B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’idéologie de Hitler

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Le parti et l’Etat

Le parti
L’état
Le « Führerprinzip »
Le système administratif de l’Etat
Les lieux de décision

5.3. Le « Führerprinzip »

Le « Führerprinzip », le « principe du chef », est à la base de toute la construction idéologique de Hitler. Seul un chef charismatique peut mener à bien la mission sacrée du « Herrenvolk » : il est l’incarnation de l’autorité absolue qui produira progressivement une élite de chefs...

« Il ne doit pas y avoir de décisions prises à la majorité, mais seulement des individus responsables... Bien entendu, chacun aura des conseillers auprès de lui, mais la décision sera prise par un seul homme... lui seul possède l'autorité et le droit de commander... Il ne sera pas possible de se passer de Parlement ; mais les députés se contenteront d'y donner des conseils. Aucune chambre ne doit émettre de vote. Ce sont des institutions faites pour le travail, et non des machines à voter... Ce principe, responsabilité absolue inconditionnellement liée à une autorité absolue, produira progressivement une élite de chefs qui est inconcevable aujourd'hui, dans cette ère de parlementarisme irresponsable. »…

… « La meilleure organisation n'est pas celle qui introduit entre le chef d'un mouvement et ses partisans un imposant système d'intermédiaires; c'est celle qui en crée le moins possible. Car organiser, c'est transmettre à un très grand nombre d'hommes une idée définie - qui toujours a pris naissance dans la tête d'un seul - et assurer ensuite la transformation de cette idée en réalité. »

Mein Kampf - Adolf Hitler
« Tout ce que vous êtes, vous l’êtes à travers moi ; tout ce que je suis, je le suis seulement à travers vous » Discours aux SA
« Je ne suis qu'un aimant qui se déplace constamment à travers la nation allemande pour en extraire l'acier. Et j'ai souvent dit que le jour viendrait où tous les allemands de valeur seraient dans mon camp. D'ailleurs, ceux qui ne veulent pas être dans mon camp sont sans valeur ».
Discours du 1 septembre 1939
« Au bout du compte, je dois, en toute modestie, qualifier ma propre personne d'irremplaçable... La destinée du Reich dépend de moi seul. »
Discours du 23 novembre 1939

5.3.1. Le Führer, source du droit

Le Führer concentre en lui tout le projet politique, il est la source du droit. Hitler a réussi à subvertir tous les principes du droit et à faire s'effondrer la notion même de loi. Il fut aidé en cela par le corps des juristes allemands, un des plus fidèles pilier du régime. Le chef étant celui qui porte « le poids du monde », c'est donc lui qui endosse pour ses sujets la responsabilité pleine et entière. Hitler ne se prive pas de le répéter et on fit en Allemagne, entre 1933 et 1945, un usage immodéré de cette théorie. La politique Hitlérienne est une destruction radicale de l'espace culturel européen par la fusion des trois pôles (le droit, le législatif, l'exécutif) dans la personne du chef ; le nazisme instaure un pouvoir qui rompt dans son essence non seulement avec l'institution de la démocratie, mais également avec toute la tradition, y compris celle de l'Ancien Régime. Au bout du compte, seule la parole du chef a valeur instituante. L'espace public n'est occupé que par l'injonction à fusionner dans une instance unique : « Ein Volk, ein Reich, ein Führer »... Il n'est plus qu'un simulacre, qui signifie la disparition du politique. C'est dans cet effondrement que le dispositif de destruction s'instaure et se déploie. Il occupe alors le lieu du politique.

5.3.2. Le rôle du chef et de l’administration

Ce chef, en vertu du « Führerprinzip »

  • Nomme directement ou indirectement tous les fonctionnaires
  • Désigne lui-même son successeur
  • Prend seul les décisions importantes concernant les objectifs principaux. Ses ordres seront la plupart du temps oraux et exécutés par l’intermédiaires des diverses chancelleries.
  • Les petites décisions sont exécutées selon les normes anciennes par l’administration du Reich.

Le Führer n’est responsable devant personne, sinon devant une idée très fictive du peuple. Il n’y a plus aucun contrôle constitutionnel ou parlementaire, même si le parlement existe encore : c’est une simple chambre d’enregistrement. De même, tout système collégial de décision est soumis aux volontés et ordres du Führer, même dans les cercles les plus restreints du pouvoir. Dès 1921 il n’y aura plus de réunion du bureau du parti et plus aucune réunion du conseil des ministres.

Il n’y a que le Führer et les délégués qu’il nomme directement ou indirectement qui organisent la marche de l’état : Hitler met en place un système de « Chancelleries » (Kanzlei) : chancellerie de la présidence, chancellerie du parti, chancellerie du gouvernement, qui « doublent » les ministères vidés de leur pouvoir et purement représentatifs... Ces chancelleries présentent au Führer les questions à trancher et fait exécuter ses décisions, décisions d’ailleurs le plus souvent orales, ce qui laisse aux responsables des chancelleries une marge d’interprétation assez large…

Ce système Etatique est basé sur l’allégeance personnelle voué au chef suprême, ponctuée par le « serment au Fûhrer » et entraîne une obéissance aveugle et de ce fait « irresponsable » (comme à l’armée) : tous les Allemands prêtent serment non à l’Etat, mais à la personne du Führer. Cet aspect est essentiel, car il permettra, du moins formellement, à des millions d’Allemands de se « déresponsabiliser » et à se voiler la face.


Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)