B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

La GrÚce archaïque : 700-480

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. La colonisation

Introduction
Causes
Processus
Type de colonisation
Rapports avec la métropole et les autochtones
Les premiÚres colonies
Les conséquences de la colonisation

2.2. Causes

Les raisons de la colonisation sont multiples :

  • La plus évidente est l’accroissement démographique entraînant une crise agraire et des menaces de pénurie alimentaire. Au VIIIÚ avec la paix relative qui marque la fin des grands mouvements migratoires, la population augmente et au VIIÚ cette augmentation s’accélÚre au point que les bonne terres viennent à manquer : les Anciens eux-mêmes pensent que la « sténochÃŽria », le manque de terre, est une des raisons principales qui poussÚrent les Grecs à fonder des colonies leur procurant des terres fertiles. Ainsi beaucoup de gens émigrent parce que leur niveau de vie est trop bas. Parfois aussi, c'est la cité qui décide de se débarrasser d'une partie de sa population pour des raisons économiques, voire politiques. Ainsi, aprÚs une période de grande sécheresse, une partie des habitants de Théra (Santorin) va fonder la colonie de CyrÚne en Libye vers 630. De même, Chalcis en Eubée décide qu’un citoyen sur 10 devra partir « coloniser » pour parer au manque de ressources alimentaires

  • La seconde raison est d’ordre commercial : il ne s’agit plus seulement de trouver des terres, mais de contrÃŽler les voies par lesquelles arrivent jusqu’en GrÚce les matiÚres premiÚres que le développement de la production et des échanges rendent de plus en plus nécessaires. Ces voies commerciales sont ouvertes dÚs le milieu du VIIÚ siÚcle par les cités d’Asie Mineure, Milet et Phocée, à la fois vers l’extrême ouest du bassin avec la fondation de Marseille vers 600, et vers l’est avec la création de Panticapée, Istros et Olbia en Mer Noire.
  • un autre facteur peut être d’ordre politique : les luttes politiques, parfois militaires, restent nombreuses au sein d’une cité et il n’est pas rare que les perdants soient « condamnés » à quitter la ville pour aller tenter l’aventure d’une création : ainsi à Sparte, le luttes intestines contraignent les « Parthéniens » à quitter la cité pour fonder Tarente en 706 ; de même, menacés par l’hégémonie perse sur la région, de nombreux Grecs d’Asie Mineure partent à l’aventure

  • l’accomplissement d’un oracle, soit individuel, soit collectif, est un autre facteur, certes mineur mais bien réel, de la fondation d’une colonie
 sans oublier un certain goût de l’aventure nourri des légendaires exploits homériques qui tentent souvent des aristocrates fortunés

  • un dernier facteur, certes plus tardif est celui de la domination militaire, politique et commerciale d’AthÚnes au VÚ, aprÚs sa victoire sur les Perses. On peut la qualifier d’impérialiste.


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)