B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Dachau, camp de concentration nazi

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7. Témoignages

Expériences du docteur Rascher  pour la Wehrmacht
Expériences sur la décompression par Pascholegg
Expériences sur le froid par W. Neff
Expériences médicales
Le Kommando d’Allach
Le Kommando de Blaichach
Déportation par Georges Charpak
« Je n’ai rien dit »… par Martin Niemöller
« Rue de la liberté »… par Edmond Michelet

7.1. Expériences du docteur Rascher  pour la Wehrmacht

« Pourriez-vous mettre à notre disposition 2 ou 3 criminels de droit commun en vue de ces expériences ?... Les expériences, au cours desquelles les sujets peuvent évidemment mourir, seraient faites avec ma coopération »
Courrier de Rascher à Himmler, 15/5/41.
« ...Le troisième essai a été fait sans oxygène, à l'équivalent de 29 400 pieds d'altitude, sur un Juif de trente-sept ans, dans un état de santé satisfaisant. La respiration a continué pendant trente minutes. Au bout de 4 minutes, le sujet a commencé à transpirer et à agiter la tête. Au bout de 5 minutes, apparition de spasmes ; entre la 5ème et la 10ème minute, la respiration s'est accélérée, le sujet perdant conscience. De la 11ème à la 13ème, la respiration s'est ralentie jusqu'à trois aspirations par minute, pour cesser complètement à la fin de cette période... Environ une heure après que le sujet eut cessé de respirer, on a procédé à l'autopsie. »
Compte rendu du Dr Rascher à Himmler le 5 avril 1942.

« Les sujets furent immergés dans l'eau avec leur équipement complet de vol... serre-tête compris. Une ceinture de sauvetage les maintenait à flot. La température de l'eau variait de 2° à 11° Au cours des premières expériences, le cervelet et la nuque sortaient de l'eau. Au cours des autres séries d'expérience, la nuque et le cervelet furent immergés. On a enregistré électriquement des températures de l'ordre de 26°,5 dans l'estomac, et de 26°,6 dans le rectum. La mort ne survenait que lorsque la moelle et le cervelet étaient atteints par le froid. »

« A l'autopsie, on trouvait toujours une grande quantité de sang à l'intérieur de la boîte crânienne, jusqu'à un litre et demi. La cavité droite du coeur présentait une très forte dilatation. Au cours de ces expériences, les sujets mouraient inévitablement dès que leur température tombait à 28°, cela en dépit de toutes les tentatives faites pour les ranimer. Les constatations faites au cours des autopsies montrent clairement combien il est important de prévoir la combinaison de vol actuellement en cours d'expérience une protection chauffante pour la tête et la nuque. »

NCA IV, pp.135-136. -ND, 1618-PS.
« Dieu merci nous avons eu une brève période de froid. Quelques sujets sont restés en plein air quatorze heures de suite par une température de -6° ; ils ont atteint une température intérieure de 25° avec gelure périphérique... »
Lettre du Dr Rascher à Himmler, le 4 avril 1943, procès-verbal cas I.
« Je suis très curieux de savoir ce que donneraient les expériences de réchauffement par la chaleur animale. Personnellement, je crois qu'elles peuvent donner les meilleurs résultats. »
Lettre de Himmler à Rascher ibid.

Rascher procède alors au « réchauffement » par chaleur humaine en « employant » des femmes envoyées de Ravensbrück

« Une des femmes présentait des caractéristiques raciales typiquement nordiques... Je lui ai demandé pourquoi elle s'était proposée comme volontaire pour le bordel et elle m'a répondu : « Pour sortir du camp de concentration. » Je lui rétorquais qu'il était honteux de se proposer comme prostituée, je m'attirai cette réponse : « Mieux vaut six mois dans un bordel que six mois dans un camp de concentration.... »

« Ma conscience raciale se révolte à l'idée de livrer à des éléments concentrationnaires racialement inférieurs une jeune fille qui est aussi évidemment une pure Nordique... C'est pourquoi je refuse d'employer cette jeune fille pour mes expériences ».

Lettre de Himmler et protestations de Rascher, ibid.

« Les sujets ont été refroidis suivant la méthode habituelle - habillés ou nus- dans de l'eau froide à des températures variées... On les a retirés de l'eau lorsque leur température rectale a atteint 30°. Dans huit cas, on a placé les sujets sur un grand lit, entre deux femmes nues. On a enjoint aux femmes de se serrer le plus possible contre le sujet gelé. Puis on les a couverts tous trois de couvertures... »

« Une fois que les sujets avaient repris conscience ils ne s'évanouissaient plus. Comprenant la situation, ils se blottissaient contre les corps nus des femmes. La température de leur corps s'élevait ensuite, approximativement à la même vitesse que chez les sujets chauffés au moyen de couvertures... Une exception a été toutefois constatée sur quatre sujets, qui pratiquèrent des relations sexuelles à une température située entre 30 et 32°. Chez ces sujets, aussitôt après le coït, une montée de température rapide se produisit, comparable à celle que l'on obtient en les plongeant dans un bain d'eau chaude. »

« J'attribue cela au fait que dans le premier cas on évite les inhibitions : la femme se serre plus étroitement contre la personne gelée. Dans ce cas aussi, le retour à la pleine conscience s'est opéré remarquablement vite. Un seul sujet n'a pas repris conscience, et on n'a noté qu'un très faible degré de réchauffement. Ce sujet est mort en présentant des symptômes d'hémorragie cranienne, ce que devait confirmer l'autopsie. »

« Seuls les sujets à qui leur état physique permet des relations sexuelles se réchauffent étonnamment vite et retrouvent avec une rapidité surprenante leur bien-être physique. »

Lettre du Dr Rascher à Himmler, 12 février 1942.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)