B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art en France entre 1850 et 1900

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Sculpture

La sculpture dÂ’expression
Auguste Rodin
Camille Claudel
Peintre sculpteurs

3.1. La sculpture dÂ’expression

La tradition de la sculpture décorative se maintient par de grandes commandes officielles : Jean Baptiste Carpeaux (1837-1875) travaille pour l'Opéra et pour le Louvre ; Aimé Jules Dalou (1838-1902) réalise le monument du Triomphe de la République ; mais de plus en plus la sculpture est remplacée par la plastique d'expression.

Aimé Jules Dalou : masque de silène.1880-1882. Brème, Kunsthalle
Aimé Jules Dalou : masque de silène.1880-1882. Brème, Kunsthalle
Aimé Jules Dalou : Bacchus consolant Ariane. Vers 1892. 54 x 81 x 55 cm. Chicago, Art institute
Aimé Jules Dalou : Bacchus consolant Ariane. Vers 1892. 54 x 81 x 55 cm. Chicago, Art institute
Aimé-Jules Dalou : le Terrassier. Bronze, 60 cm
Aimé-Jules Dalou : le Terrassier. Bronze, 60 cm

Le principal sculpteur du second Empire, Jean-Baptiste Carpeaux, est un élève de Rude. Son réalisme vibrant et sensible marque ses bustes autant que sa grande sculpture. La puissance de son « Ugolin » qui se souvient de Michel-Ange, le lyrisme de la « Flore » du pavillon de Lefuel au Louvre, l'élan et le rythme de la « Danse » de l'Opéra, de la fontaine des Quatre Parties du monde montrent la souplesse de son talent. Carpeaux est aussi un peintre très original et préoccupé d'effets lumineux, qui annoncent l'impressionnisme.

Jean-Baptiste Carpeaux : la Danse. 1863-1869. Créée pour la façade de l’opéra Garnier. Paris, musée d’Orsay
Jean-Baptiste Carpeaux : la Danse. 1863-1869. Créée pour la façade de l’opéra Garnier. Paris, musée d’Orsay
Jean-Baptiste Carpeaux : bacchante. 1872
Jean-Baptiste Carpeaux : bacchante. 1872
Jean-Baptiste Carpeaux : Ugolin et ses fils. 1862. New York, Metropolitan Museum of Art
Jean-Baptiste Carpeaux : Ugolin et ses fils. 1862. New York, Metropolitan Museum of Art
Jean-Baptiste Carpeaux : les quatre parties du monde soutenant la sphère céleste. 1868. plâtre gomme laqué. 2,8 x 1,77 m. Paris, Musée d’Orsay
Jean-Baptiste Carpeaux : les quatre parties du monde soutenant la sphère céleste. 1868. plâtre gomme laqué. 2,8 x 1,77 m. Paris, Musée d’Orsay
Jean-Baptiste Carpeaux : Flore. 1873. Terre cuite, 181 x 138 x 79 cm. Paris, musée d’Orsay
Jean-Baptiste Carpeaux : Flore. 1873. Terre cuite, 181 x 138 x 79 cm. Paris, musée d’Orsay

Jean Pierre Dantan (1800-1869), surtout caricaturiste, Hippolyte Maindron (1801-1884), encore romantique par ses sujets (Velléda), Francisque Duret (1804-1865), auteur de la fontaine Saint-Michel, Pierre Jules Mène (1810-1879), animalier célèbre à son époque, la princesse Marie d'Orléans (1813-1839), élève de Barye, Auguste Cain, élève de Rude, Jean Baptiste Auguste Clesinger (1814-1883), devenu célèbre grâce à sa « Femme piquée par un serpent » (1847), sont plus intéressants que les académiques comme Antoine Laurent Dantan, dit l'Aîné (1798-1878), Jean Bonnassieux, Auguste Ottin (1811-1890), Aimé Millet, Eugène Guillaume, formé par Pradier, Albert Ernest Carrier-Belleuse, qui travaille pour Sèvres, Paul Dubois.

Jean Pierre Dantan : buste de Chopin
Jean Pierre Dantan : buste de Chopin
Etienne Hippolyte Maindron : mausolée de l’amiral Bruat et de son épouse. Paris, cimetière du père Lachaise
Etienne Hippolyte Maindron : mausolée de l’amiral Bruat et de son épouse. Paris, cimetière du père Lachaise
Etienne Hippolyte Maindron : VellĂ©da contemplant la demeure d’Eudore. 1844. Paris, Jardin du Luxembourg
Etienne Hippolyte Maindron : Velléda contemplant la demeure d'Eudore. 1844. Paris, Jardin du Luxembourg
Etienne Hippolyte Maindron : VellĂ©da contemplant la demeure d’Eudore. 1844. Paris, MusĂ©e du Louvre
Etienne Hippolyte Maindron : Velléda contemplant la demeure d'Eudore. 1844. Paris, Musée du Louvre
Francisque Duret : fontaine Saint-Michel. Paris, quartier latin
Francisque Duret : fontaine Saint-Michel. Paris, quartier latin
Pierre Jules Mène : combat de cerfs. Bronze, 56 cm
Pierre Jules Mène : combat de cerfs. Bronze, 56 cm
Pierre Jules Mène : fauconnier arabe à cheval
Pierre Jules Mène : fauconnier arabe à cheval
Jean Baptiste Auguste Clesinger : femme piquée par un serpent. Paris, musée d’Orsay
Jean Baptiste Auguste Clesinger : femme piquée par un serpent. Paris, musée d’Orsay
Jean Baptiste Auguste Clesinger : Léda et le cygne. 1864. Amiens, Musée de Picardie
Jean Baptiste Auguste Clesinger : Léda et le cygne. 1864. Amiens, Musée de Picardie
Antoine Laurent Dantan : jeune baigneur jouant avec son chien. 1833. Marbre. Paris, Musée du Louvre
Antoine Laurent Dantan : jeune baigneur jouant avec son chien. 1833. Marbre. Paris, Musée du Louvre
Auguste Ottin : Polyphème surprend Acis et Galatée. 1866. Paris, Fontaine des Médicis, Jardin du Luxembourg
Auguste Ottin : Polyphème surprend Acis et Galatée. 1866. Paris, Fontaine des Médicis, Jardin du Luxembourg
Auguste Ottin : Polyphème surprend Acis et Galatée, détail. 1866. Paris, Fontaine des Médicis, Jardin du Luxembourg
Auguste Ottin : Polyphème surprend Acis et Galatée, détail. 1866. Paris, Fontaine des Médicis, Jardin du Luxembourg

Alexandre Falguière (1831-1900) travaille beaucoup en Italie et donne dans le style « florentin ». Henri Michel Antoine Chapu (1833-1891) est l'auteur de la « Jeanne d'Arc de Domrémy » (1872). L’alsacien Auguste Barth'>Bartholdi (1834-1904) acquiert la célébrité par son goût du monumental : le « Lion de Belfort » (1875-1880), la « Liberté éclairant le monde » de New York. Antonin Mercié (1845-1916) est un élève de Jouffroy et Falguière. Jean Antoine Injalbert (1845-1930), du groupe des « toulousains », est influencé par Puget et travaille dans le Midi.

Alexandre Falguière : Tarcisius, martyr chrĂ©tien. Paris, MusĂ©e d’Orsay
Alexandre Falguière : Tarcisius, martyr chrétien. Paris, Musée d'Orsay
Alexandre Falguière : Victor Hugo. 1885. Paris, maison Victor Hugo
Alexandre Falguière : Victor Hugo. 1885. Paris, maison Victor Hugo
Henri Michel Antoine Chapu : Léon Bonnat. 1864. Bronze, 23 x 54 x 25cm. Paris, musée d’Orsay
Henri Michel Antoine Chapu : Léon Bonnat. 1864. Bronze, 23 x 54 x 25cm. Paris, musée d’Orsay
Henri Michel Antoine Chapu : Jeanne d’Arc Ă  DomrĂ©my. Bronze de fonte  Barbedienne
Henri Michel Antoine Chapu : Jeanne d'Arc à Domrémy. Bronze de fonte Barbedienne
Auguste <a class=Barth'>Bartholdi : la liberté. 1884. Los Angeles County Museum of Art'>
Auguste Barth'>Bartholdi : la liberté. 1884. Los Angeles County Museum of Art
Auguste <a class=Barth'>Bartholdi : le lion. Citadelle de Belfort'>
Auguste Barth'>Bartholdi : le lion. Citadelle de Belfort
Jean Antoine Injalbert : monument Molière à Pézenas
Jean Antoine Injalbert : monument Molière à Pézenas
Jean Antoine Injalbert : l’abondance. Paris, pont Mirabeau
Jean Antoine Injalbert : l’abondance. Paris, pont Mirabeau

Zacharie Astruc est un réaliste, surtout portraitiste, ami des impressionnistes. Jules Dalou (1838-1902) est le plus typique des réalistes ; après son exil en Angleterre il compose l'allégorie du « Triomphe de la République », place de la Nation, en fonte, qu’il met vingt ans à réaliser (1879-1899). Louis Ernest Barrias (1841-1905) est plus anecdotique. Laurent Honoré Marqueste (1848-1920) prolonge le style exubérant des « toulousains ». Le peintre Gérome, tenté par la sculpture, influence un genre hellénisant et archaïsant qui use de la polychromie.

Zacharie Astruc : le marchand de masques. 1883, Jardin du Luxembourg. Le Marchand de Masques propose au chaland les effigies de quelques hommes célèbres, parmi lesquels Hugo, Gambetta, Dumas, Gounod, Delacroix et Carpeaux.
Zacharie Astruc : le marchand de masques. 1883, Jardin du Luxembourg. Le Marchand de Masques propose au chaland les effigies de quelques hommes célèbres, parmi lesquels Hugo, Gambetta, Dumas, Gounod, Delacroix et Carpeaux.
Zacharie Astruc : le marchand de masques. Détail : le socle
Zacharie Astruc : le marchand de masques. Détail : le socle
Zacharie Astruc : le marchand de masques. Détail : le masque de Barbey d’Aurevilly
Zacharie Astruc : le marchand de masques. Détail : le masque de Barbey d’Aurevilly
Zacharie Astruc : le marchand de masques. Détail : le masque de Balzac
Zacharie Astruc : le marchand de masques. Détail : le masque de Balzac
Aimé Jules Dalou et Charles Floquet : La République ; 1889. Cimetière du Père-Lachaise
Aimé Jules Dalou et Charles Floquet : La République ; 1889. Cimetière du Père-Lachaise
Aimé Jules Dalou : gisant de Victor Noir. Paris, Cimetière du Père-Lachaise
Aimé Jules Dalou : gisant de Victor Noir. Paris, Cimetière du Père-Lachaise
Louis Ernest Barrias : La Nature se dĂ©voilant Ă  la Science. 1899. Marbre, onyx, granit, malachite, lapis-lazuli. Paris, MusĂ©e d’Orsay.
Louis Ernest Barrias : La Nature se dévoilant à la Science. 1899. Marbre, onyx, granit, malachite, lapis-lazuli. Paris, Musée d'Orsay.
Louis Ernest Barrias : monument aux défenseurs de Paris. 1880-1883. Paris, la Défense
Louis Ernest Barrias : monument aux défenseurs de Paris. 1880-1883. Paris, la Défense
Laurent Honoré Marqueste : l’art. 1880-1882. Paris, hôtel de ville
Laurent Honoré Marqueste : l’art. 1880-1882. Paris, hôtel de ville
Laurent Honoré Marqueste : monument à Waldeck Rousseau. Paris, Jardin des Tuileries, bassin octogonal
Laurent Honoré Marqueste : monument à Waldeck Rousseau. Paris, Jardin des Tuileries, bassin octogonal
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)