B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

La Grèce classique : 480-323

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. La crise de la cité au IVè

La guerre de Corinthe
La ruine de Sparte
L’heure de Thèbes
La guerre des Alliés

5.1. La guerre de Corinthe

Grande bénéficiaire du conflit, Sparte se montre incapable d’exploiter sa victoire : elle impose à Athènes un régime oligarchique, celui des « Trente tyrans », et dans anciennes les possessions athéniennes de la ligue de Délos, installe des régimes de son choix ainsi que des garnisons ; le tribut continue d’être perçu, mais à son profit, alimentant le mécontentement. Thèbes et Corinthe sont déçues des retombées le la victoire sur Athènes, ne partageant que les miettes laissées par Sparte.

Vers 400, Sparte rompt son alliance avec la Perses d’Artaxerxes et entre en guerre contre le royaume achéménide, affaibli par des querelles internes comme la Révolte de Cyrus le Jeune contre le Rois des Rois, révolte écrasée en 401 à Cunaxa (Provoquant la célèbre retraite des mercenaires grecs décrite par Xénophon dans l’Anabase) ou la révolte réussie d’Amyrtée en Egypte. Une nouvelle révolte des cité d’Ionie contre les Perses décide de l’intervention spartiate en Asie Mineure : Sparte entre en campagne avec son armée et Agésilas II emporte quelques succès en Lydie et en Carie. Mais en 395, elle est rappelée sur le continent : une révolte vient en effet d’y éclater contre Sparte.

Athènes en effet a réagi très vite : dès 403 les « trente tyrans » sont chassés et la démocratie rétablie. La garnison de Sparte est chassée avec le soutien de Thèbes. Voyant Sparte occupée en Asie Mineure dans sa campagne contre le Perse, Thèbes organise une coalition groupant autour d’elle Corinthe, Argos et Athènes, avec le soutien financier du Roi des Rois. Le conflit débute par un incident de frontière entre Sparte et Thèbes. Une première bataille est emportée au siège d’Haliarte en Béotie et Lysandre, roi de Sparte, y est tué en 495. La Thessalie se joint alors à la coalition, alors qu’Agésilas II, revenu de Perse, met le siège devant Corinthe. A Chypre, Conon, avec le soutien du roi Evagoras, Conon obtient du satrape Pharnabaze le commandement de la flotte phénicienne, avec laquelle il affronte la flotte spartiate. Il emporte la bataille navale de Cnide en 994, chasse les spartiates de la Mer Egée et s’empare de Cythère, menaçant directement la Laconie. Revenu triomphateur à Athènes avec 50 trières, il fait relever les Longs Murs. Athènes pense avoir retrouvé sa puissance : c’est oublier qu’elle la doit en grande partie à l’argent perse, et que si les spartiates sont chassés de l’Ionie et de l’Egée, c’est au profit de l’empire achéménide. C’est oublier aussi que la Perses se méfie de cette puissance et se rapproche de Sparte, son ennemi de la veille.

Sur terre Agésilas II emporte difficilement sur la coalition deux batailles successives en 394, à Némée et à Coronée et maintient la pression sur Corinthe. Mais Iphicrate, le stratège athénien, rompt le siège en emportant une victoire sur les spartiates, grâce à une tactique nouvelle, l’utilisation d’un corps d’infanterie légère : le peltastes qui bousculent les 600 hoplites spartiates. Les Perses décident alors d’intervenir : leur flotte, secondée par celle de Sparte, bloque le Bosphore, coupant l’approvisionnement en blé d’Athènes. La Perse dicte alors la paix : la « Paix du Roi », ou paix d’Antalcidas, imposée en 386 confirme la domination de la Perse sur l’Ionie et Chypre, maintient Sparte à la tête de l’ancienne ligue de Délos et sa prééminence sur les cités grecques, Athènes devant se « contenter » le Lemnos, Imbros et Scyros. Cette paix « honteuse » (Antalcidas subira le mépris général, même des Spartiates), car elle maintient l’hégémonie spartiate, ne fait qu’alimenter le ressentiment des cités grecques contre la cité de Laconie. Sparte en profite pour installer des garnisons et des régimes oligarchiques. Ainsi Agésilas II déclare abolie la suzeraineté thébaine sur les autres cités de Béotie et installe des troupes à Orchomène et Thespies.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)