B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Giotto di Bondone

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2.2. Fresques de l’église supérieure

La légende de saint François
Les fresques de la chapelle Scrovegni (Chapelle de lÂ’Arena) Ă  Padoue

Peu de temps après l'achèvement de la partie supérieure des murs et de la voûte de ll’église supérieure Saint François d’Assise, débutent les travaux de décoration de la partie inférieure des murs. Les Franciscains veulent quelque chose de grandiose, qui n’avait jamais été réalisé nulle part jusqu’ici : retracer l'histoire du grand saint et fondateur de l'ordre, dont les anciens habitants se souvenaient encore. L’objectif est de développer une version picturale de l'histoire de la vie du saint, qui deviendrait alors le modèle de toutes les autres représentations.

Les Franciscains demandent à Giotto de raliser l’œuvre : ils pensent qu’il est le mieux placé pour cela. Des générations d'historiens de l'art se sont penchées sur l’attribution de l’œuvre à Giotto ou à son école. La question de la datation reste particulièrement controversée.

Giotto : Assise, église supérieure Saint François : vue de l’intérieur vers l’autel : fresques du mur nord, à droite de l’entrée
Giotto : Assise, église supérieure Saint François : vue de l’intérieur vers l’autel : fresques du mur nord, à droite de l’entrée

L’église supérieure, avec sa nef unique et ses hautes fenêtres gothiques, dégage une atmosphère lumineuse et festive. Le décor à freque des voûtes d’ogives et des murs de la nef s’est étendu sur plusieurs décennies. L’ensemble du programme décoratif est une véritable bible picturale.

Giotto : Fresques de la quatrième baie de la nef. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Fresques de la quatrième baie de la nef. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Les murs de la nef sont divisés horizontalement sur trois registres.Seul le registre inférieur raconte le cycle de saint François. Les registres médian et supérieur ne sont pas de Giotto. Ici, la quatrième travée nord en partant du chœur. En haut, la création du monde la gauche et la création d'Adam de Jacopo Torriti. En dessous, la construction de l’arche par Noé et l'embarquement par un disciple de Cimabue. Sur le registre inférieur les trois premières scènes de la vie de saint François dans un cadre peint formé de colonnes torsadées soutenant une riche frise de consoles que surmonte un planfond à caissons.

Giotto : Fresques de la seconde baie de la nef. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Fresques de la seconde baie de la nef. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

La seconde baie de la façade sud (à la gauche de l'entrée) présente au registre supérieur des scènes de l'enfance du Christ, au registre médian des scènes de la Passion et au registre inférieur trois autres scènes de la vie de François : la mort et l’ascension du saint, son apparition à l’évêque d’Arezzo, et la vérification des stignates. Seul ce registre inférieur est de l’atelier de Giotto.

Giotto : Saint François et Sainte Claire. 1279-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Saint François et Sainte Claire. 1279-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

La fresque représente saint François et sainte Claire sur le soffite de l’arche d’entrée.

2.2.1. La légende de saint François

Saint Bonaventure (1221-1274) a écrit la vie de saint François dans un grand ouvrage théologique destiné à l’édification des fidèles. Il a divisé la vie du saint en 87 sept épisodes : 28 d’entre eux ont été sélectionnés pour la narration picturale, chacune étant identifiée par une inscription. Le cycle débute dans la quatrième baie de la paroi nord, directement attenante à la croiséée, avec la scène de l’hommage d'un homme simple, et se termine par la libération de Pierre l’hérétique, qui n’est pas de Giotto, et qui raconte un miracle attribué à Saint Francois après sa mort.

La réalisation du cycle est postérieure à 1296. Vasari pense en effet que le cycle fut commandé par Giovanni da Murro, devenu général des Franciscains en 1296. Toutefois, selon certains experts, le cycle aurait été peint plus tôt. La succession des scènes du cycle s’effectue ainsi :

  • Hommage d'un simple homme.
  • Saint François donne son manteau Ă  un pauvre.
  • Le rĂŞve du Palais.
  • Le miracle du Crucifix.
  • Le renoncement aux biens terrestres.
  • Le songe dÂ’Innocent III.
  • La confirmation de la règle.
  • La vision du Chariot de Feu.
  • La vision des trĂ´nes.
  • LÂ’Exorcisme des dĂ©mons Ă  Arezzo.
  • Saint François devant le sultan.
  • LÂ’extase de saint François.
  • LÂ’institution de la crèche de Greccio.
  • Le miracle de la source.
  • Le sermon aux Oiseaux.
  • Le dĂ©cès du chevalier de Celano.
  • Saint François prĂŞche devant Honorius III.
  • LÂ’apparition Ă  Arles.
  • La stigmatisation de saint François.
  • La mort et lÂ’ascension et de de saint François.
  • LÂ’apparition Ă  Fra Agostino et Ă  l'EvĂŞque Guido d'Arezzo.
  • La vĂ©rification de la Stigmates.
  • Saint François pleurĂ© par Sainte Claire.
  • La Canonisation de saint François.
  • Le songe de saint GrĂ©goire.
Giotto : Schéma et situation du cycle de la légende de Saint François. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Schéma et situation du cycle de la légende de Saint François. Assise, église supérieure Saint François

Les trois dernières scènes du cycle (la femme réssuscitée, la guérison d’un disciple, la libération de l’hérétique repentant) sont généralement attribuées au « Maître de Sainte-Cécile ».

Giotto : Légende de Saint François : Scènes 1 à 3. 1297-1299. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de Saint François : Scènes 1 à 3. 1297-1299. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

La largeur de chaque baie est occupée par trois scènes, plus ou moins carrées. Elles sont insérées dans un cadre peint formé de colonnes torsadées soutenant une riche frise de consoles que surmonte un planfond à caissons.

Giotto : Légende de Saint François : Scènes 4 à 6. 1297-1299. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de Saint François : Scènes 4 à 6. 1297-1299. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Scènes de la troisième travée du mur sud : le miracle du Crucifix, le renoncement aux biens terrestres et le songe d’Innocent III.

2.2.1.1. La légende de Saint François, scène 1 à 8

Scène 1 : l’hommage d’un siple homme.

Giotto : Légende de saint François : homage d’un simple homme. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : homage d’un simple homme. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

C'est la première des vingt-huit scènes (vingt-cinq d'entre elles ont été peintes par Giotto) de la Légende de Saint-François, mais cette dernière a été peinte probablement en dernier lieu.

Un simple homme étend son manteau devant le gentilhomme François. Lui seul reconnaît que François mérite un tel honneur. Alors qu’il accueille l'hommage d’un geste laconique, la réaction des autres passants trahit l’incompréhension. L’environnement de l'action est clairement établi pa le temple, qui marque la distance entre les principaux protagonistes : c’est le temple de Minerve à Assise, encore visible aujourd'hui.

Scène 2 : François donne son manteau.

Giotto : Légende de saint François : François donne son manteau à un pauvre. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : François donne son manteau à un pauvre. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Il s'agit de la seconde des vingt-huit scènes de la Légende de Saint-François, réalisée en premier lieu, alors que la scène précédente a été réalisée en dernier lieu : de ce fait, il y a une nette différence de style entre ces deux premières scènes.

François donne sa précieuse cape d'or à un pauvre citoyen. La scène se déroule devant deux collines rocheuses, au sommet desquelles l’artiste a représenté le monde de la ville à gauche et le monde du monastère à gauche, les mettant symboliquement en opposition : il s'agit de la première indication de la volonté du saint de mener une vie de pauvreté dans l’isolement.

Scène 3 : le songe du palais.

Giotto : Légende de saint François : le songe du Palais. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le songe du Palais. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Le jour après l’épisode du manteau, François voit en songe le Christ lui montrant un palais rempli d’armes marquées du signe de la croix. Songe l’invitant à suivre et à combattre avec « ses » soldats pour l’Eglise…

Scène 4 : le miracle de la croix.

Giotto : Légende de saint François : le miracle de la croix. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le miracle de la croix. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Il s'agit de la quatrième scène du cycle : selon la légende, alors qu'il est en prière devant le crucifix de la chapelle Saint-Damien, Francesco entend une voix lui demandant de « réparer son Église en ruine ». Prenant l'ordre au pied de la lettre, il vend à Foligno des marchandises du commerce de son père pour pouvoir restaurer la vieille chapelle délabrée. La mise en perspective de la structure architecturale de la chapelle rend la scène particulièrement vivante et aisément intelligible.

Scène 5 : François renonce aux biens terrestres.

Giotto : Légende de saint François : François renonce aux biens terrestres. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : François renonce aux biens terrestres. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : François renonce aux biens terrestres, détail. 1297-1299. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : François renonce aux biens terrestres, détail. 1297-1299. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Scène 6 : le songe d’Innocent III.

Le Pape voit en rêve un saint qui soutient la basilique Saint Jean de Latran avec l'aspect que lui avait donné la restauration effectuée par Nicolas IV en 1290.

La composition de cette scène est similaire à celle du rêve du Palais.

Giotto : Légende de saint François : le songe d’Innocent III. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le songe d’Innocent III. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le songe d’Innocent III, détail. 1297-1299. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le songe d’Innocent III, détail. 1297-1299. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le songe d’Innocent III, détail. 1297-1299. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le songe d’Innocent III, détail. 1297-1299. Assise, église supérieure Saint François

Scène 7 : le Pape confirme la règle franciscaine.

Giotto : Légende de saint François : le pape confirme la règle des franciscains. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le pape confirme la règle des franciscains. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Suite à sa vision, le Pape Innocent III confirme la règle de la nouvelle communauté franciscaine. Dans un magnifique intérieur, construit en perspective, le pape bénit le fondateur de l'ordre et sa règle. Les compagnons de François et les dignitaires de l'Eglise suivent l'action avec des expressions de concentration.

Scène 8 : la vision du chariot de feu.

Giotto : Légende de saint François : la vision du Chariot de Feu. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : la vision du Chariot de Feu. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Plusieurs frères de l'ordre dorment dans un refuge alors d'autres, debout, gesticulent excités par la curieuse manifestation qui se passe dans le ciel : Francis, entouré d'une mandorle de rayons dorés, passe sur char romain à travers le ciel. Le saint apparaît à ses compagnons comme le guide et le nouveau chef de la chrétienté. Giotto distingue très clairement les domaines du ciel et de la terre à travers l’utilisation de la couleur. De manière impressionnante, il met en évidence le caractère visionnaire de la scène.

2.2.1.2. La légende de Saint François, scène 9 à 17

Scène 9 : la vision des trônes.

Giotto : Légende de saint François : la vision des trônes. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : la vision des trônes. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Les cinq scènes allant de de la « Vision du chariot de feu » à l’ « extase de saint François » (N°8 à 12) se caractérisent par un travail de moindre qualité, en particulier dans les personnages.

L’épisode des trônes raconte qu’un des frères, compagnon de François, voit en songe cinq trônes, dont celui du milieu est le le plus grand et le plus beau. Au frère qui demande à qui est destiné ce trône, l’ange répond en montrant François en prières : « Ce siège a appartenu à un des princes chassés du ciel ; maintenant il est destiné à l’humble François. »

Scène 10 : les démons chassés d’Arezzo.

Giotto : Légende de saint François : l’exorcisme des démons à Arezzo. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’exorcisme des démons à Arezzo. 1297-1299. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Au cours de la guerre civile à Arezzo, Saint François aperçoit les démons au dessus de la ville. Il appelle un frère de son ordre, Sylvestre, pour les chasser. L’image est dominée par l'architecture de la ville, séparée du reste du monde par une fissure dans la terre, et par l'église. Giotto peint le saint à genoux et en profonde méditation. Sa force semble passer au frère Sylvestre, qui d’un geste autoritaire en direction de la ville fait fuir les démons, et les citoyens peuvent retourner à leurs affaires en paix ; on les aperçoit déjà aux portes de la ville.

Scène 11 : François devant le Sultan.

Giotto : Légende de saint François : saint François devant le sultan (le jugement du Feu). 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : saint François devant le sultan (le jugement du Feu). 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Pour convertir le sultan à la foi chrétienne, Francis est prêt à subir l’épreuve du feu. Le saint se trouve au centre de l'image, pointe le brasier du doigt et se tourne vers le sultan. Ce dernier semble surpris et agacé que ses « imams » soient en train de fuir. Giotto peint les imams anxieux et l’impuissance du sultan avec beaucoup de vivacité.

Cette scène a été exécutée en partie par les assistants du peintre.

Scène 12 : l’extase de saint François.

Cette scène a été exécutée en partie par les assistants de Giotto.

Giotto : Légende de saint François : l’extase de Saint François. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’extase de Saint François. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’extase de Saint François, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’extase de Saint François, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Scène 13 : l’institution de la crèche à Greccio.

Francis a construit une crèche pour les fêtes de Noël. Lors de la grand’messe, à laquelle il participe en tant que diacre, il prend l’enfant de la crèche et le réveille. La représentation de l'espace est particulièrement impressionnante dans cette fresque. Giotto dépeint la cloture du choeur au fond, avec la croix de bois vue de dos.

Giotto : Légende de saint François : l’institution de la Crèche à Greccio. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’institution de la Crèche à Greccio. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’institution de la Crèche à Greccio, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’institution de la Crèche à Greccio, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Scène 14 : le miracle de la source.

Les deux scènes sur le mur d'entrée sont le Miracle de la source et le Sermon aux oiseaux, compositions qui sont sans doute de la main même de Giotto.

L'agriculteur, à qui Francis prêté sa mule comme monture, est tourmenté par la soif. L'eau jaillit du rocher, en réponse à la prière du saint. Giotto montre Francis priant avec ferveur. L'agriculteur, presque en train de mourir de soif, s'effondre presque dans la source. Comme souvent dans les représentations de Giotto, les personnages - ici les deux Franciscains - commentent la scène et anticipent ainsi la réaction du spectateur. Il est intéressant d'observer l'étonnante précision avec laquelle la selle de l'âne a été rendue.

Le tremblement de terre de l'automne 1997 a gravement endommagé le mur d'entrée, sur laquelle est située cette fresque.

Giotto : Légende de saint François : le miracle de la source. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le miracle de la source. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le miracle de la source, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le miracle de la source, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Scène 15 : le sermon aux oiseaux.

Giotto : Légende de saint François : le sermon aux oiseaux. 1297-1299. Fresque, 270 x 200 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le sermon aux oiseaux. 1297-1299. Fresque, 270 x 200 cm. Assise, église supérieure Saint François

Saint François rencontre une volée d'oiseaux qui ne s'envolent pas à son approche. Il leur fait alors un sermon puis les bénit avant qu’ils ne s’envolent. Comme souvent, Giotto relate le caractère extraordinaire des événements devant un témoin de la scène, le frère franciscain dont le visage et le geste expriment la plus vive surprise.

Scène 16 : la mort du chevalier de Celano.

Giotto : Légende de saint François : la mort du chevalier de Celano. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : la mort du chevalier de Celano. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Scène 17 : François prêche devant le pape Honorius III.

D’après la légende, François voulait surprendre la pape Honorius III avec un sermon bien préparé, mais il perd le fil de son discours et doit improviser. Son adresse captive l’auditoire, mais il explique que l'esprit de Dieu qui parle à travers lui. Giotto exprime la scène à travers les différentes réactions du public, qui se traduit notamment par la vivacité des expressions des visages.

Dans cette fresque, Giotto montre sa maîtrise à dominer l’espace. Ainsi le cadre architectural est remarquablement dépeint en trois dimensions. Cet espace est savamment organisé par la disposition des éléments architecturaux et des personnages. Cela donne du volume aux personnages et la magnifique salle gothique met en relief la dignité du pape et articule le rythme du groupe des participants.

Giotto : Légende de saint François : François prêche devant le pape Honorius III. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : François prêche devant le pape Honorius III. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : françois prêche devant le pape Honorius III, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : françois prêche devant le pape Honorius III, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

2.2.1.3. La légende de Saint François, scène 18 à 25

Scène 18 : l’apparition à Arles.

Au cours d'une réunion de l'ordre, saint Antoine de Padoue prêche dans le cloître à Arles, une salle gothique aux proportions généreuses. Soudain, François apparait. Giotto représente le saint avec ses bras en forme de croix, allusion au Christ source de vie. Seuls Saint Antoine, qui vient de parler de Jésus, et un autre frère voient l'apparition. Giotto montre tous les autres frères, écouter Antoine avec attention. Les personnages, vus de l'arrière, sont particulièrement impressionnants de réalisme.

Giotto : Légende de saint François : l’apparition à Arles. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : l’apparition à Arles. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : apparition à Arles, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : apparition à Arles, détail. 1297-1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Scène 19 : François reçoit les stigmates.

Giotto : Légende de saint François : la stigmatisation de saint François. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : la stigmatisation de saint François. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Giotto situe l'événement loin monde, dans l'isolement des montagnes et hors d’aperçu du moine lisant. La stigmatisation est le point culminant de la vie du saint, le marquant dans sa chair comme un imitateur du Christ. Le Fils de Dieu lui apparaît, littéralement enroulé autour d'ailes d’anges. De ses plaies émanent de beaux rayons dorés qui vont marquer le saint dans sa chair.

Scène 20 : la mort de François.

Giotto : Légende de saint François : mort et ascension de Saint François. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : mort et ascension de Saint François. 1297-1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Quand François sent sa mort proche, il se rend dans une église voisine. Il y meurt en présence de ses frères. La mort du saint et l’ascension de son âme sont ici liées à la messe de requiem, afin de créer une représentation solennelle peuplée de nombreuses personnes. Cette fresque est suivie de huit autres scènes où une foule nombreuses est toujours présente. L’ensemble de ces scènes est souvent daté de quelques années postérieures aux autres scènes.

Scène 21 : apparition à Fra Agostino et à l’évêque Guido d’Arezzo.

Giotto : Légende de saint François : apparition à Fra Agostino et à l’évêque Guido d’Arezzo. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : apparition à Fra Agostino et à l’évêque Guido d’Arezzo. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

La paternité de Giotto de certaines scènes de cette série du cycle est souvent remise en question. Cette scène, assez endommagée, a sans doute été exécutée par des assistants du maître.

Scène 22 : la vérification des stigmates.

Cette scène a sans doute été exécutée par des assistants du maître.

Giotto : Légende de saint François : la vérification des stigmates. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : la vérification des stigmates. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : vérification des stigmates, détail. 1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : vérification des stigmates, détail. 1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : vérification des stigmates, détail. 1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : vérification des stigmates, détail. 1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Scène 23 : François pleuré par sainte Claire.

Giotto : Légende de saint François : François pleuré par sainte Claire. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : François pleuré par sainte Claire. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Cette scène a sans doute été exécutée par des assistants du maître.

Scène 24 : canonisation de saint François.

Giotto : Légende de saint François : canonisation de saint François. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : canonisation de saint François. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Cette scène a sans doute été exécutée par des assistants du maître.

Scène 25 : le rêve de saint Grégoire.

Giotto : Légende de saint François : le rêve de saint Grégoire. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Légende de saint François : le rêve de saint Grégoire. 1300. Fresque, 270 x 230 cm. Assise, église supérieure Saint François

Cette scène a sans doute été exécutée par des assistants du maître.

2.2.1.4. Scènes du Nouveau Testament

Sur le mur sud de la nef et le mur d'entrée, sont peints des épisodes du Nouveau Testament au-dessus de la légende de saint François qui occupe la partie inférieure de la paroi. Certaines de ces scènes sont attribuées à Giotto. Cependant, cette attribution est rejetée par de nombreux critiques.

Giotto : Fresques sur le mur intérieur de la façade. 1290s. Fresques. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Fresques sur le mur intérieur de la façade. 1290s. Fresques. Assise, église supérieure Saint François

Les fresques du mur d’entrée illustrent la complexité du programme de décoration réalisé dans la nef de l’église supérieure. Au dessus des deux scènes de la légende de saint François, le miracle de la source et le sermon aux oiseaux, sont représentées la Pentecôte et l'Ascension du Christ, cette dernière fortement endommagée.

Un médaillon représentant saint Paul se situe au-dessus la fresque de l'Ascension du Christ.Un second, représentant saint Pierre se trouve au-dessus la fresque de la Pentecôte.

Giotto : Scènes du Nouveau Testament : la Pentecôte. 1290s. Fresque, 500 x 400 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Scènes du Nouveau Testament : la Pentecôte. 1290s. Fresque, 500 x 400 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Ascension du Christ. Vers 1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Ascension du Christ. Vers 1300. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Saint Paul. Vers 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Saint Paul. Vers 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Saint Pierre. Vers 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Saint Pierre. Vers 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Le mur sud de l’église supérieure est décoré de scènes fragmentaires du Nouveau Testament : le Christ au milieu des docteurs, le baptême du Christ, la Lamentation sur le corps du Christ et la Résurrection.

Giotto : Scènes du Nouveau Testament : lamentation du Christ mort. 1290s. Fresque, 300 x 300 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Scènes du Nouveau Testament : lamentation du Christ mort. 1290s. Fresque, 300 x 300 cm. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Scènes du Nouveau Testament : la lamentation du Christ mort, détail. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Scènes du Nouveau Testament : la lamentation du Christ mort, détail. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Scènes du Nouveau Testament : lamentation du Christ mort, détail. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Scènes du Nouveau Testament : lamentation du Christ mort, détail. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

Deux femmes émergent de derrière le rocher et s’approchent de celles qui se sont rassemblées autour du corps du Christ pour le pleurer. Les femmes se regardent l'une l'autre, encore ébranlées. Par contraste avec les peintres de l'école de Cimabue, le jeune Giotto utilise ses personnages afin d’exprimer leur ressenti et de dégager une « ambiance » à chaque scène, ambiance encore amplifiée par les vêtements qu’ils portent ou par l’environnement architectural ou naturel des scènes…

Giotto : Scènes du Nouveau Testament : la Résurrection, détail. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François
Giotto : Scènes du Nouveau Testament : la Résurrection, détail. 1290s. Fresque. Assise, église supérieure Saint François

La remarquable expression du soldat endormi est très proche de celle du frère baisant baiser la main de François dans la fresque de la mort de Saint François peinte par Giotto dans la chapelle Bardi de Santa Croce à Florence.


Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)