B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les « Primitifs » italiens (Histoire de l'art)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3.2. Peintres et œuvres

Le Maître de Tressa
Simone et Machilon
Dietisalvi de Speme
Guido di Graziano
Guido da Siena
Maître inconnu de la fresque du Palais Public
Duccio di Buoninsegna
Segna di Buonaventura
Maître du Palazzo Venezia
Niccolo di Segna
Ambrogio Lorenzetti
Pietro Lorenzetti
Ugolino da Nerio
Lippo Memmi
Ugolino Lorenzetti
Niccolo ser Sozzo
Lippo Vanni
Andrea Vanni
Bartolomeo Bulgarini
Barna da Siena
Luca di Tomme
Simone Martini
Bartolo di Fredi
Paolo di Giovanni Fei
Taddeo di Bartolo
Andrea di Bartolo
Martino di Bartolomeo
Sassetta
Giovanni di Paolo

3.2.5. Guido da Siena

Peintre italien de l'école siennoise, actif dans la deuxiÚme moitié du XIIIÚ siÚcle, Guido da Siena est considéré comme le mythique fondateur de l'école siennoise avec Coppo di Marcovaldo. Son nom figure, à cÃŽté de la date 1221, sur l'inscription « Me Guido de Senis Diebus depinxit amenis quem Christus lenis nullis velit angerer penis. A.D. MCCXXI » de la Maestà de la Basilique saint Dominique de Sienne (Sienne Palais Public). Mais par ailleurs la plupart de ses œuvres on été réalisées quarante ans plus tard, soit entre 1262 et 1270. Cette inscription de 1221 pose donc un gros problÚme
 Les historiens mettent en doute l'authenticité de cette date et tendent aujourd'hui à la considérer trop précoce par rapport au style du peintre. En effet, si l'on exclut les têtes des deux figures principales repeintes ultérieurement par un disciple de Duccio, la Maestà témoigne d'une ampleur et d'une certaine accentuation du dessin qui ne peuvent être expliquées que si Guido eut connaissance de la « Madone du Bourdon » de Coppo di Marcovaldo, qui elle, date de 1261 (Sienne, église dei Servi). Guido révÚle une tendance stylistique qui reste sans exemple à Sienne dans la premiÚre moitié du XIIIé mais qui fut, en réalité, importée par le Florentin Coppo. Cette hypothÚse est confirmée par l'œuvre considérée comme la plus ancienne de Guido, une Madone à l'Enfant de 1262 (PinacothÚque de Sienne), qui révÚle la forte impression que fit sur lui la Madone du Florentin. La théorie la plus raisonnable suppose que la Maesta signée 1221 est en fait une copie de remplacement d'une image plus ancienne peinte entre 1260 et 1270, dont la date de 1221 a été fidÚlement copiée à partir de cette image.

Les principales œuvres de Guido sont une « Nativité » (Vers 1270), panneau d'un retable de la Badia Ardenga (Montalcino), conservée au musée du Louvre, une « présentation au temple », autre panneau d'un retable en tempera sur bois et fond d'or de la Badia Ardenga, conservée au musée du Louvre, une « Madone entourée de 4 saints, tempera sur bois (96 cm x 186 cm), une « Vierge à l'Enfant trÃŽnant » de 1262 (tempera sur bois) initialement à San Domenico, conservée à la pinacothÚque de Sienne (visages repeints par un artiste proche de Duccio au début du XIVe siÚcle), une « Sainte Claire refoulant une attaque des Sarrasins » de la pinacothÚque de Sienne , les parties d'un triptyque (1270-1280) dispersé entre les musées de Sienne (arrestation du Christ, déposition de la croix, mise au tombeau), Altenburg (adoration des mages, fuite en Egypte, Christ aux outrages), Utrecht (crucifixion) et Princeton (annonciation).

Guido di Sienna : « Maestà », vierge en gloire trÎnant avec le Christ enfant. 1270s. Tempera sur panneau de bois, 283 x 194 cm. Sienne, San Domenico
Guido di Sienna : « Maestà », vierge en gloire trÎnant avec le Christ enfant. 1270s. Tempera sur panneau de bois, 283 x 194 cm. Sienne, San Domenico

Au XIIIÚ siÚcle à Sienne de nombreuses organisations de laïcs avaient l’habitude de participer à des processions religieuses lors desquelles elles priaient et chantaient des hymnes. Ainsi est née l’une de ces confréries, les « Laudesi » qui avait l’habitude de chanter trÚs souvent les laudes en l’honneur de la Vierge Marie. Aussi prenanit-on l’habitude d’utiliser une « icÃŽne » ou image peinte de la vierge avec l’enfant comme symbole et point de rassemblement de la confrérie. Ce panneau réalisé par Guido da Siena et représentant la Vierge trÃŽnant avec l’enfant Jésus Christ est un de ces imposants emblêmes.

L'image porte la date de 1221. Mais l’œuvre est en fait postérieure d’environ un demi-siÚcle à cette date, telles sont les conclusions des critiques les plus sérieux aprÚs de nombreuses controverses, se basant notamment sur l’analyse stylistique


Bien qu’il se dégage de l’œuvre une majestée conventionnelle toute byzantine, les personnages sont cependant plus naturels dans leur posture, les lignes plus souples, l’espace plus profond


Guido di Sienna : Adoration des Mages. 1270-1280. Tempera sur panneau de bois. Altenburg, Lindenau Museu
Guido di Sienna : Adoration des Mages. 1270-1280. Tempera sur panneau de bois. Altenburg, Lindenau Museu
Guido di Sienna : La Nativité. 1270-1280. Tempera sur panneau de bois. Pris, Musée du Louvre
Guido di Sienna : La Nativité. 1270-1280. Tempera sur panneau de bois. Pris, Musée du Louvre


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)