B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’art en France au XVIIIè siècle

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1. Histoire et culture

Histoire générale
Histoire de la France au XVIIIè
Le culture française au XVIIIè

1.1. Histoire générale

Plusieurs traits fondamentaux caractérisent le XVIIIè :

  • L’esprit des « Lumières » fondé sur la tolérance, la raison, la foi en la science, la remise en question de l’absolutisme royal et divin, la cosmopolitisme, et incarné par les « philosophes français » et l’Encyclopédie (Voltaire, Rousseau, Diderot, D’Alembert, Montesquieu…) ;
  • Jean-Antoine Houdon (1741 - 1828) : buste de Voltaire, 1778
    Jean-Antoine Houdon (1741 - 1828) : buste de Voltaire, 1778
    Maurice-Quentin La Tour (1704-1788) ; Jean Jacques Rousseau. Pastel. 1753. Genève, musée d’art et d’histoire
    Maurice-Quentin La Tour (1704-1788) ; Jean Jacques Rousseau. Pastel. 1753. Genève, musée d’art et d’histoire
    Louis Michel Van Loo (1707-1771) : portrait de Denis Diderot. 1767. Huile sur toile, 81 x 65 cm. Paris, Musée du Louvre
    Louis Michel Van Loo (1707-1771) : portrait de Denis Diderot. 1767. Huile sur toile, 81 x 65 cm. Paris, Musée du Louvre
  • Le « Despotisme Eclairé » est l'idéal de la plupart des souverains : Frédéric II de Prusse (1740-1786), Catherine II de Russie (1762-1796), Joseph II d’Autriche (1765-1790), Joseph I du Portugal (1750-1777) et son ministre Pombal, Charles III d'Espagne (1759-1788), Léopold de Toscane. Ils veulent améliorer leur pays économiquement (routes, canaux, agriculture) et réduire le rôle de l'Église (expulsion puis abolition des Jésuites, sauf en Prusse et Russie) ;
  • Vladimir Borovikovsky.  Portrait de Catherine II, Impératrice de Russie. 1794. Huile sur toile. Moscou, galerie Tretiakov
    Vladimir Borovikovsky.  Portrait de Catherine II, Impératrice de Russie. 1794. Huile sur toile. Moscou, galerie Tretiakov
    Louis-Simon Boizot : buste de l’empereur Joseph II d’Autriche (1765-1790). Marbre, vers 1777. Versailles, le Petit Trianon, antichambre
    Louis-Simon Boizot : buste de l’empereur Joseph II d’Autriche (1765-1790). Marbre, vers 1777. Versailles, le Petit Trianon, antichambre
    Francisco Goya : portrait de Charles III en costume de chasse. 1786-1788. Huile sur toile, 210 x 127 cm. Madrid, Collection Del Arco
    Francisco Goya : portrait de Charles III en costume de chasse. 1786-1788. Huile sur toile, 210 x 127 cm. Madrid, Collection Del Arco
  • L'apparition de pays nouveaux et puissants (Russie, Prusse, Etats Unis) qui change les relations internationales et détermine la politique moderne ;
  • Le développement de l'intérêt général pour le passé : sciences, philosophie, histoire : le goût pour l'art donne naissance aux musées (British Museum, 1759) et multiplie les collections ; presse et académies se développent ; on se passionne pour l'Antiquité (Pompéi et Herculanum, 1748) ; les thèses néo-classiques de Winckelmann, Lessing et Mengs annoncent l'idéalisme allemand du XIXè ;
  • Anton Graff (1736-1813) : Gotthold Ephraim Lessing, 1771. Université de Leipzig, Kunstsammlung
    Anton Graff (1736-1813) : Gotthold Ephraim Lessing, 1771. Université de Leipzig, Kunstsammlung
    Anton Raphaël Mengs : autoportrait. 1773. Huile sur toile, 66 x 53,5 c
    Anton Raphaël Mengs : autoportrait. 1773. Huile sur toile, 66 x 53,5 c
  • Le prolétariat naît vers la fin du siècle avec l'abolition des corporations en France (1775) et la naissance du syndicalisme ouvrier en Angleterre ;
  • Le cosmopolitisme est le phénomène fondamental du siècle : tout le monde voyage : princes et grands (Pierre le Grand, Joseph II, le prince de Ligne), écrivains (Alfieri, Voltaire), artistes (Rastrelli et Vallin de la Motte en Russie, Houdon en Amérique, l'américain G.Stuart en France)…
  • L'esthétique naît avec Baumgarten (« Aesthetica », 1758) et Kant (« Critique du Jugement », 1790), ainsi que la critique d'art avec les Salons de Diderot et Lafont de Saint Yonne. Parallèlement, le commerce d'art s'organise à Amsterdam et Paris (Gersaint, Diderot).
Antoine Watteau (1684-1721) : l’Enseigne de Gersaint. 1720. Huile sur toile, 163 x 306 cm. Berlin, palais de Charlottenbourg
Antoine Watteau (1684-1721) : l'Enseigne de Gersaint. 1720. Huile sur toile, 163 x 306 cm. Berlin, palais de Charlottenbourg
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)