cathédrale
14.17. Strasbourg : le cloître de saint Pierre le Jeune
14.18. Strasbourg : saint Thomas : le sarcophage de l’évêque Adeloch
14.19. Hohatzenheim
14.20. Saint Jean les Saverne
14.21. Berg
14.22. Surbourg : l’abbatiale
14.23. Altenstadt : Saint Ulric
14.24. Clochers romans
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Alsace : l’art roman en Alsace

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Saints Pierre et Paul de Rosheim

Histoire
extérieur
L'intérieur
Datation - filiation

3.4. Datation - filiation

3.4.1. Influences

3.4.1.1. Influences exercées par Rosheim

On retrouve l‘influence de Rosheim dans les linteaux et les fonts baptismaux de Bischoffsheim , les ornements de l'ancienne abbatiale de Niedermunster, le pilier historié du cloître du Mont Sainte Odile, le décor végétal et figuratif de l'église de Dorlisheim, les sculptures du chœur de Saint Jean les Saverne, les sculpture du glacis de la tour de Guebwiller...

Guebwiller: saint Léger. La tour de croisée
Guebwiller: saint Léger. La tour de croisée

3.4.1.2. Influences subies

Ce qui frappe, c'est l'enracinement dans la tradition Rhénane et surtout alsacienne de l’église de Rosheim. Le plan se retrouve à Surbourg et Gueberschwihr ; l'alternance des supports se voit à Surbourg et Niedermunster, les décors de façade à Murbach, Lautenbach, Alspach...

Les influences des régions extérieures à l'aire rhénane sont moindres : les lions d'acrotères sont fréquents en Lombardie ; le bandeau ou corniche qui suit les rampants du pignon de la façade et des bas-côtés provient de Bourgogne. Les ogives à bande rectangulaire chargées d'une demi tore sont Normandes (Lessay, Beauvais). Les ogives à sifflet sont de type lorrain (Diocèse de Toul).

Rosheim : l’église saints Pierre et Paul, chef d’œuvre de l’art roman alsacien
Rosheim : l’église saints Pierre et Paul, chef d’œuvre de l’art roman alsacien

3.4.2. Datation

Les dates de construction extrêmes varient entre 1132 et 1190. La plus probable est 1150, à cause de l'influence exercée par Murbach et Lautenbach. Le changement dans le voûtement de l'église eut sans doute lieu entre 1155 et 1165 après l'achèvement de l'église de Dorlisheim.

Rosheim : saints Pierre et Paul : vue générale
Rosheim : saints Pierre et Paul : vue générale

Icone texte Articles connexes
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)