B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

La déportation en Italie

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Les déportations

LÂ’Italie sous la botte nazie
Les Juifs de Rome
Le rôle du gouvernement de Salo
Les camps d’internement : Fossoli, la Riziera, Bolzano…
Bilan

3.2. Les Juifs de Rome

Rome et sa communauté de 8.000 juifs est la première cible. La moitié des Juifs, pauvres, vivent dans le quartier du vieux ghetto. Malheureusement, la direction juive s’attache au statu quo, ménageant les Allemands et évitant d’alarmer les Juifs. Seul le rabbin Zolli se cache sans plus attendre. Kappler commence par exiger 80 kilos d’or (26 septembre 1943), qu’il obtient grâce à la solidarité des Italiens. Le 29, un détachement de la police confisque le fichier de la Giunta... Cependant, comme Rome est la capitale du catholicisme, Rahn, l’ambassadeur ne tient pas à heurter de front le Saint Siège. Mais de Berlin Ribbentrop exige que les 8.000 Juifs de Rome soient rapidement conduits dans le camp de Mauthausen comme otages. Il ajoute que ceci ne concerne en rien Rahn.

L’« Aktion » démarre la nuit du 15 au 16 octobre 1943 : Kappler dispose de 3 compagnies de police et du 2è régiment de chasseurs parachutistes mis à disposition par Stahel. La rafle fait 1.259 victimes. Quelques unes sont relâchées (demi - juifs, mariages mixtes), et le reste prend la destination d’Auschwitz le 18 octobre 1943. La majorité des Juifs réussissent cependant à se cacher lors des rafles suivantes. De nombreux Italiens, notamment de nombreux religieux, protestent publiquement, et dans le même temps cachent des Juifs ou les aident à fuir…

Seul ou presque, le pape Pie XII ne bouge pas et se refuse à condamner publiquement les rafles qui à Rome se déroulent sous ses fenêtres...

« Le pape, bien que pressé, dit-on, de divers côtés, ne s'est laissé amener à élever aucune protestation contre la déportation des Juifs de Rome. Bien qu'il doivent prévoir que son attitude sera retenue contre lui par nos adversaires et par les milieux protestants des pays anglo-saxons à des fins de propagande, il a aussi tout fait, dans cette affaire épineuse, pour ne pas grever les relations avec le gouvernement allemand et les services allemands de Rome. »
Weizsäcker au Ministère des Affaires étrangères, 28/10/1943, NG-5027.


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)