B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Belzec

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Phase I : mars - juin 1942

Dès le 1er novembre 1941 les travaux commencent sur le site de Belzec, où en avril 1940, les Allemands avaient installé un camp de travail. Des Polonais puis des « collaborateurs russes » construisent le premier camp, consistant en un baraquement pour les gardes, une rampe de déchargement, un baraquement de déshabillage, un passage en S (« Schlauch ») de 2 à 3 mètres de large bordé de barbelés et camouflé de branchages, des « douches » (3 chambre à gaz installées dans une baraque en bois), des fosses. Pour le gaz, on prévoit d’utiliser non pas du Zyklon B, mais du gaz en bouteille, la même préparation de monoxyde de carbone que celle envoyée aux centres d’euthanasie, ou peut-être de l’acide cyanhydrique. Les corps ne seront pas incinérés, mais enterrés.

Le colonel SS Christian Wirth, un ex-officier de police ayant joué une rôle majeur dans la réalisation du programme d'euthanasie « T4 », est nommé commandant du camp. Il a sous ses ordres 20 à 30 SS ainsi qu'une compagnie composée d'environ 120 gardes ukrainiens, des « Hiwis » ayant été spécialement entraînés dans le camp de Trawniki.

Fin février 1942, des essais sont effectués avec deux ou trois convois de quelques wagons seulement transportant une centaine de juifs. Ils sont concluants. L’extermination en masse commence le 17 mars 1942 avec la déportation des Juifs de Lublin, suivie de celle des Juifs de Lwow :

  • du 17 mars au 14 avril, 30.000 des 37.000 âmes du ghetto de Lublin sont déportés et exterminés à Belzec, ainsi que 19.000 des environs de Lublin (3.000 de Zamosc, 3.400 de Piaski, 2.200 d’Izbica...) ;
  • du 25 mars au 6 avril, c’est le tour de 30.000 juifs du district de Lwow : 15.000 du ghetto de Lwow (“Opération de mars”), 5.000 de Stanislawow, 5.000 de Kolomyja, 3.000 de Drohobycz et Rawa-Ruska...

Fin avril, après avoir exterminé 80.000 personnes, Juifs et Tziganes, Wirth quitte Belzec pour revenir 15 jours plus tard avec des renforts, des spécialistes de l’opération T4.

Les convois se succèdent sans cesse de fin mai à fin juin, apportant des dizaines de milliers de juifs de Zamosc, Cracovie (16.000 du 11 au 18 juin) et de toute la Galicie. Mais le rythme élevé des exterminations provoquent un triple engorgement :

  • celui du réseau ferroviaire du Gouvernement Général ;
  • celui de la chambre à gaz, trop petite ;
  • et surtout celui des fosses qui « gonflent » avec la chaleur, les infiltrations d’eau et le processus de décomposition, exhalant une odeur épouvantable.

En accord avec Globocnik, Wirth décide de transformer Belzec.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)