B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le camp de concentration de Lwow Janowska

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. Témoignages

Le Kommando 1005, par le témoin Manussévitch
Léon Wells, le miraculé
Le Kommando 1005, par le témoin Wieliczker

8.3. Le Kommando 1005, par le témoin Wieliczker

Wieliczker témoigne lors du procès d'Eichmann :

« Nous avions la tâche de réouvrir toutes les tombes où il y avait les cadavres des gens qui avaient été tués lors des trois dernières années, d’exhumer les corps, de les empiler sur plusieurs rangées et de les brûler, de réduire les os, de récupérer les objets de valeur dans les cendres comme les dents d'or, les anneaux etc… Après le concassage des os nous avions l'habitude de jeter les cendres de sorte qu'elles disparaissent, de refermer les tombes avec de la terre et de semer des graines, afin que personne ne puisse identifier l’emplacement des tombes… »

En plus de cela arrivaient de nouvelles personnes, de nouvelles victimes : déshabillées à l'avance, elles étaient exécutées là, et nous dûmes aussi brûles ces corps. Le mardi 29 juin 1943, 275 personnes sont arrivées et ont été exécutées à la mitrailleuse par groupes de 25. Après que les 25 premières victimes soient descendues dans la fosse et aient été fusillées, les 25 suivantes ont été obligées de faire de même… Cette exécution ce jour là de 275 personnes a permis de nous expliquer un fait que nouos avions découvert auparavant : dans quelques tombes, il semblait que les victimes n’avaient pas été tuées par balles : leurs bouches étaient ouvertes et leurs langues en sortaient... comme si elles avaient suffoqué. Ces personnes avaient été enterrées vivantes, car lorsque nous sommes venus brûler les corps, nous avons constaté que certains d'entre eux étaient seulement légèrement blessées à la mitrailleuse : ils ont été légèrement blessés, sont tombés et ont été enterrés sous les corps des suivants… De même, cette nuit-là, nous avons pris un corps pour le jeter dans le feu : au dernier moment la personne à hurlé, parce qu'elle était encore vivante... »

« Différentes responsabilités étaient attribuées à la brigade : il y avait un, puis plus tard deux « Brandmeister » (« maîtres du feu »), deux « Zähler » (compteurs), un « commandant des cendre », des porteurs, des « extracteurs » et également des « nettoyeurs ». Le Brandmeister était responsable du feu et surveillait la consumation de la « pyramide » comprenant parfois jusqu'à 2 000 corps, veillant à ce que le feu ne s’éteigne pas ; le Zähler tenait le compte du nombre de corps brûlés pour vérifier avec la liste originale du nombre de tués, car lorsque nous découvrions une tombe, il nous arrivait de rechercher parfois des heures durant un seul corps enterré un peu plus loin… il y avait en effet une liste exacte du nombre de personnes tuées. Ainsi le « Zähler » comptabilisait le nombre de corps exhumés et brûlés de chaque tombe. Le rapport était rédigé au crayon et l’on interdisait à quiconque de mentionner le nombre, et le « Zähler » lui-même devait oublier… De sorte que si le Hauptscharführer ou l'Untersturmführer demandait le lendemain : « combien ont été brûlés hier ? », « le Zähler » ne devait pas indiquer le nombre. Il devait répondre : « j'ai oublié. »

Nous devions composer des chansons et chanter tandis que nous allions travailler ; le Brandmeister marchait devant et était vêtu comme un diable ; il a avait un uniforme spécial et un crochet à la main et nous marchions derrière lui et chantions. Plus tard nous avons été accompagnés par un orchestre qui jouait pendant que nous chantions et nous accompagnait dans notre marche pour le travail… »

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre PrécédentChapitre suivant >>>

Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)