B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Histoire : 1900, lÂ’Europe domine le monde

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3.1. L’héritage politique du XIXè siècle

Du libéralisme à la démocratie
Nations et nationalismes

Deux grands phénomènes dominent l’histoire politique du XIXè et sont indispensables à la compréhension de l’histoire contemporaine : l’essor du libéralisme et la montée des nationalismes.

3.1.1. Du libéralisme à la démocratie

Après la Grande Révolution de 1789 qui bouleverse la France puis l’Europe, on assiste entre 1815 à 1848 au retour de régimes plus ou moins autoritaires (monarchie française). Cependant le mouvement libéral, non seulement se maintient, mais progresse inéluctablement et aboutit à l’aube du XXè au système politique démocratique dans la plupart des grandes puissances.

Eugène Delacroix : la liberté guidant les peuples. Cette toile, réalisée pour immortaliser les « trois glorieuses de 1830 », devient un symbole universel. Huile sur toile 260 × 325 cm. Paris, Musée du Louvr
Eugène Delacroix : la liberté guidant les peuples. Cette toile, réalisée pour immortaliser les « trois glorieuses de 1830 », devient un symbole universel. Huile sur toile 260 × 325 cm. Paris, Musée du Louvr

3.1.1.1. Le libéralisme

Le libéralisme naît en Angleterre où le régime politique est celui de la monarchie parlementaire, puis progresse en Europe de 1830 à 1848. Il s’en dégage trois aspects fondamentaux : le libéralisme stipule en effet :

  • des lois garantissant la libertĂ© de lÂ’individu ;
  • une constitution garantissant la sĂ©paration des trois pouvoirs ;
  • la participation aux trois pouvoirs de reprĂ©sentants Ă©lus.

Le grand bénéficiaire du libéralisme est la bourgeoisie, grâce au suffrage censitaire. Cette bourgeoisie doit se défendre à la fois contre le retour à l’ancien régime qui lui ôterait une partie de son pouvoir, à la poussée démocratique mettant en cause ses privilèges conférés par le système du suffrage censitaire, et contre la poussée socialiste qui conteste sa toute puissance économique.

Alors que l’ancien régime se meurt peu à peu, démocratie et socialisme gagnent du terrain.

3.1.1.2. La démocratie

La démocratie ne cesse de progresser et triomphe dans les pays avancés (France, USA, Angleterre) où elle atteint peu à peu ses principaux objectifs :

  • LibertĂ©s publiques (Presse, syndicats, associationsÂ…)
  • EgalitĂ© des citoyens ;
  • Suffrage universel (sauf pour les femmesÂ…) ;
  • GĂ©nĂ©ralisation de lÂ’instruction (Lois Ferry en France, 1880-1881).
  • Pouvoir au peuple par le rĂ©gime parlementaire (IIIè rĂ©publique en France) ou le rĂ©gime prĂ©sidentiel (USA).

Mais la démocratie du XIXè reste inégalitaire (Le pouvoir réel reste aux mains des bourgeois et des nobles) et ne remet pas en cause le système capitaliste. Cette remise en question sera l’œuvre du socialisme.

3.1.1.3. Le socialisme

Le socialisme est un système qui fait prévaloir les intérêts de la société toute entière sur ceux des individus, par une organisation rationnelle, concertée de la production et une répartition équitable de ses fruits.

Le socialisme tire son origine de la révolution industrielle (naissance du prolétariat) et naît à la fois dans la conscience ouvrière et dans les milieux intellectuels :

  • Les ouvriers, par les luttes souvent victorieuses, obtiennent lÂ’amĂ©lioration de leurs conditions de vie, le droit de se syndiquer, le droit de grève, la suppression du travail des enfantsÂ…
  • Les intellectuels crĂ©ent le socialisme comme mĂ©thode dÂ’analyse et de rĂ©ponse aux problèmes de la sociĂ©tĂ©.

Le socialisme naît en France (1815-1848) avec Charles Fourrier (1772-1837), Saint Simon (1760-1825), Proudhon (1809-1865) et donne naissance aux divers mouvements dont le socialisme démocratique et l’anarchisme…

La grande figure politique du socialisme français, Jean Jaurès, haranguant les députés français à l’Assemblée nationale. Vincent Eloy, huile sur toile, 1910
La grande figure politique du socialisme français, Jean Jaurès, haranguant les députés français à l’Assemblée nationale. Vincent Eloy, huile sur toile, 1910

L’autre grande branche du socialisme est le marxisme (Karl Marx, 1818-1883 ; Friedrich Engels, 1820-1895), « frère ennemi » du socialisme démocratique qui va gagner tous les pays industrialisés (sauf les USA et l’Angleterre) grâce à son organisation très structurée et internationaliste (internationale ouvrière).

Karl Marx, l’auteur du « Capital », bible des futurs régimes communistes mondiaux du XXè siècle
Karl Marx, l’auteur du « Capital », bible des futurs régimes communistes mondiaux du XXè siècle
Friedrich Engels, le compère de Karl Marx
Friedrich Engels, le compère de Karl Marx
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)