B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

12. 1924

01/01/1924
Le NSDAP, dissout après le putsch manqué de novembre 1923, est remplacé par la « Société du peuple de la Grande Allemagne ».
05/01/1924
Ouverture à Londres d’une réunion d’experts sous la présidence du banquier américain C.G. Dawes afin d’étudier les moyens de la reprise économique de l’Allemagne sur le plan mondial et de l’ériger en « rempart contre le bolchevisme ».
09/01/1924
Heinz Orbis, président du gouvernement autonomiste du Palatinat, soutenu par la France, est assassiné à Speyer par un commando dirigé par le juriste nationaliste Edgar Jung (futur collaborateur de Von Papen).
10/01/1924
La commission militaire de contrôle allié reprend ses activités après l’occupation de la Ruhr. Elle est chargée de vérifier le bon déroulement du désarmement.
14/01/1924
Première réunion à Paris du comité Dawes (Du nom du secrétaire aux finances américain Charles G. Dawes, 1865-1951), qui doit préciser les modalités de paiement des réparations par l’Allemagne.
Le président Coolidge et Charles Gates Dawes
Le président Coolidge et Charles Gates Dawes
17/01/1924
La représentation de la pièce pacifiste « Hinkemann » d’Ernst Toller à Dresde est perturbée par les nazis. Les représentations suivantes de Vienne et Berlin seront protégées par la police.
21/01/1924
Mort du fondateur et président de l’Union Soviétique, Vladimir Illich Lénine à Gorki. Joseph Wissarionowitsch Djougachvili Staline, Grigori Zinoviev (1883-1936) et Léon Kamenev (1883-1936) prennent la direction du parti. Ils avaient durant la maladie de Lénine déjà pris la direction du gouvernement.
22/01/1924
Le maire de Köln, Konrad Adenauer (Zentrum), devient président du conseil d’état de Prusse.
23/01/1924
Pour la première fois en Grande Bretagne, le parti travailliste prend le pouvoir : le premier ministre en est James Ramsey MacDonald (1866-1937).
25/01/1924
A Paris, la France et la Tchécoslovaquie signent un traité d’amitié et d’aide mutuelle.
26/01/1924
La ville de Saint-Pétersbourg est rebaptisée Leningrad en l’honneur de Vladimir Illich Oulianov.
27/01/1924
Lénine est enterré dans le mausolée de la Place Rouge à Moscou.
Traité d’amitié entre l’Italie et la Yougoslavie. La ville de Fiume (Rijeka) devient italienne.
Staline veille son « camarade » Lénine mort
Staline veille son « camarade » Lénine mort
02/02/1924
Le gouvernement travailliste britannique reconnaît officiellement l’Union Soviétique.
03/02/1924
Mort de l’ancien président des Etats Unis Woodrow Wilson à Washington.
12/02/1924
Massacre de Pirmasens : quarante autonomistes rhénans sont tués par un corps franc nazi venu de la rive droite du Rhin ; sous la pression de l'Angleterre, Poincaré interdit aux troupes françaises d'intervenir : fin de l'autonomisme rhénan. La pacification intérieure étant survenue, Von Seeckt réclame lui-même l'abrogation de l'état d'exception qui avait fait de lui le défenseur du régime.
22/02/1924
Création à Magdebourg de l’association social-démocrate « Republikanischer Schutzverband » ou « Reichsbanner Schwarz-RotGold », qui se donne pour objectif la défense de la République et de ses institutions et de la démocratie parlementaire contre les mouvements de combats de droite ou de gauche. Parmi ses fondateurs, Hugo Preuß, Joseph Wirth, Otto Wels, Julius Leber, Kurt Schumacher et Otto Hörsing (SPD). Ce sera l’une des plus importantes organisations de masse de la république de Weimar.
Le drapeau du « Reichsbanner Schwarz-Rot-Gold » pour la défense de la démocratie
Le drapeau du « Reichsbanner Schwarz-Rot-Gold » pour la défense de la démocratie
23/02/1924
La Grande-Bretagne ramène à 5% (précédemment 26%) la taxe sur les importations en provenance d’Allemagne.
26/02/1924
Ouverture du procès des putschistes de Munich. Hitler occupe le devant de la scène durant les 24 jours du procès. Il en sort aux yeux de beaucoup d'Allemands comme un patriote héroïque.
28/02/1924
Le président du Reich lève l’état d’exception proclamé le 26 septembre 1923
01/03/1924
Levée de l'interdiction du Parti communiste (KPD) qui forme l'organisation paramilitaire Ligue rouge des combattants du Front (RFB).
03/03/1924
Le parlement turc décide d’abolir le califat. Tous les membres de la dynastie ottomane sont chassés du pays. Plus tard, les écoles confessionnelles et les tribunaux religieux seront fermés.
Traité de paix entre la Turquie et l’Allemagne.
09/03/1924
Le plan Dawes révise les délais pour le paiement des réparations allemandes.
13/03/1924
Tensions au Parlement où socialistes et communistes réclament l'abrogation des ordonnances promulguées durant l'état de siège. Avec l'accord du président Ebert, le chancelier Marx proclame la dissolution de l'Assemblée.
Le chancelier Wilhelm Marx (1863-1946)
Le chancelier Wilhelm Marx (1863-1946)
16/03/1924
Le poète et nationaliste Gabriele D'Annunzio, qui avait occupé en 1919/20 la ville de Fiume obtient pour cette action du roi Victor Emmanuel III. le titre de « Prince de Nevoso ».
21/03/1924
Début des plaidoyers au procès de Hitler. L’accusation publique demande 8 années de prison pour haute trahison. Hitler utilise le procès pour faire de l’agitation antirépublicaine. Il est l’unique accusé qui ouvertement proclame qu’il voulait renverser le gouvernement. Il gagne une grande notoriété dans les milieux antisémites et « Völkisch ».
24/03/1924
Aux Etats-Unis, la Chambre des représentants accorde un crédit de dix millions de dollars pour l’achat de vivres pour la population allemande.
25/03/1924
Martin Bormann est condamné à un an de prison en tant que complice de Rudolf Hess, pour le meurtre de Walther Kadow, l’homme soupçonné d’avoir livré aux Français le saboteur Léo Schlageter, en mai 1923.
25/03/1924
En Grèce, le Parlement proclame la République ; le roi Georges II (1890-1947) quitte le pays.
29/03/1924
En France, nomination du nouveau cabinet formé par Raymond Poincaré.
01/04/1924
Sentence du procès du putsch de Hitler : Le parti est interdit. Ludendorff est acquitté. Hitler est condamné à 5 ans de prison. Il est interné « en hôte d'honneur » dans la forteresse de Landsberg. Il y convoque Hess et se met à lui dicter les chapitres successifs d'un livre : « Mein Kampf ».
Jugement du procès contre Adolf <a class=Hitler suite au putsch manqué de novembre 1923'>
Jugement du procès contre Adolf Hitler suite au putsch manqué de novembre 1923
04/04/1924
Plus de 24.000 signatures arrivent au ministère de la justice de Bavière pour la relaxe des accusés au procès du putsch de Hitler.
06/04/1924
Sévère défaite de la coalition de centre droite « Bayerische Volkspartei » (BVP) et « Deutschnationale Volkspartei » (DNVP) en Bavière. L’extrême droite et l’organisation ayant succédé au NSDAP interdit obtiennent un excellent score avec 17,1% des voix.
En Italie, les législatives donnent aux fascistes 65% des voix et 365 sièges. Les autres partis obtiennent 147 députés.
10/04/1924
Décès à Berlin d’Hugo Stinnes, 54 ans, le magnat de l’industrie allemande.
14/04/1924
Les conclusions du Comité Dawes sont rendues publiques ; émission d'un nouveau mark coté sur les places boursières étrangères : faillite des petits épargnants qui ne sont pas indemnisés. Afflux des capitaux américains.
Le Rentenmark laisse la place au Reichsmark gagé sur l'or, avec comme parité 4,2 RM pour un dollar.
Le chimiste alcoolique Richard Ley et l’étudiant munichois Baldur Von Schirach adhèrent au parti nazi.
15/04/1924
Le mouvement National Socialiste de la Liberté Allemande (« N-S Freiheitsbewegung ») remplace le Parti interdit. Il est dirigé par Ludendorff et Gregor Strasser. Il va recueillir plus de 2.000.000 de voix et 32 sièges de députés (dont Strasser) aux élections du printemps 1924. Strasser devient de fait le rival le plus sérieux d'Hitler. De son côté, Röhm tente de reconstituer la SA sous couvert de chorales et de clubs sportifs (« Frontbahn »).
Membres de la Frontbahn
Membres de la Frontbahn
16/04/1924
Le gouvernement allemand accepte les propositions du banquier américain Charles Dawes, favorables à l’économie du Reich. Ce plan doit aider l’Allemagne à dégager des excédents commerciaux pour financer ce qu’elle doit aux vainqueurs.
20/04/1924
Pour son 35ème anniversaire, Hitler reçoit des cadeaux et de milliers de voeux en prison.
1923, prison de Landsberg. <a class=Hitler et à droite, Maurice Emil'>
1923, prison de Landsberg. Hitler et à droite, Maurice Emil
01/05/1924
Conclusion d'un pacte entre le patronat et les syndicats pour garantir la paix sociale; fort recul de la syndicalisation.
04/05/1924
Elections du Reichstag : succès des nationalistes (32 sièges) et des communistes, qui ont axé sur leur campagne sur la résistance au plan Dawes; l'électorat a sanctionné les partis de gouvernement. SPD 20,5% (100 sièges, - 2), DNVP 19,5% (95, 24), Zentrum 13,4% (65, 1), KPD 12,6% (62, 58), DVP 9,2% (45, - 20), N-S Freiheitsbewegung 6,5% (32, 32), DDP 5,7% (28, - 11), BVP 3,2% (16, - 5), Bauernbund Bavière 2,4% (10, 10), Landbund 2% (10, 10), Parti du Hanovre 1,1% (5, 5), Autres 3,1% (4). Le DNVP, renforcé par le Landbund, devient le premier parti d'une République qu'il combat.
08/05/1924
A Genève, la Société des Nations accorde le port de Memel à la Lituanie.
11/05/1924
Élections législatives en France, victoire du cartel des gauches.
19/05/1924
Les Etats-Unis prêtent cent millions de dollars à l’Allemagne.
23/05/1924
Lors de la XIIIème session du parti communiste Russe, Staline est confirmé comme secrétaire général du Parti. L’avertissement de Lénine est resté sans suite. Staline en profite pour s’attaquer à son principal rival, Léon Trotski.
28/05/1924
Le député nationaliste Walraff est élu président du Reichstag.
30/05/1924
Le président Ebert, malgré le succès du DNVP aux élections, reconduit un second cabinet Marx quasi identique, avec Gessler à la Reichswehr et Jarres à l'Intérieur. Toutefois, l'espoir d'associer le DNVP demeure.
01/06/1924
En France, à cause de la défaite électorale du Bloc national, le cabinet Poincaré démissionne.
03/06/1924
Mort de l’écrivain Franz Kafka à Kierling près de Vienne.
06/06/1924
Le Reichstag vote la proposition Dawes par 247 voix contre 183 avec les voix du SPD (opposition) et malgré le vote négatif du DNVP.
08/06/1924
Espérant être libéré, Hitler publie une lettre ouverte dans laquelle il annonce sa démission de la présidence du Parti nazi.
10/06/1924
Comme les partis de gauche refusent de gouverner avec un président de droite, le président de la république française Alexandre Millerand (1859-1943) se retire.
En Italie, le secrétaire général du parti socialiste Giacomo Matteotti (1885-1924) est enlevé et assassiné par les fascistes. Même si Benito Mussolini condamne officiellement le crime, l’opposition met le gouvernement fasciste dans une situation très embarrassante.
Le secrétaire général du parti socialiste Giacomo Matteotti (1885-1924
Le secrétaire général du parti socialiste Giacomo Matteotti (1885-1924
13/06/1924
Gaston Doumergue (1863-1937) est élu président de la république française.
Création à Berlin de la « Rote Gruppe », association d’artistes communistes dont la présidence est confiée au peintre Georges Grosz et le secrétariat à John Heartfield.
15/06/1924
Le radical-socialiste Édouard Herriot (1872-1957) forme en France un nouveau gouvernement. Il décide l’abandon de la politique des otages allemands dans la Ruhr occupée.
Les députés italiens non fascistes exigent la vérité sur l’affaire Matteotti et la fin des violences fascistes. Sous pression, Mussolini songe à la démission.
20/06/1924
Julius Streicher et Hermann Esser fondent la Grande communauté du peuple allemand, un mouvement opposé au Parti national-socialiste (NSDAP), dirigé par Ludendorff et Gregor Strasser.
Début du redressement économique de l'Allemagne. La République triomphe. La « traversée du désert du parti nazi » commence. Elle durera jusqu'en 1929.
27/06/1924
Clôture des Jeux olympiques de Paris. L’Allemagne n.y a pas participé.
01/07/1924
Le SPD crée l'organisation paramilitaire « Bannière d’Empire noire-rouge-or » (« Reichsbanner Schwarz-Rot-Gold »).
Adolf Hitler, toujours en prison, commence la rédaction de son livre Mein Kampf.
« Mein Kampf », tome I. Edition de 1941
« Mein Kampf », tome I. Edition de 1941
02/07/1924
Heinrich Held devient le nouveau ministre président de Bavière. Ainsi fonctionne à nouveau un gouvernement légal.
11/07/1924
Toller, qui avait été condamné à 5 années de forteresse pour avoir participé à la république des Conseils à Munich, est libéré de prison.
15/07/1924
Expulsé de Bavière, Toller est accueilli triomphalement à Berlin par une nombreuse foule de partisans.
16/07/1924
Ouverture de la Conférence de Londres sur les réparations allemandes. Elle durera un mois.
18/07/1924
Le parti communiste allemand créé le « Roter Frontkämpferbund », un nouvel organe de combat
05/08/1924
Le chancelier Marx, le ministre des affaires étrangères Gustav Stresemann et le ministre des finances Hans Luther arrivent à la conférence de Londres.
09/08/1924
Accord lors de la conférence de Londres au sujet du plan Dawes : durant 5 années, le Reich paiera moins que prévu. A partir de 1929, le montant annuel des réparations sera de 2,5 milliards de marks-or.
15/08/1924
Herriot maintient la position rigide de la France en ce qui concerne l’évacuation de la Ruhr. L’Allemagne doit accepter le délai d’un an pour l’évacuation. Les troupes françaises et belges acceptent uniquement d'évacuer Offenburg et Appenweier, dans la Ruhr.
Edouard Herriot (1872-1957)
Edouard Herriot (1872-1957)
19/08/1924
La Grande Bretagne plaide en faveur d’une évacuation immédiate de la Ruhr.
29/08/1924
Le Reichstag vote le plan Dawes de réparation. La moitié des députés du DNVP ratifient le plan. Les communistes et les nazis ont voté contre.
Privatisation des chemins de fer.
30/08/1924
Fin du contrôle naval de l'Allemagne. La Reichsbank redevient la Banque nationale et émet des reichsmarks; la valeur du mark-papier est définitivement relevée. Cette loi bancaire donne à la Reichsbank une autonomie vis-à-vis du gouvernement.
01/09/1924
Le plan Dawes entre en application. Il fixe le montant de versements annuels du Reich : après un premier versement de seulement 200 millions de RM en 1925, il devait ensuite payer 1,2 milliard, puis passer à 2,5 milliards en 1929. Le plan prévoit aussi l'origine des sommes : des impôts indirects, des taxes sur les transports, des revenus de la Reichsbahn devenue une société par actions indépendante de l'Etat et internationalisée et des revenus des grandes sociétés industrielles. L'Américain Gilbert Parker assure le transfert des fonds et surveille la politique monétaire du Reich en tant qu'agent général des réparations.
03/09/1924
Contrat entre l’Allemagne et l’URSS pour l’achat de pétrole russe.
04/09/1924
Le premier ministre MacDonald soutient l’admission de l’Allemagne au sein de la SDN.
07/09/1924
Les expulsés (180.000 personnes) peuvent retourner dans la Ruhr.
09/09/1924
Fin de la zone douanière dans la Ruhr occupée.
17/09/1924
Le congrès colonial à Berlin décide de se battre pour que l’Allemagne recouvre ses anciennes colonies…
22/09/1924
Le ministère de l’intérieur de Bavière refuse la demande de la police d’expulser Hitler en Autriche.
23/09/1924
A Berlin, le gouvernement essaye d’obtenir son admission à la Société des Nations.
25/09/1924
Le parti DVP demande la participation du DNVP au gouvernement de coalition.
01/10/1924
Adolf Hitler est maintenu en prison en raison de l’arrestation de membres de l’organisation Frontbahn d’Ernst Röhm.
<a class=Hitler en prison (dorée) à Landsberg'>
Hitler en prison (dorée) à Landsberg
10/10/1924
A Londres, le Comité Dawes accorde à l'Allemagne un prêt immédiat de 800 millions de marks or, financé pour moitié par les Etats-Unis et pour un quart par l'Angleterre.
12/10/1924
Départ du Zeppelin LZ 126 de Friedrichshafen pour New York.
Le Zeppelin LZ 126 au dessus de Vaduz, Lichtenstein
Le Zeppelin LZ 126 au dessus de Vaduz, Lichtenstein
14/10/1924
Retour triomphal au théâtre, à Berlin, du metteur en scène Max Reinhardt.
15/10/1924
Le Zeppelin LZ 126 arrive à New York.
15/10/1924
La DDP refuse l’entrée de la DNVP au gouvernement. Les efforts du chancelier Marx pour créer une grande coalition auront échoué.
16/10/1924
Le Zeppelin LZ 126 est rebaptisé Los Angeles en signe de paix.
20/10/1924
Ne parvenant pas à dégager une majorité, le chancelier Marx proclame une nouvelle dissolution du Parlement.
21/10/1924
Mise en place d'une Commission d'arbitrage obligatoire désignée par les pouvoirs publics pour résoudre les conflits entre patronat et salariés.
28/10/1924
Le gouvernement français reconnaît officiellement l’Union Soviétique.
04/11/1924
Le président des Etats Unis Calvin Coolidge (1872-1933) est réélu pour un nouveau mandat.
En Angleterre, après la lourde défaite du parti travailliste, le premier ministre MacDonald se retire. Lui succède le conservateur Stanley Baldwin (1867-1947) qui nomme Winston Churchill chancelier de l’échiquier.
Le premier ministre Stanley Baldwin (1867-1947)
Le premier ministre Stanley Baldwin (1867-1947)
07/11/1924
Introduction dans la Sarre de la journée de travail de huit heures.
08/11/1924
Le chancelier autrichien Ignaz Seipel (1876-1932) démissionne suite à des dissensions internes dans son gouvernement au sujet des la politique économique.
28/11/1924
Parution du livre la Montagne magique « Der Zauberberg » de Thomas Mann.
30/11/1924
Les troupes franco-belges évacuent la Ruhr.
01/12/1924
Traité commercial anglo-allemand.
07/12/1924
Elections législatives en Allemagne : les socialistes reprennent des sièges aux nationalistes et communistes. 78,8% de participation (en remontée). SPD 26% (131 sièges, 31), DNVP 20,5% (103, 8), Zentrum 13,6% (69, 4), DVP 10,1% (51, 6), KPD 9% (45, - 17), DDP 6,3% (32, 4), BVP 3,7% (19, 3), Bauernbund de Bavière 3,3% (17, 7), M-S Freiheitsbewegung 3% (14, - 18), Landbund 1,6% (8, - 2), Parti du Hanovre 0,9% (4, - 1), autres 2% (0, - 4).
10/12/1924
Le cabinet Marx se retire.
12/12/1924
Le ministre prussien de l’intérieur Carl Severing (SPD) lève l’interdit sur le NSDAP.
17/12/1924
Le président Ebert charge l’ancien ministre des affaires étrangères Stresemann de former un nouveau gouvernement. Stresemann refuse.
20/12/1924
Adolf Hitler est libéré sur parole de la prison de Landsberg, après huit mois de forteresse pour trahison. Il en a profité pour écrire son livre Mein Kampf.
<a class=Hitler en 1923, en prison à Landsberg'>
Hitler en 1923, en prison à Landsberg
<a class=Hitler à sa sortie de la prison de Landsberg : une nouvelle aventure commence'>
Hitler à sa sortie de la prison de Landsberg : une nouvelle aventure commence
21/12/1924
Un tribunal de Magdeburg condamne à une amende le journaliste qui avait accusé le président Ebert de haute trahison en raison de sa participation à la grève de Berlin en janvier 1918 ; cependant le tribunal reconnaît qu’Ebert était juridiquement coupable. Cette atteinte portée au chef de l’Etat l’ébranle fortement.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)