B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’idéologie de Hitler

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

4. Le « Lebensraum », la quête d’un espace vital

Assurer la pureté de la Race aryenne et lui permettre de s’accroître pour la domination mondiale : ce principe en induit un second, immédiat : accroître l’espace vital de la Race, le Lebensraum et donc étendre sa domination. Si la population s’accroît, l’espace rétrécit nécessairement pour assurer la vie (nourriture) à la population. Or la population ne peut que s’accroître sous peine de se voir écraser par d’autres, plus forts, qui s’emparent de l’espace vital.

« La politique extérieure doit assurer l’existence d’une race, constituée en Etat, en établissant entre l’importance numérique du peuple et l’étendue et la qualité du territoire qu’il occupe, un équilibre sain, viable et naturel. »
Mein Kampf - Adolf Hitler

Il faut donc des soldats pour conquérir et des paysans pour assurer la survie. La lutte est impitoyable pour la conquête de cet espace vital. C’est un état de guerre permanent entre le plus fort et le plus faible. Tout est lutte pour la survie.

« Celui qui veut vivre doit lutter, et celui qui ne veut pas se battre dans ce monde de lutte éternelle ne mérite pas de vivre. »

… « Alors la charrue fera place à l’épée, et des larmes de la guerre poussera le pain quotidien des générations futures... »

Mein Kampf, p. 1. (Cf. Isaïe II, 4 et Joël IV, 10).

Si un Lebensraum est aujourd'hui une nécessité vitale pour le peuple allemand, c'est parce qu'il a été victime d'un complot historique. Les autres peuples de race blanche se sont assurés un territoire par le colonialisme. Seuls les Allemands sont cantonnés à un espace exigu, encerclés en Europe. De plus, le Herrenvolk est doublement menacé : à l’ouest, par l’ennemi irréductible, la France, et à l’Est par l’Union Soviétique, pur produit de l’internationalisme Juif : ces menaces sont mortelles.

« La détresse allemande doit être brisée par le fer allemand. Il faudra que cette époque vienne. » (13/11/1919)
« Nous sommes bâillonnés, désarmés, mais si nous sommes désarmés, nous ne craignons pas une guerre avec la France » (5/9/1920).

Les objectifs sont donc évidents : il faut conquérir de l’espace vital et regrouper en une communauté raciale « Aryenne » (Volksgemeinschaft) fondée sur le « Sang et le Sol » tous les Allemands de culture (Volksdeutsche), avec ceux de la mère patrie (Reichsdeutsche), première étape vers la domination du monde.

« Rassembler notre peuple et ses forces pour le faire avancer sur la voie qui le conduira de l’étroitesse actuelle de son espace vital vers de nouveaux territoires... »

… « Nous comptons aujourd’hui sur quatre vingt millions d’Allemands en Europe. On ne pourra considérer notre politique étrangère comme bien conduite que si, en moins de cent ans, deux cent cinquante millions d’Allemands peuvent vivre sur ce continent. »

Mein Kampf - Adolf Hitler

Mais l’Allemagne, vaincue, victime d’un traité humiliant, n’est pas en état de mener un tel combat. Il faut des préalables :

- Renouveler la puissance allemande et donc transformer radicalement la politique intérieure: liquider la social-démocratie, le bolchevisme, le parlementarisme, créations des Juifs, et instaurer un Etat « HEROIQUE » basé sur les valeurs raciales et le « Führerprinzip » ;

- Isoler la France qui « reste l’ennemi mortel inexorable du peuple allemand ». Mais une guerre avec la France « n’aura de sens que si elle fournit une couverture de l’arrière pour nous permettre d’agrandir l’espace vital de notre politique en Europe... un moyen de donner ensuite à notre peuple, en un autre endroit, toute l’extension possible. » (Mein Kampf)

- Chercher des possibilités d’alliances extérieures : L’Allemagne doit réaliser un choix entre devenir une puissance coloniale ou devenir un « empire agricole ». Dans les deux cas elle se heurtera à deux puissances : soit l’Angleterre, soit la Russie. Or, parmi les peuples du monde, l’Angleterre est « moins contaminé par les Juifs ». Ce pays possède de plus un empire colonial et une alliance avec lui (l’Allemagne abandonnerait ses prétention à développer un empire maritime) lui laisserait les mains libres sur le continent. Il faut donc se ménager l’Angleterre, et si possible s’allier avec elle...

C’est donc vers l’Est que doit se faire la conquête du « Lebensraum ». Plus précisément vers la Russie. C’est la seule solution envisageable. Avec la neutralité « bienveillante » de son allié l’Angleterre, l’Allemagne pourra concentrer sa puissance militaire sur l’armée de terre pour s’attaquer à la Russie.

« ... le nouveau Reich doit reprendre la route des vieux chevaliers teutoniques pour donner avec l’épée allemande la glèbe à la charrue allemande et à la nation son pain quotidien. ».
Mein Kampf - Adolf Hitler

Cette guerre avec la Russie et ses pays limitrophes sera chose aisée. D’abord parce que la race slave n’est pas une race « Héroïque » : ce sont des esclaves qu’il faudra traiter comme tels. Mais surtout parce que la Russie, « L’Empire gigantesque de l’Est est mûr pour l’effondrement » : en effet, la Révolution d’octobre a marqué un changement de taille : la couche dirigeante Juive à remplacé la couche dirigeante germanique pour la domination des peuples slaves incultes. Or la race juive est une race sans Etat et en Russie règnent la famine, la misère, le désordre...

« Le destin nous a désignés pour être les témoins d’une catastrophe qui sera la plus puissante confirmation de la théorie nationale des races »
Mein Kampf II chapitre XIV
« Une alliance avec la Russie ne pourra se réaliser que lorsque le Judaïsme sera destitué... »
(27/7/1920)

Le véritable ennemi de l’Est est et reste le juif : c’est en effet cette « Race mentale » qui a crée le bolchevisme soviétique, et au delà son système économico - politique, c’est le judaïsme qu’il faut attaquer et détruire.

« Nous devons voir dans le bolchevisme russe la tentative des Juifs au XXè siècle, pour conquérir le monde (...) L'Allemagne est aujourd'hui le prochain objectif important du bolchevisme (...) La lutte contre la bolchévisation mondiale juive exige une attitude nette vis-à-vis de la Russie soviétique. »
Mein Kampf - Adolf Hitler

Hitler joue sur du velours, car en voyant dans le bolchevisme l’ennemi absolu, il crée un malentendu entre le nazisme et les forces conservatrices allemandes mais aussi européennes : celles-ci ne percevront dans les diatribes du Führer que sa volonté de détruire le communisme, incapables de percer ses buts profonds : la destruction du judaïsme et la conquête de l’espace vital. Pour Chamberlain, même en 1939, Hitler est avant tout un grand patriote ayant relevé l’Allemagne et combattant le communisme.

« Sans s’embarrasser de "traditions" ni de préjugés (le mouvement national-socialiste) doit trouver le courage de rassembler notre peuple et sa force pour marcher sur la route qui, de son espace vital actuellement restreint, conduira ce peuple à la possession de terres nouvelles... Le Mouvement national-socialiste doit s’efforcer d’éliminer la disproportion qui existe entre notre population et la superficie dont elle dispose, considérant celle-ci autant comme une source de nourriture que comme une base de politique de puissance... Il nous faut poursuivre notre but sans faiblir... assurer au peuple allemand la terre et le sol auxquels il a droit... »
Mein Kampf - Adolf Hitler
« Demander la restauration des frontières de 1914 est une absurdité politique, que ses proportions et son importance semblent rendre criminelle, cela soit dit sans même mentionner que les frontières du Reich en 1914 n’étaient réellement ni complètes, en ceci qu’elles n’embrassaient pas toute la population de nationalité allemande, ni adaptées aux besoins géo-militaires. Elles n’étaient pas le résultat d’une action politique raisonnée ; elles étaient des frontières provisoires, durant la lutte politique encore éloignée de sa fin... Tout aussi justement - et souvent beaucoup plus justement - on pourrait trouver une autre année - échantillon de l’histoire allemande et déclarer que la restauration des conditions alors existantes serait l’objectif à atteindre en matière d’affaires étrangères. »
Mein Kampf - Adolf Hitler
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)