B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Rome : la chapelle Sixtine (Vatican)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1. Histoire

Sixte IV
La chapelle sous Sixte IV
Les transformations de Jules II
Le Jugement dernier
Les restaurations

1.1. Sixte IV

Melozzo da Forli (1438-1494) : le pape Sixte IV nomme Bartolomeo Platina préfet de la Librairie vaticane. Fresque, vers 1477, musée du Vatican
Melozzo da Forli (1438-1494) : le pape Sixte IV nomme Bartolomeo Platina préfet de la Librairie vaticane. Fresque, vers 1477, musée du Vatican
Francesco Della Rovere naît le 21 juillet 1414 dans une petite commune prÚs de Savone en Ligurie. Il est fils d’un marchand drapier assez aisé, et à 9 ans est confié par son pÚre au couvent San Francesco de Savone pour y être éduqué. Il y prononce ses vœux puis fait ses études de théologie. Professeur à l’université de Padoue, il gravit par la suite la hiérarchie de son ordre et devient en 1464 ministre général des Franciscains avant d’être créé cardinal par Paul II en 1467.

Rome, le « Ponte Sisto »
Rome, le « Ponte Sisto »

En 1471 il est élu pape et inaugure un pontificat de 13 ans, un des plus indignes de l’histoire de l’Eglise, mais un de plus brillants
 Sur le plan politique, le pontife essuie une série d’échecs retentissants comme celui de la guerre contre les Turcs ou celui de la tentative de réunir les Églises orthodoxe et catholique. Sur un plan personnel, il est un homme avide, n’hésite pas à pratiquer le népotisme vis-à-vis de ses protégés, fils « bâtards » et neveux et affiche des mœurs pour le moins contestables pour un chef de l’Eglise. Son « goût » pour les beaux jeunes hommes, dont son neveu Raphaël Riario, à qui il confÚre la pourpre cardinalice à 17 ans, est notoire


Par contre, c’est un grand mécÚne qui s’occupe activement d’embellir Rome et le palais pontifical : il créé les Musées Capitolins, fait ouvrir et paver de nombreuses voies (via Recta, via Sistina, via Papale et via Florea), restaure l’aqueduc de l'Aqua Verfina, fait construire de nombreux édifices religieux (saint Jean du Latran, églises Santa Maria della Pace, Santa Maria del Popolo et Sant’ Agostino) ainsi que le pont Sisto, reconstitue l’Académie romaine et enrichit la BibliothÚque vaticane.

Pour cela, il lui faut récolter d’énormes sommes d’argent : il donne ainsi une grande impulsion au culte des morts en octroyant moyennant finances une indulgence pléniÚre aux pauvres âmes du purgatoire ; il taxe fortement la prostitution à Rome qui chaque année lui versent prÚs de 20 000 ducats, met à l’amende les prêtres de Rome ayant des maîtresses, ce qui amÚne au Vatican d’énormes sommes d’argent. Il tente d’emprunter de l’argent aux Médicis, et devant leur refus, active et soutient les Pazzi, une autre grande famille de banquiers florentins, ce qui provoque la fameuse conspiration des Pazzi et une guerre de deux ans avec Florence


 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)