B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art en France entre 1850 et 1900

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

4. Peinture

La peinture académique
Le « Salon des refusés »
La province
Gustave Courbet (1819-1877)
LÂ’impressionnisme
Dans le sillage de lÂ’impressionnisme
Le néo impressionnisme
La réaction idéaliste

4.5. LÂ’impressionnisme

L'impressionnisme, esthétique réaliste préoccupée de traduire la lumière dans une technique vibrante, claire, non pas apprise mais trouvée dans la sincérité et la vérité de l'impression, a des ancêtres en Titien, Velázquez, Turner, Delacroix, Corot et l'école de Barbizon. Il se réclame directement de Courbet et du réalisme. Henri Fantin-Latour (1836-1904), ami d’Edouard Manet (1832-1883) et de James Whistler (1824-1803), apporte au groupe du café Guerbois la leçon de Courbet. Celui-ci vient peindre à Honfleur à la ferme Saint-Siméon, fréquentée vers 1860 par Eugène Boudin (1824-1898), mariniste préoccupé des reflets du ciel dans la mer, par le Hollandais Johann Barth'>Barthold Jongkind (1819-1891), par Alfred Sisley (1839-1899), Frédéric Bazille (1941-1870) et Claude Monet (1840-1926). Vers 1862, Auguste Renoir (1941-1919) Monet, Bazille et Sisley à l'atelier de Charles Gleyre (1806-1874), Paul Cézanne (1839-1906) et Camille Pissarro (1830-1903) à l'Académie suisse se rencontrent. Ils vont travailler sur nature à Fontainebleau, où ils rencontrent Narcisse Diaz de la Peña (1807-1876) et Jean François Millet (1814-1875).

Henri Fantin-Latour : Hommage Ă  Delacroix. 1864. Huile sur toile 2500 Ă— 1600 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Henri Fantin-Latour : Hommage à Delacroix. 1864. Huile sur toile 2500 × 1600 cm. Paris, Musée d'Orsay
Henri Fantin-Latour : Vase des Roses, Collection of Julian and Josie Robertson, New York
Henri Fantin-Latour : Vase des Roses, Collection of Julian and Josie Robertson, New York
James Whistler : Nocturne en Rose et Gris : portrait de Lady Meux. 1881-1882. Huile sur toile, 193 x 93 cm. New York, Frick Collection
James Whistler : Nocturne en Rose et Gris : portrait de Lady Meux. 1881-1882. Huile sur toile, 193 x 93 cm. New York, Frick Collection
James Whistler : Symphonie en blanc n°1 : La jeune fille en blanc, 1862. Huile sur toile, 213 x 107,9 cm. Washington, National Gallery of Art
James Whistler : Symphonie en blanc n°1 : La jeune fille en blanc, 1862. Huile sur toile, 213 x 107,9 cm. Washington, National Gallery of Art
Eugène Boudin : Sur la plage de Trouville. 1860. Huile sur toile, 29 x 48 cm. Minneapolis Institute of Arts, Minneapolis
Eugène Boudin : Sur la plage de Trouville. 1860. Huile sur toile, 29 x 48 cm. Minneapolis Institute of Arts, Minneapolis
Eugène Boudin : Rivage de Pontrieux, Côtes-du-Nord. 1874. Huile sur toile, 85 x 148 cm. Collection privée
Eugène Boudin : Rivage de Pontrieux, Côtes-du-Nord. 1874. Huile sur toile, 85 x 148 cm. Collection privée
Eugène Boudin : Antibes. Huile sur toile, 18,5 x 25 cm. Paris, musée d’Orsay
Eugène Boudin : Antibes. Huile sur toile, 18,5 x 25 cm. Paris, musée d’Orsay
Auguste Renoir : Bazille peignant « le hĂ©ron ». 1867. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Auguste Renoir : Bazille peignant « le héron ». 1867. Paris, Musée d'Orsay
Johann <a class=Barth'>Barthold Jongkind : une rue de Nevers. 1874. Huile sur toile, 57 x 42 cm. Amsterdam, Stedelijk Museum'>
Johann Barth'>Barthold Jongkind : une rue de Nevers. 1874. Huile sur toile, 57 x 42 cm. Amsterdam, Stedelijk Museum
Johann <a class=Barth'>Barthold Jongkind : le village de Doverschie en Hollande. Huile sur toile, Paris, Musée d’Orsay'>
Johann Barth'>Barthold Jongkind : le village de Doverschie en Hollande. Huile sur toile, Paris, Musée d’Orsay
Johann <a class=Barth'>Barthold Jongkind : vue du quai d’Orsay. Huile sur toile. Salies, Musée des beaux Arts'>
Johann Barth'>Barthold Jongkind : vue du quai d’Orsay. Huile sur toile. Salies, Musée des beaux Arts
Narcisse Diaz de la Peña : dans les bois. 1855 Huile sur panneau de bois, 50 x 61 cm. Paris, musée du Louvre
Narcisse Diaz de la Peña : dans les bois. 1855 Huile sur panneau de bois, 50 x 61 cm. Paris, musée du Louvre

Le Salon des refusés voit exposer en 1863 Adolphe Cals (1818-1880), Antoine Chintreuil (1814-1873), Charles François Daubigny (1817-1878), initiateur de la peinture de plein air, Henri Joseph Harpignies (1819-1916), Jongkind, Pissarro, Antoine Vollon (1833-1900). L'américain Whistler apporte aux jeunes peintres la découverte de Manet et de son « Déjeuner sur l'herbe » scandaleux. Désormais, Manet sera le chef du groupe qui se réunit au café Guerbois, 9, avenue de Clichy, où se fréquentent artistes et littérateurs : Armand Silvestre, Léon Alpinien Cladel, le critique Philippe Burty (1830-1890), Emile Zola (1840-1902), Paul Alexis (1847-1901), Georges Clemenceau (1841-1929). L'Exposition de 1867 marque la maîtrise de Manet, mais La guerre de 1870 disperse les artistes, fait disparaître Henri Regnault (1843-1871) et Frédéric Bazille (1841-1870), qui promettait beaucoup pat son aisance à composer dans la lumière (Réunion de famille). A Londres, Monet et Pissarro rencontrent Paul Durand-Ruel (1831-1922), marchand de tableaux désintéressé qui va lancer les deux peintres.

Adolphe Cals : la grève près de Dieppe. 1862. Huile sur toile. Cambridge, Fritzwilliam Museum
Adolphe Cals : la grève près de Dieppe. 1862. Huile sur toile. Cambridge, Fritzwilliam Museum
Adolphe Cals : Honfleur. 1874. Huile sur toile, 25 x 31 cm. Paris, Musée d’Orsay
Adolphe Cals : Honfleur. 1874. Huile sur toile, 25 x 31 cm. Paris, Musée d’Orsay
Adolphe Cals : ferme à Saint Simon, Honfleur. 1876. Huile sur toile, 36 x 62.5 cm. Philadelphia Museum of Art
Adolphe Cals : ferme à Saint Simon, Honfleur. 1876. Huile sur toile, 36 x 62.5 cm. Philadelphia Museum of Art
Antoine Chintreuil : maison sur les falaises près de Fécamp. Huile sur toile. Londres, National Gallery
Antoine Chintreuil : maison sur les falaises près de Fécamp. Huile sur toile. Londres, National Gallery
Charles François Daubigny : Paysage. 1850-1860. Huile sur toile. Los Angeles County Museum of Art.
Charles François Daubigny : Paysage. 1850-1860. Huile sur toile. Los Angeles County Museum of Art.
Charles François Daubigny : Moulin. 1857. Huile sur toile. New York, Metropolitan museum
Charles François Daubigny : Moulin. 1857. Huile sur toile. New York, Metropolitan museum
Charles François Daubigny : la moisson. 1852. Huile sur toile. Paris, Musée d’Orsay
Charles François Daubigny : la moisson. 1852. Huile sur toile. Paris, Musée d’Orsay
Henri Joseph Harpignies : Paysage. 1869. New York, Metropolitan Museum
Henri Joseph Harpignies : Paysage. 1869. New York, Metropolitan Museum

De 1872 à 1877, la période d'Argenteuil est pour Monet, Renoir et Sisley le moment où l'impressionnisme se réalise, tandis que Cézanne, Pissarro et Armand Guillaumin (1841-1927) travaillent dans la région de Pontoise. La première exposition impressionniste, en 1874, se tient chez Nadar, 35, boulevard des Capucines. Les expositions se succèdent : 1876, 1877, 1879, 1880, 1882, 1886, mais chacun des impressionnistes reprend sa liberté et évolue indépendamment depuis 1880.

Artistes moins importants mais doués sont Stanislas Lépine (1835-1892), Albert Lebourg (1849-1928), Henri Rouart (1833-1912), mécène de ses amis, comme Pierre Prins (1838-1913), Jean François Raffaelli (1850-1924), Joseph (Giuseppe) de Nittis (1846-1884), Zacharie Astruc, Alphonse Maureau, Marie Bracquemond...

Stanislas Lépine : Pont de la Tournelle, Paris. 1862. Washington National Gallery of Art
Stanislas Lépine : Pont de la Tournelle, Paris. 1862. Washington National Gallery of Art
Stanislas Lépine : paysage avec un pont. Vers 1870. Huile sur toile. Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage
Stanislas Lépine : paysage avec un pont. Vers 1870. Huile sur toile. Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage
Albert Lebourg : le pont neuf à Paris. Huile sur toile.
Albert Lebourg : le pont neuf à Paris. Huile sur toile.
Albert Lebourg : le Quai de la Tournelle et Notre-Dame de Paris. 1909. Huile sur toile, 53 x 81 cm. Paris, Musée Marmottan
Albert Lebourg : le Quai de la Tournelle et Notre-Dame de Paris. 1909. Huile sur toile, 53 x 81 cm. Paris, Musée Marmottan
Albert Lebourg : vue de la ville de Pont du Château. Vers 1885. Huile sur toile. Collection privée
Albert Lebourg : vue de la ville de Pont du Château. Vers 1885. Huile sur toile. Collection privée
Albert Lebourg : le port d’Alger. 1876. Huile sur toile, 31 x 47 cm. París, musée d’Orsay
Albert Lebourg : le port d’Alger. 1876. Huile sur toile, 31 x 47 cm. París, musée d’Orsay
Stanislas-Henri Rouart : La Terrasse au bord de la Seine Ă  Melun. 1880. Huile sur toile, 46.5 x 65.5 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Stanislas-Henri Rouart : La Terrasse au bord de la Seine à Melun. 1880. Huile sur toile, 46.5 x 65.5 cm. Paris, Musée d'Orsay
Pierre Prins : brume et soleil sur la Manche. Pastel, 33 x 46 cm. Paris, Musée d’Orsay
Pierre Prins : brume et soleil sur la Manche. Pastel, 33 x 46 cm. Paris, Musée d’Orsay
Pierre Prins : Le Lapin Agile. Huile sur toile. 1890. Paris, musée Carnavalet
Pierre Prins : Le Lapin Agile. Huile sur toile. 1890. Paris, musée Carnavalet
Pierre Prins : ciel breton au Pouldu. Pastel, 46 x 55 cm. Paris, Musée d’Orsay
Pierre Prins : ciel breton au Pouldu. Pastel, 46 x 55 cm. Paris, Musée d’Orsay
Jean-François RaffaĂ«lli : Les buveurs s’absinthe, 1881. Huile sur toile, 110.2 x 110.2 cm. Collection privĂ©e
Jean-François Raffaëlli : Les buveurs s'absinthe, 1881. Huile sur toile, 110.2 x 110.2 cm. Collection privée
Jean-François Raffaëlli : l’arc de triomphe, effet d’automne. Huile sur toile. Grenoble, musée de Grenoble
Jean-François Raffaëlli : l’arc de triomphe, effet d’automne. Huile sur toile. Grenoble, musée de Grenoble
Zacharie Astruc : les présents Chinois. Couleurs sur papier, 38 x 55 cm. New York, Collection du Dr. Sharon Flesher
Zacharie Astruc : les présents Chinois. Couleurs sur papier, 38 x 55 cm. New York, Collection du Dr. Sharon Flesher
Alphonse Maureau : Bords de la Seine. Huile sur panneau, 14,5 x 24 cm. Florence, Galleria d’Arte Moderna
Alphonse Maureau : Bords de la Seine. Huile sur panneau, 14,5 x 24 cm. Florence, Galleria d'Arte Moderna
Marie Bracquemond : Sur la terrasse à Sèvres (La terrasse de la villa Brancas). 1880. Huile sur toile, 88 x 115 cm. Genève, Petit Palais
Marie Bracquemond : Sur la terrasse à Sèvres (La terrasse de la villa Brancas). 1880. Huile sur toile, 88 x 115 cm. Genève, Petit Palais
Giuseppe de Nittis : Place des Pyramides. 1875. Huile sur toile. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Giuseppe de Nittis : Place des Pyramides. 1875. Huile sur toile. Paris, Musée d'Orsay
Giuseppe de Nittis : course de chevaux au Bois de Boulogne. 1881. Pastel. Rome, Galleria Nazionale d’Arte Moderna
Giuseppe de Nittis : course de chevaux au Bois de Boulogne. 1881. Pastel. Rome, Galleria Nazionale d'Arte Moderna
Giuseppe de Nittis : la traversée des Apennins. 1867. Huile sur toile, 41 x 76 cm. Naples, Museo e Gallerie Nazionale di Capodimonte
Giuseppe de Nittis : la traversée des Apennins. 1867. Huile sur toile, 41 x 76 cm. Naples, Museo e Gallerie Nazionale di Capodimonte

4.5.1. Manet

Edouard Manet (1832-1883), élève de Couture, acquiert sa culture technique dans les musées, où ses préférences vont à Velázquez, Zurbaran, Goya. Ses premières oeuvres font scandale (Déjeuner sur l'herbe, 1863 ; Olympia ; le Fifre, 1866). Choisi comme porte-drapeau par les jeunes impressionnistes, il subit après 1874 l'influence de Monet, mais il reste un indépendant, peintre de la vie moderne (Bar des Folies Bergère), portraitiste qui cherche la synthèse, créateur de natures mortes raffinées.

Edouard Manet : Autoportrait à la palette. 1879. Collection privée
Edouard Manet : Autoportrait à la palette. 1879. Collection privée
Edouard Manet : Le buveur d’absinthe. 1858. Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek
Edouard Manet : Le buveur d'absinthe. 1858. Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek
Edouard Manet : La musique aux Tuileries. 1862. Londres, National Gallery
Edouard Manet : La musique aux Tuileries. 1862. Londres, National Gallery
Edouard Manet : Le dĂ©jeuner sur l’herbe. 1863. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Edouard Manet : Le déjeuner sur l'herbe. 1863. Paris, Musée d'Orsay
Edouard Manet : Un bar aux Folies Bergères. vers 1881-1882. Londres, Courtauld Institute Galleries
Edouard Manet : Un bar aux Folies Bergères. vers 1881-1882. Londres, Courtauld Institute Galleries
Edouard Manet : Berthe Morisot au bouquet de violettes. 1872. Paris, MusĂ©e d’Orsay, Pari
Edouard Manet : Berthe Morisot au bouquet de violettes. 1872. Paris, Musée d'Orsay, Pari
Edouard Manet : Olympia. 1863. Huile sur toile, 130,5 x 190 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Edouard Manet : Olympia. 1863. Huile sur toile, 130,5 x 190 cm. Paris, Musée d'Orsay
Edouard Manet : le joueur de fifre. 1866. Huile sur toile, 161 x 97 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Edouard Manet : le joueur de fifre. 1866. Huile sur toile, 161 x 97 cm. Paris, Musée d'Orsay
Edouard Manet : Argenteuil. 1874. Huile sur toile, 149 x 115 cm. Tournai, Musée des Beaux-Arts
Edouard Manet : Argenteuil. 1874. Huile sur toile, 149 x 115 cm. Tournai, Musée des Beaux-Arts
Edouard Manet : œillets et clématites dans un vase de cristal. 1882-1883. Huile sur toile, 149 x 115 cm. Paris, Musée d’Orsay
Edouard Manet : œillets et clématites dans un vase de cristal. 1882-1883. Huile sur toile, 149 x 115 cm. Paris, Musée d’Orsay
Edouard Manet : le Balcon. 1868-1869. Huile sur toile, 170 x 124 cm. Paris, Musée d’Orsay
Edouard Manet : le Balcon. 1868-1869. Huile sur toile, 170 x 124 cm. Paris, Musée d’Orsay
Edouard Manet : blonde aux seins nus. 1875. Pastel à l’huile. Paris, musée d’Orsay
Edouard Manet : blonde aux seins nus. 1875. Pastel à l’huile. Paris, musée d’Orsay
Edouard Manet : Le jambon 1880. Huile sur toile, Glasgow Museums and Art Gallerie
Edouard Manet : Le jambon 1880. Huile sur toile, Glasgow Museums and Art Gallerie

Berthe Morisot (1841-1895) est l’élève de Manet, sa belle-sœur et son modèle ; elle évolue après 1886 vers la recherche du volume. Eva Gonzalés (1849-1883) est une autre élève de Manet.

Berthe Morisot : Autoportrait.1885. Musée Marmottan, Paris
Berthe Morisot : Autoportrait.1885. Musée Marmottan, Paris
Berthe Morisot : Cache-cache. 1873. Mrs John Hay Collection, New York
Berthe Morisot : Cache-cache. 1873. Mrs John Hay Collection, New York
Berthe Morisot : Jeune fille lisant. 1888. Musée des Beaux-Arts, St-Petersbourg
Berthe Morisot : Jeune fille lisant. 1888. Musée des Beaux-Arts, St-Petersbourg
Berthe Morisot : Le Berceau. 1872. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Berthe Morisot : Le Berceau. 1872. Paris, Musée d'Orsay
Berthe Morisot : sur l’herbe, Edma et ses enfants. 1874. Paris, petit Palais.
Berthe Morisot : sur l’herbe, Edma et ses enfants. 1874. Paris, petit Palais.
Eva Gonzalès : La modiste. 1877. Gouache et pastel sur toile. Art Institute of Chicago
Eva Gonzalès : La modiste. 1877. Gouache et pastel sur toile. Art Institute of Chicago
Eva Gonzalès : Portrait d’une femme en blanc. 1879. Collection Particulière
Eva Gonzalès : Portrait d'une femme en blanc. 1879. Collection Particulière

4.5.2. Edgar Degas

Edgar Degas (1834-1917), formé par des élèves d'Ingres et en Italie, possède un sens aigu de la vie et recherche l'instantanéité du mouvement. Beau portraitiste, il aime peu le plein air, sauf aux courses. Il peint l'Opéra, les danseuses, les spectacles de Paris et des nus féminins (thèmes des femmes à leur toilette) au pastel. Dès 1886, il abandonne ses amis impressionnistes. Il exerce son influence sur l’américaine Mary Cassat.

Edgar Degas : Autoportrait au chapeau mou.1857-1858. Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts
Edgar Degas : Autoportrait au chapeau mou.1857-1858. Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts
Edgar Degas : La famille Bellelli. 1858-1860. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Edgar Degas : La famille Bellelli. 1858-1860. Paris, Musée d'Orsay
Edgar Degas : L’orchestre de l’OpĂ©ra. vers 1868-1869. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Edgar Degas : L'orchestre de l'Opéra. vers 1868-1869. Paris, Musée d'Orsay
Edgar Degas : Danseuses. 1878. Collection privé
Edgar Degas : Danseuses. 1878. Collection privé
Edgar Degas : Bain du matin. 1883. Pastel sur papier. Chicago, Art Institute
Edgar Degas : Bain du matin. 1883. Pastel sur papier. Chicago, Art Institute
Edgar Degas : Cavaliers sous la pluie. 1886. Glasgow Museums and Art Gallery, Ecosse
Edgar Degas : Cavaliers sous la pluie. 1886. Glasgow Museums and Art Gallery, Ecosse
Edgar Degas : Les repasseuses 1884. Huile sur toile, 76 x 81 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Edgar Degas : Les repasseuses 1884. Huile sur toile, 76 x 81 cm. Paris, Musée d'Orsay
Edgar Degas : la classe de danse. 1873. Huile sur toile. Paris, musée du Louvre
Edgar Degas : la classe de danse. 1873. Huile sur toile. Paris, musée du Louvre
Edgar Degas : L’absinthe. 1878. Huile sur toile. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Edgar Degas : L'absinthe. 1878. Huile sur toile. Paris, Musée d'Orsay
Edgar Degas : Après le bain, femme s’essuyant. 1890. Pastel sur papier. 104 x 98,5 cm. Londres, National Gallery
Edgar Degas : Après le bain, femme s'essuyant. 1890. Pastel sur papier. 104 x 98,5 cm. Londres, National Gallery
Mary Cassat : La loge. 1878-1879. Philadelphia Museum of Art
Mary Cassat : La loge. 1878-1879. Philadelphia Museum of Art
Mary Cassat : L’Ă©tĂ©. 1894. Armand Hammer Museum of Art and Cultural Center
Mary Cassat : L'été. 1894. Armand Hammer Museum of Art and Cultural Center
Mary Cassat : Autoportrait. V. 1880. National Gallery of Art, Washington
Mary Cassat : Autoportrait. V. 1880. National Gallery of Art, Washington

4.5.3. Camille Pissarro

Camille Pissarro (1830-1903) subit l'influence de Delacroix, Courbet et Corot : il est surtout un paysagiste; après une, période divisionniste (1886-1888), il revient à l'impressionnisme.

Camille Pissarro : Autoportrait. 1873. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Camille Pissarro : Autoportrait. 1873. Paris, Musée d'Orsay
Camille Pissarro : Rives de Marne à Chennevières. 1864-1865. National Gallery of Scotlan
Camille Pissarro : Rives de Marne à Chennevières. 1864-1865. National Gallery of Scotlan
Camille Pissarro : La côte du Jallais, Pontoise. 1867. New York, Metropolitan Museum of Art
Camille Pissarro : La côte du Jallais, Pontoise. 1867. New York, Metropolitan Museum of Art
Camille Pissarro : GelĂ©e blanche. 1873. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Camille Pissarro : Gelée blanche. 1873. Paris, Musée d'Orsay
Camille Pissarro : Le marché à la volaille, Pontoise. 1882. Los Angeles, Norton Simon Foundation
Camille Pissarro : Le marché à la volaille, Pontoise. 1882. Los Angeles, Norton Simon Foundation
Camille Pissarro : Vue de ma fenêtre, Eragny sur Epte. 1886-1888. Oxford, Ashmolean Museum
Camille Pissarro : Vue de ma fenêtre, Eragny sur Epte. 1886-1888. Oxford, Ashmolean Museum
Camille Pissarro : Boulevard Montmartre, effet de nuit. 1897. Londres, National Gallery
Camille Pissarro : Boulevard Montmartre, effet de nuit. 1897. Londres, National Gallery
Camille Pissarro : Route, effet de neige. 1879. Leicester, New Walk Museum and Art Gallery
Camille Pissarro : Route, effet de neige. 1879. Leicester, New Walk Museum and Art Gallery
Camille Pissarro : les toits rouges. 1877 Huile sur toile 54 x 65 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Camille Pissarro : les toits rouges. 1877 Huile sur toile 54 x 65 cm. Paris, Musée d'Orsay
Camille Pissarro : la route de Versailles à Louvenciennes. 1870. Huile sur toile. Collection particulière
Camille Pissarro : la route de Versailles à Louvenciennes. 1870. Huile sur toile. Collection particulière
Camille Pissarro : Boulevard Montmartre, Matin d’Hiver. 1897. Huile sur toile 65 x 81 cm. New York, Metropolitan Museum ?
Camille Pissarro : Boulevard Montmartre, Matin d'Hiver. 1897. Huile sur toile 65 x 81 cm. New York, Metropolitan Museum ?
Camille Pissarro : Jeune Paysanne prenant son Café. 1881. Huile sur toile, 64 x 54 cm. Chicago, Art Institute
Camille Pissarro : Jeune Paysanne prenant son Café. 1881. Huile sur toile, 64 x 54 cm. Chicago, Art Institute

4.5.4. Frédéric Bazille

Né en 1841 à Montpellier, après des études ratées en médecine, Bazille s’inscrit en 1862 à l’atelier privé de Charles Gleyre où il fait la connaissance de Monet, Sisley et Renoir. Il aide matériellement et financièrement nombre d’amis peintres de sa génération avec lesquels il partagera également son atelier. Son intérêt porte sur l’harmonie des couleurs et la restitution de la lumière et des contrastes. Dès 1863 accompagné de Monet, Monte et Sisley, il rejoint l’auberge «Le Cheval Blanc» à Chailly, village situé à la lisière de la forêt de Fontainebleau et peint dans la tradition de l’école de Barbizon. Il séjourne à Honfleur, revient à Chailly, et achète des toiles à ses amis peintres. En 1867 il envoie deux toiles au Salon qui sont refusées. La « Nature Morte au Poisson » est acceptée au Salon de 1866, « La Réunion de Famille » est présentée au Salon de 1868.

Entre ses ateliers parisiens successifs, Rue Furstenberg, Rue Visconti, Rue de la Condamine et le cadre champêtre et méridional de la demeure familiale de Méric près de Montpellier, il choisit ses modèles parmi sa famille et ses amis, créant de très beaux sujets de «plein air». Engagé dans les zouaves, Frédéric Bazille est tué au combat en 1870, à 29 ans à Beaune-La-Rolande pendant la guerre franco-prussienne.

FrĂ©dĂ©ric Bazille : La robe rose. 186. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Frédéric Bazille : La robe rose. 186. Paris, Musée d'Orsay
FrĂ©dĂ©ric Bazille : Scène d’Ă©tĂ©. 1869. Cambridge, Ma. USA, Fogg Art Museum, Harvard University.
Frédéric Bazille : Scène d'été. 1869. Cambridge, Ma. USA, Fogg Art Museum, Harvard University.
Frédéric Bazille : portrait de Pierre Auguste Renoir. 1867. Alger, Musée des Beaux Arts
Frédéric Bazille : portrait de Pierre Auguste Renoir. 1867. Alger, Musée des Beaux Arts
FrĂ©dĂ©ric Bazille : RĂ©union de Famille. 1867. Huile sur toile, 152 x 230 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Frédéric Bazille : Réunion de Famille. 1867. Huile sur toile, 152 x 230 cm. Paris, Musée d'Orsay
Frédéric Bazille : les remparts d’Aigues-Mortes. 1867. Huile sur toile. 55 x 46. Montpellier, Musée Fabre.
Frédéric Bazille : les remparts d’Aigues-Mortes. 1867. Huile sur toile. 55 x 46. Montpellier, Musée Fabre.
Frédéric Bazille : Autportrait. 1865. Huile sur toile, 109 x 72 cm. Chicago, The Art Institute
Frédéric Bazille : Autportrait. 1865. Huile sur toile, 109 x 72 cm. Chicago, The Art Institute

4.5.5. Claude Monet (1840-1926)

Monet se forme au contact de Boudin, Jongkind, Courbet. A Londres, en 1870, il découvre la peinture anglaise et Turner. Dans la période d'Argenteuil et de Vétheuil, sa facture de plus en plus libre traduit les reflets, les variations de la lumière et de l'eau. Après 1890, il entreprend des « Séries », le même sujet, meules, peupliers, cathédrale de Rouen, vu sous des lumières différentes. A la fin de sa vie, il atteint dans le lyrisme coloré de ses grands Nymphéas une grandeur qu'il n'avait jamais eue.

Claude Monet : Autoportrait au béret.1886. Collection particulièr
Claude Monet : Autoportrait au béret.1886. Collection particulièr
Claude Monet : la rue de la Bavolle à Honfleur.1864. Mannheim, Stadische Kunsthalle
Claude Monet : la rue de la Bavolle à Honfleur.1864. Mannheim, Stadische Kunsthalle
Claude Monet : Régates à Sainte-Adresse. 1867. New York, Metropolitan Museum of Art
Claude Monet : Régates à Sainte-Adresse. 1867. New York, Metropolitan Museum of Art
Claude Monet : Femmes au jardin. 1867. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Claude Monet : Femmes au jardin. 1867. Paris, Musée d'Orsay
Claude Monet : Gare Saint-Lazare. 1877. Paris, MusĂ©e d’Orsay.
Claude Monet : Gare Saint-Lazare. 1877. Paris, Musée d'Orsay.
Claude Monet : La cathĂ©drale de Rouen. Le portail et la tour St-Romain,  plein soleil.  Harmonie bleue et or. 1894. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Claude Monet : La cathédrale de Rouen. Le portail et la tour St-Romain, plein soleil. Harmonie bleue et or. 1894. Paris, Musée d'Orsay
Claude Monet : Le pont japonais.sur le bassin aux nymphéas à Giverny. 1899. Princeton University Art Museum. New-Jerse
Claude Monet : Le pont japonais.sur le bassin aux nymphéas à Giverny. 1899. Princeton University Art Museum. New-Jerse
Claude Monet : impression, soleil levant. Le port du Havre. 1874. Huile sur toile, 48 x 63 cm. Paris, Musée Marmottan
Claude Monet : impression, soleil levant. Le port du Havre. 1874. Huile sur toile, 48 x 63 cm. Paris, Musée Marmottan
Claude Monet : le pont d’Argenteuil. 1874. Huile sur toile, 60 x 80 cm. Paris, Musée d’Orsay. Cette toile fut dégradée lors de la « Nuit blanche » du 7 octobre 2007
Claude Monet : le pont d’Argenteuil. 1874. Huile sur toile, 60 x 80 cm. Paris, Musée d’Orsay. Cette toile fut dégradée lors de la « Nuit blanche » du 7 octobre 2007
Claude Monet : nymphéas. 1903. Collection privée
Claude Monet : nymphéas. 1903. Collection privée
Claude Monet : A la grenouillère. 1869. New York, Metropolitan Museum
Claude Monet : A la grenouillère. 1869. New York, Metropolitan Museum
Claude Monet : Boulevard des Capucines. 1873. Huile sur toile,, 79.4 x 59 cm. Kansas City, Nelson-Atkins Museum of Art
Claude Monet : Boulevard des Capucines. 1873. Huile sur toile,, 79.4 x 59 cm. Kansas City, Nelson-Atkins Museum of Art

4.5.6. Auguste Renoir

Auguste Renoir (1841-1919), lié depuis l'atelier Gleyre avec Monet et Bazille, use de la technique impressionniste pour traduire la figure dans la lumière ; il préfère le portrait ou les scènes à personnages au pur paysage (Moulin de la Galette, 1876). En 1881, un voyage en Italie et le désir de retrouver la forme, mangée par la lumière dans l'impressionnisme, déterminent sa période ingresque, où il revient au dessin, renonçant même aux charmes de la couleur. Après 1890, il fait à nouveau vibrer la couleur. Les oeuvres de la fin, décoratives, à dominante rouge, retrouvent un sens de la vie qui évoque Rubens ou le XVIIIè.

Auguste Renoir : Les fiancés, dit « le ménage Sisley ». 1868. Cologne, Wallraf-Richartz Museum
Auguste Renoir : Les fiancés, dit « le ménage Sisley ». 1868. Cologne, Wallraf-Richartz Museum
Auguste Renoir : La loge. 1874. Londres, Courtauld Institute Galleries
Auguste Renoir : La loge. 1874. Londres, Courtauld Institute Galleries
Auguste Renoir : Le déjeuner des canotiers. 1881. Washington, The Phillips Collection
Auguste Renoir : Le déjeuner des canotiers. 1881. Washington, The Phillips Collection
Auguste Renoir : Les grandes baigneuses. 1887. Philadelphia Museum of Art
Auguste Renoir : Les grandes baigneuses. 1887. Philadelphia Museum of Art
Auguste Renoir : Portrait de Sisley. Zurich, E.G. Buhrle Collection
Auguste Renoir : Portrait de Sisley. Zurich, E.G. Buhrle Collection
Auguste Renoir : le moulin de la Galette. 1876. Huile sur toile, 131 x 175 cm. Paris, musée d’Orsay
Auguste Renoir : le moulin de la Galette. 1876. Huile sur toile, 131 x 175 cm. Paris, musée d’Orsay
Auguste Renoir : la balançoire. 1876. Huile sur toile, 92 x 73 cm. Paris, Musée d’Orsay
Auguste Renoir : la balançoire. 1876. Huile sur toile, 92 x 73 cm. Paris, Musée d’Orsay
Auguste Renoir : jeunes filles au piano. 1892. Huile sur toile. Paris, Musée d’Orsay
Auguste Renoir : jeunes filles au piano. 1892. Huile sur toile. Paris, Musée d’Orsay
Auguste Renoir : jeune fille lisant. 1874-1876. Huile sur toile, 46,5 x 38,5 cm. Paris, Musée d’Orsay
Auguste Renoir : jeune fille lisant. 1874-1876. Huile sur toile, 46,5 x 38,5 cm. Paris, Musée d’Orsay
Auguste Renoir : la Grenouillère. 1869.Huile sur toile, 81 x 66 cm. Stockholm, Nationalmuseum
Auguste Renoir : la Grenouillère. 1869.Huile sur toile, 81 x 66 cm. Stockholm, Nationalmuseum
Auguste Renoir : Les parapluies. 1880 - 1885. Huile sur toile, 180 x 115 cm. Londres, National Gallery
Auguste Renoir : Les parapluies. 1880 - 1885. Huile sur toile, 180 x 115 cm. Londres, National Gallery

4.5.7. Alfred Sisley

Alfred Sisley (1839-1899), Anglais d'origine, par le raffinement de sa couleur et la légèreté de sa touche, donne une grande qualité à ses paysages. L'influence de Monet à partir de 1877 lui sera néfaste.

Alfred Sisley : Vue du Canal Saint-Martin. 1870. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Alfred Sisley : Vue du Canal Saint-Martin. 1870. Paris, Musée d'Orsay
Alfred Sisley : Villeneuve-la-Garenne sur Seine. 1872. Saint-PĂ©tersbourg, MusĂ©e de l’Ermitage
Alfred Sisley : Villeneuve-la-Garenne sur Seine. 1872. Saint-Pétersbourg, Musée de l'Ermitage
Alfred Sisley : Peupliers Ă  Moret-sur-Loing, après-midi d’aoĂ»t. 1888. Collection PrivĂ©
Alfred Sisley : Peupliers à Moret-sur-Loing, après-midi d'août. 1888. Collection Privé
Alfred Sisley : Le pont de Moret. 1893. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Alfred Sisley : Le pont de Moret. 1893. Paris, Musée d'Orsay
Alfred Sisley : l’inondation à Port Marly. 1876. Huile sur toile, 60 x 81 cm. Paris, Musée d’Orsay
Alfred Sisley : l’inondation à Port Marly. 1876. Huile sur toile, 60 x 81 cm. Paris, Musée d’Orsay
Alfred Sisley : le canal saint Martin. 1872. Huile sur toile, 38 x 47 cm. Paris, Musée d’Orsay
Alfred Sisley : le canal saint Martin. 1872. Huile sur toile, 38 x 47 cm. Paris, Musée d’Orsay
Alfred Sisley : pont à Villeneuve la Garenne. 1872. Huile sur toile. New York, collection Ittleson
Alfred Sisley : pont à Villeneuve la Garenne. 1872. Huile sur toile. New York, collection Ittleson
Alfred Sisley : la grande Jatte. 1873
Alfred Sisley : la grande Jatte. 1873
Alfred Sisley : vaches dans les prés près de Louveciennes. 1875
Alfred Sisley : vaches dans les prés près de Louveciennes. 1875
Alfred Sisley : le brouillard. 1874
Alfred Sisley : le brouillard. 1874

4.5.8. Gustave Caillebotte

Après avoir commencé des études de droit, Gustave Caillebotte (1848-1894), élève de Léon Bonnat, entre en 1873à l’école des Beaux Arts. Issu d'une famille d'industriels, il hérite en 1874 d'une fortune suffisamment conséquente pour lui permettre de se consacrer à la peinture et devenir le mécène de ses amis peintres, parmi lesquels Renoir, Degas... Il finance l'organisation d'expositions impressionnistes. En 1875, son tableau « Les Raboteurs de Parquet » est refusé au Salon. A partir de 1876 il collectionne les peintures de ses amis (Bal du Moulin de la Galette de Renoir). Par testament, il lègue à sa mort soixante-sept tableaux impressionnistes de sa collection personnelle à l'Etat, qui n'en accepte finalement que trente-huit, après deux ans de négociations menées par Renoir, son exécuteur testamentaire, et de violentes polémiques. L'Académie des Beaux Arts proteste officiellement contre l'entrée de ces tableaux au musée du Luxembourg, en qualifiant l'événement d'« offense à la dignité de notre école.

Gustave Caillebotte : Boulevard des Italiens. 1880. Collection particulière
Gustave Caillebotte : Boulevard des Italiens. 1880. Collection particulière
Gustave Caillebotte : Le bassin à Argenteuil. 1882. Collection particulièr
Gustave Caillebotte : Le bassin à Argenteuil. 1882. Collection particulièr
Gustave Caillebotte : Les raboteurs de parquet. 1875. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Gustave Caillebotte : Les raboteurs de parquet. 1875. Paris, Musée d'Orsay
Gustave Caillebotte : Autoportrait à la palette. 1879-1880. Collection particulière
Gustave Caillebotte : Autoportrait à la palette. 1879-1880. Collection particulière
Gustave Caillebotte : pagayeurs. Washington, National Gallery of Art
Gustave Caillebotte : pagayeurs. Washington, National Gallery of Art

4.5.9. Armand Guillaumin

Armand Guillaumin entre en 1860, à la « Compagnie des Chemins de fer d'Orléans ». Il rencontre Cézanne à l'Académie suisse et participe au salon des refusés de 1863. Ensemble, ils peignent sur les bords de la Seine (vues d'Ivry sur Seine, Clamart, Charenton)… Ces vues témoignent de la vive préférence de l'artiste pour l'eau, motif devient l'un de ses sujets favoris. À cette époque, Guillaumin se sert déjà d'une palette aux tons assez relevés.

À partir de 1893, il loue régulièrement une maison à Crozant où habite le poète Maurice Rollinat. Depuis les rives de la Creuse, il observe l'animation de la rivière, des ponts et des champs.

Au début du XXè, Guillaumin oriente son œuvre vers une facture plus serrée, une palette plus vive, presque violente, qui enthousiasme, dès 1901, le jeune Othon Friesz, qui se déclare ébloui par les pourpres, les ocres et les violets.

Armand Guillaumin : chemin creux, effet de neige. 1869. Huile sur toile, 66 x 55 cm. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Armand Guillaumin : chemin creux, effet de neige. 1869. Huile sur toile, 66 x 55 cm. Paris, Musée d'Orsay
Armand Guillaumin : Quai de La Rapée. 1871. Collection Particulière
Armand Guillaumin : Quai de La Rapée. 1871. Collection Particulière
Armand Guillaumin : Soleil couchant Ă  Ivry. 1873. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Armand Guillaumin : Soleil couchant à Ivry. 1873. Paris, Musée d'Orsay
Armand Guillaumin : La Seine Ă  Charenton. 1878. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Armand Guillaumin : La Seine à Charenton. 1878. Paris, Musée d'Orsay
Armand Guillaumin : Le Ravin de la Folie, à Crozant. 1894. Musée du Petit Palais, Genève
Armand Guillaumin : Le Ravin de la Folie, à Crozant. 1894. Musée du Petit Palais, Genève
Armand Guillaumin : La baie d’Agay. Vers 1910. Collection particulière
Armand Guillaumin : La baie d'Agay. Vers 1910. Collection particulière


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)