B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. La Crète et la civilisation minoenne

Introduction
Histoire
La religion minoenne
L’art minoen

3.1. Introduction

Île montagneuse de 8.331km² dont le sommet, le mont Psiloritis culmine à 245 m, la Crète est une île remarquable par le tracé et le profil des côtes, le morcellement des plaines, la vigueur des escarpements montagneux. Située au centre de la Méditerranée, elle constitue le relais idéal pour les relations suscitées par l'invention du métal et son industrie. C'est la Crète qui développe une culture dégagée de l’âge agraire et produisant un art neuf dans son aspect et son esprit. Ses navires, puis ceux de ses successeurs Achéens le répandirent auprès des sociétés du bassin égéen alors en formation.

L'Anglais Arthur Evans et le Grec Nicolas Platon, les deux grands spécialistes de la Crête minoenne ont proposé deux chronologies différentes de l'histoire de la Crète : la civilisation minoenne se développe en Crète de 2700 à 1200 av. J.-C. Evans distingue trois périodes : le Minoen ancien, le Minoen moyen et le Minoen récent, chacune subdivisée en trois sous périodes numérotées I, II et III. L'archéologue Nicolas Platon propose une nouvelle datation en se basant sur l'évolution architecturale des palais crétois : période des premiers palais ou « protopalatiale » (2100 à 1650), période des seconds palais ou « néopalatiale » (1650 à 1450) et période mycénienne ou « postpalatiale » (1450 à 1200). Le non déchiffrement de l’écriture minoenne, le linéaire A, restreint considérablement pour l’heure actuelle la connaissance de cette brillante civilisation.

Selon EVANS

Selon PLATON

 

5000 av JC
Néolithique Néolithique

L'origine des premiers habitants reste imprécise (Anatolie?). Les hommes habitent des grottes ou des maisons rudimentaires construites en briques crues sur des socles de pierre. Culte d'une déesse mère dispensatrice de la fertilité et de la fécondité.
Tombes collectives circulaires (tholos).

2600 av JC    

Minoen ancien I
3200 - 2700
Minoen ancien II
 2700 - 2200
Minoen ancien III
2200 - 2000
Minoen moyen Ia
 2000 - 1950

Période prépalatiale

Apport du bronze. Evolution de la céramique, de la métallurgie, de l'orfèvrerie. L'écriture est connue sous la forme hiéroglyphique. Développement des échanges.
Tombes à tholos.

2000 av JC    

Minoen moyen Ib
1950 - 1900
Minoen moyen II
1900 - 1700

Période paléopalatiale (premiers palais)

Première époque importante de la civilisation minoenne, construction des palais labyrinthes où se concentrent richesse et pouvoir (Cnossos, Phaistos, Mallia). Une administration complexe se met en place, une écriture de type hiéroglyphique est utilisée sur des tablettes d'argile crue qu'on laisse sécher au soleil. Ces tablettes sont des livres de compte, elles servent à enregistrer les denrées des magasins des palais (cette écriture n'est pas encore déchiffrée). C’est l’époque de la céramique dite de Camarès, aux formes raffinées et au riche décor polychrome en rouge, jaune, blanc sur fond sombre. Des relations importantes avec la Mésopotamie et l'Egypte sont attestées. Tombes individuelles (sépultures dans des jarres ou des cercueils en terre cuite).

1700 av JC

 

Un tremblement de terre cause la destruction des premiers palais.

Minoen moyen III
1700 - 1650
Minoen récent I
1650 - 1400
Minoen récent II
1400 - 1230

Période Néopalatiale (nouveaux palais)

Apogée de la Crète minoenne. A la place des anciens palais, on en érige de nouveaux, monumentaux et avec une splendeur inégalée. Cnossos domine. Apparition de l'écriture Linéaire A, qui à ce jour n'est pas déchiffrée, on ne connaît donc pas la langue parlée par les Crétois de cette époque.
L'art prend une place considérable : la fresque se répand partout, la céramique est abondante (motifs naturalistes végétaux, puis style marin), arts du relief (rhytons en pierre en forme de têtes animales), figurines en bronze de divinités féminines (déesse aux serpents).
La Crète domine alors le monde égéen, elle développe son  commerce extérieur et colonise les peuples alentour (on peut parler de thalassocratie).
Grande diversité dans les coutumes funéraires.

1450 av JC

 

Tous les grands centres de la civilisation minoenne sont détruits (invasions guerrières? Explositon du volcan de Théra ? Tremblement de terre ?)

Minoen récent IIIa
1430 - 1375
Minoen récent IIIb
1375 - 1200
Minoen récent IIIc
1200 - 1100

Période postpalatiale

Présence des Achéens : la Crète passe sous domination mycénienne. Inscriptions en linéaire B (dialecte grec mycénien déchiffré en 1952). L’influence mycénienne est de plus en plus sensible dans la céramique où demeurent cependant des variantes locales. La multiplication des sanctuaires, avec leurs figurines de déesses aux bras levés, témoigne aussi d’un développement des formes locales de la religion. La civilisation minoenne subsiste jusqu'en -1380 (nouveau séisme destructeur)

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)