B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Le système concentrationnaire nazi

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Le camp, symbole du nazisme

Le camp : quelques définitions
Le camp, institution emblématique
La base légale du système
Le système et son sens
Le processus concentrationnaire
Le maître d'œuvre : la S.S.

2.2. Le camp, institution emblématique

Le camp est l’institution emblématique de l'Allemagne nazie, symbole de la future Europe sous domination nazie. Au sens large, le camp regroupe diverses catégories de victimes : camps d'extermination, camp de concentration, camps de transit, ghettos, camps de travail... A elle seule, la Pologne compte plus de 5 800 camps entre 1939 et 1945. En Allemagne elle-même, au su et au vu de tous les Allemands, les camps forment un vaste réseau sans que le régime qui les a mis en place soit réellement contesté. Dans la seule Hesse, il y a 606 camps (Un par 25km2). Le « Gross Berlin » abrite 645 camps de travail forcé… L'Allemagne, pour la première fois en Europe Occidentale, crée un nouveau système, distinct des autres, le « système des camps », avec ses propres institutions, sa propre organisation, ses règles de fonctionnement bien à lui, ses pratiques totalement spécifiques. Ce système est fondamentalement séparé des autres systèmes de la société. C'est un « monde en soi » soumis à la domination violente, en expansion continue.

Le camp répond à quatre traits essentiels : c'est un monde où les Allemands exécutent un certain nombre de tâches violentes et poursuivent un ensemble de buts concrets ; c'est un lieu où les Allemands peuvent se conduire en maîtres libérés des contraintes bourgeoises que le nazisme est en train de remplacer à toute allure par une nouvelle morale antichrétienne ; c'est un monde dans lequel les Allemands remodèlent leurs victimes pour les rendre conformes à l'image qu'ils avaient d'elles, validant par là leur conception du monde ; c'est un monde révolutionnaire où la transformation sociale et la transformation des valeurs étaient le plus assidûment entreprises... Déshumaniser chaque prisonnier et le transformer en une masse indifférenciée : première étape de la transformation en sous-homme. Recomposer les noms, les corps, les esprits, le comportement social, les conditions de vie de la population des camps. Travailler, souffrir, mourir.

Le camp est donc une institution terroriste destiné à briser les résistances intérieures et extérieures à l'Allemagne. Il est un système d'exploitation économique par le travail (750 000 dans les camps au moment de la plus grande extension, mais des millions en dehors, exploités par les Allemands... Il est enfin un système de génocide. Dans les camps de concentration « ordinaires », le taux de mortalité des prisonniers Juifs est celui d'un génocide. Ils ont droit en priorité au « traitement spécial ».

Les camps d’extermination, utilisés pour la destruction de masse sont d'une autre nature, mais répondent à la même logique, en ce sens que le processus de déshumanisation et de négation de la nature humaine se trouve brutalement accéléré. Dans ces six camps, les détenus conservés - provisoirement - vivants ne sont pas utilisés pour un travail industriel classique, mais seulement pour assurer le fonctionnement de la destruction : la seule production de ces camps est la mort de déportés arrivant par convoi, qui survient « à la porte du camp » (c'est-à-dire avant d'avoir été immatriculés et tatoués), et la disparition des corps par crémation, après récupération des effets personnels des victimes, de leurs vêtements, cheveux et dents en or…



Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)