B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’Alsace gothique

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1. Les principes architecturaux

Introduction
« Philosophie » de l’art gothique
Principes dÂ’architecture

1.2. « Philosophie » de l’art gothique

L'Europe des XII et XIIIè est hantée par le rêve de l'unité et de l'ordre et par l'idée de la raison et de la volonté divine.

1.2.1. Une symbolique forte

Art gothique : la « cathédrale idéale » de Viollet Le Duc
Art gothique : la « cathédrale idéale » de Viollet Le Duc

Le gothique s'illustre dans des lieux publics et assume également une fonction de représentation. La cathédrale gothique, construction la plus emblématique du style, est une image de la Jérusalem céleste. Manifestation de la puissance et de la grandeur de Dieu elle est une invitation à l'élévation spirituelle.

L'architecture gothique est l'incarnation de la théologie de la lumière élaborée par les pères de l'Église (en particulier saint Augustin) et « remise » au goût du jour par un François d’Assise qui voit dans la nature la glorification de Dieu et dans la lumière l'expression du divin. La cathédrale est avant tout un édifice de lumière et c’est cette recherche de la lumière qui exige la légèreté des structures gothiques et non un accident découlant de l'évolution des techniques.

La cathédrale est également une représentation de la cité de Dieu, domaine sacré, accueillant la communauté des croyants. Image du royaume de Dieu dans sa symbolique elle l’est aussi dans sa construction même qui met en œuvre une géométrie complexe, idéale, divine. Le plan gothique répond aux règles de la scolastique, l'édifice se divise en sections et subdivisions uniformes.

Cathédrale saint Etienne de Metz. La nef centrale
Cathédrale saint Etienne de Metz. La nef centrale
Saint Denis : l’abbaye : la nef
Saint Denis : l’abbaye : la nef
Le Mans : cathédrale saint Julien
Le Mans : cathédrale saint Julien
Paris, Notre Dame : la grande rose
Paris, Notre Dame : la grande rose

1.2.2. L’église, un livre de pierre

Burgos : la cathédrale Santa Maria. La « Porta del Sacramental 
Burgos : la cathédrale Santa Maria. La « Porta del Sacramental 

C'est aussi une œuvre politique. Commanditée par un évêque et financée par les nobles et les notables, elle est un outil de prestige de la bourgeoisie dominante comme en témoignent les tentatives parfois déraisonnables d'élévation. La flèche de la cathédrale domine toute la plaine et se voit de loin. La statuaire et l'iconographie richement colorées illustrent les évangiles et les valeurs morales de l'Église de manière compréhensible par tous. Il s'agit donc d'un fantastique outil pédagogique et dogmatique auprès de la plus large audience qu'elle peut accueillir.

La cathédrale gothique est aussi l'expression de la connaissance d'une « caste » d'architectes qui mêle la plus haute technologie de la pierre à une mystique ésotérique. Les secrets de conception et de réalisation de ces merveilles architecturales sont jalousement gardés au sein d'une confrérie dont les origines mythiques remontent à Hiram, l'architecte du Temple de Salomon. Le « Maître » gothique remplace l’humble communauté monastique romane.

L'architecture gothique est déterminée par un réalisme platonicien : raison, amour mystique et observation de la matière. Elle devient un art aristocratique et populaire à la fois, miroir du monde et de l'âme, basé sur un jeu de volumes, de vides, des effets de lumière et des éléments décoratifs.

Bamberg, le Dom : tympan de la façade occidentale
Bamberg, le Dom : tympan de la façade occidentale
Chartres: cathédrale Notre Dame : portail central du transept nord, les piédroits.1194-1220
Chartres: cathédrale Notre Dame : portail central du transept nord, les piédroits.1194-1220
Reims : la cathédrale saint Remy. Le portail de la façade occidentale
Reims : la cathédrale saint Remy. Le portail de la façade occidentale

1.2.3. De nouvelles techniques

La révolution gothique est survenue au moment où les avancées techniques rendent possible la réalisation de cet idéal philosophique : c'est en effet l'époque de l'invention de la brouette qui remplace les civières dans le transport des pierres, permettant ainsi un gain de main d’œuvre ; des cintres en bois sont réalisés pour faciliter la construction des arcs et surtout des ogives ; les maîtres d'ouvrages apparaissent : ils se servent de maquettes pour guider leur chantier et inventent le dessin d'architecture ; c'est enfin le temps de l'apparition de la roue de carrier, sorte d'ascenseur qui fonctionne grâce à deux hommes marchant dans une cage… Enfin la technique du fil à plomb est désormais maîtrisée.

Villard de Honnecourt. Dessins et commentaires d’architecture gothique. Extrait des « Cahiers 
Villard de Honnecourt. Dessins et commentaires d’architecture gothique. Extrait des « Cahiers 
Villard de Honnecourt. Contrefort et arcs-boutants. Extrait des « Cahiers »
Villard de Honnecourt. Contrefort et arcs-boutants. Extrait des « Cahiers »
Villard de Honnecourt. Dessins et commentaires d’architecture gothique. Extrait des « Cahiers »
Villard de Honnecourt. Dessins et commentaires d’architecture gothique. Extrait des « Cahiers »
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)