B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

L’art roman en France

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Le second âge roman

Les nouveautés
Ile de France, Vermandois, Champagne
Alsace Lorraine
Normandie
Pays de Loire, Maine
Bretagne
Aquitaine
Limousin
Auvergne
Velay et Forez
Languedoc et Midi pyrénéen
Roussillon
Eglises des routes de pèlerinage
Bourgogne et pays adjacents
Alpes, Corse et Provence

Dès la fin du XIè siècle et au début du suivant, les efforts des premiers Capétiens pour organiser leur royaume, encore peu étendu mais qui s'agrandira rapidement, et y ramener la prospérité, commencent à porter leurs fruits. L'union intime de la royauté capétienne et du clergé régénéré permet au magnifique mouvement religieux réformé de se manifester dans la construction de grandes et belles églises, non seulement dans les villes, mais aussi dans les campagnes.

L’âge roman « classique » se caractérise essentiellement par ses voûtes appareillées et par le choix de solutions internes à l'édifice pour absorber et dévier les poussées engendrées par ces voûtes. Elle se distingue selon des variétés régionales (Demi berceaux sur tribunes en Auvergne et Bourgogne, berceaux brisés en Provence, absence de voûtement en Normandie…) mais aussi en fonction des routes de pèlerinages (Saint Sernin et Saint-Jacques de Compostelle sont construites sur le même modèle) et parfois en fonction des ordres auxquels elles sont affiliées (Cluny, Cîteaux…)

2.14. Bourgogne et pays adjacents

2.14.1. Caractéristiques générales

2.14.2. Les édifices

2.14.2.1. Cluny

2.14.2.1.1. Origine
2.14.2.1.2. Cluny II
2.14.2.1.3. Cluny III
2.14.2.1.4. Influence

L'influence de l'abbatiale est considérable sur les églises de Bourgogne et leur décoration, qu’elles dépendent ou non de l’ordre, hormis, curieusement, le plus important de ses prieurés, celui de Vézelay, qui appartient à un type différent.

Les plus importantes églises du groupe de Cluny, à trois étages (grandes arcades, faux triforium, fenêtres hautes) et voûtées en berceau, sont celle de Paray le Monial, construite à la fin du XIè siècle et au début du XIIè par saint Hugues, Saint Andoche de Saulieu, la cathédrale d'Autun construite par Etienne de Bâgé, dédiée par Innocent II à saint Lazare en 1132 et terminée en 1147 avec un porche ajouté après 1178, Notre Dame de Beaune, Saint-Hilaire de Semur-en-Brionnais (dernier tiers du XIIè siècle) et La Charité-sur-Loire.

  • Paray le Monial : la basilique
  • Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. Vue générale
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. Vue générale
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. Façade occidentale
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. Façade occidentale
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. Le chevet
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. Le chevet
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. La tour de croisée
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. La tour de croisée
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. La nef
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. La nef
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. La nef
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : la Basilique. La nef
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : le déambulatoire
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : le déambulatoire
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : chapiteau
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : chapiteau
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : chapiteau
    Paray Le Monial (Saône et Loire) : chapiteau
  • Saulieu : saint Andoche
  • Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : la façade
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : la façade
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : élévation de la ne
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : élévation de la ne
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : élévation de la ne
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : élévation de la ne
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : la nef
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : la nef
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la pendaison de Judas. Ensemble et détail
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la pendaison de Judas. Ensemble et détail
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la tentation du Christ
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la tentation du Christ
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la résurrection du Christ
    Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la résurrection du Christ
  • Autun : saint Lazare
  • Autun, cathédrale saint Lazare : vue générale
    Autun, cathédrale saint Lazare : vue générale
    Autun, cathédrale saint Lazare : la nef centrale
    Autun, cathédrale saint Lazare : la nef centrale
    Autun, cathédrale saint Lazare : le transept
    Autun, cathédrale saint Lazare : le transept
    Autun, cathédrale saint Lazare : linteau du portail nord (fragment) : Eve. Autun, musée Rolin
    Autun, cathédrale saint Lazare : linteau du portail nord (fragment) : Eve. Autun, musée Rolin
    Autun, cathédrale saint Lazare : le tympan de la façade occidentale : vue générale
    Autun, cathédrale saint Lazare : le tympan de la façade occidentale : vue générale
    Autun, cathédrale saint Lazare : le tympan de la façade occidentale : vue générale
    Autun, cathédrale saint Lazare : le tympan de la façade occidentale : vue générale
    Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le linteau. Partie gauche : le défilé des élus : deux abbés
    Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le linteau. Partie gauche : le défilé des élus : deux abbés
    Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le linteau. Partie centrale. Un ange armé d’une épée procède, avant même le jugement céleste, au partage entre élus et réprouvés
    Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le linteau. Partie centrale. Un ange armé d’une épée procède, avant même le jugement céleste, au partage entre élus et réprouvés
    Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le linteau. Partie droite : les damnés. Un ivrogne et une femme de mauvaise vie dévorée par deux serpents
    Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le linteau. Partie droite : les damnés. Un ivrogne et une femme de mauvaise vie dévorée par deux serpents
  • Beaune : la collégiale Notre Dame
  • Beaune : la collégiale Notre Dame est construite au XIIè sur les plans de Cluny. La façade
    Beaune : la collégiale Notre Dame est construite au XIIè sur les plans de Cluny. La façade
    Beaune : la collégiale Notre Dame est construite au XIIè sur les plans de Cluny. La tour de croisée
    Beaune : la collégiale Notre Dame est construite au XIIè sur les plans de Cluny. La tour de croisée
    Beaune : la collégiale Notre Dame est construite au XIIè sur les plans de Cluny. La nef centrale
    Beaune : la collégiale Notre Dame est construite au XIIè sur les plans de Cluny. La nef centrale
  • Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire
  • Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : le chevet
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : le chevet
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : élévation de la nef
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : élévation de la nef
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : le chœur
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : le chœur
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : la croisée de l’église
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : la croisée de l’église
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : le tympan
    Semur en Brionnais : collégiale saint Hilaire : le tympan
  • La Charité sur Loire : abbatiale Notre Dame
La Charité sur Loire : église abbatiale Notre Dame : façade occidentale
La Charité sur Loire : église abbatiale Notre Dame : façade occidentale
La Charité sur Loire : église abbatiale Notre Dame : le chevet
La Charité sur Loire : église abbatiale Notre Dame : le chevet
La Charité sur Loire : église abbatiale Notre Dame : le chevet
La Charité sur Loire : église abbatiale Notre Dame : le chevet
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : second tympan de la façade occidentale actuellement sur le mur du fond du bras sud du transept
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : second tympan de la façade occidentale actuellement sur le mur du fond du bras sud du transept
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le chœur
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le chœur
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le chœur, détail
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le chœur, détail
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le chœur et le déambulatoire
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le chœur et le déambulatoire
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le transept sud
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : le transept sud
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : chapiteaux de la nef
La Charité sur Loire, église abbatiale Notre Dame : chapiteaux de la nef

2.14.2.2. Vézelay

Le deuxième type des églises de Bourgogne est celui d’un édifice à deux étages, grandes arcades et fenêtres, voûté d'arêtes sur la nef, plus ramassé, moins élancé : le modèle en est Sainte Madeleine de Vézelay. L'église carolingienne, en partie reconstruite au Xè siècle se révèle trop petite pour le développement extraordinaire du pèlerinage dédié à la sainte patronne. Le chœur et le transept sont élevés de 1096 à 1104. Un incendie, le 21 juillet 1120, détruit la nef carolingienne, encore conservée, et l'on bâtit la nef actuelle de 1120 à 1140, puis l'avant nef, terminée en 1151. Un nouveau chœur gothique est construit entre 1185 et 1215.

Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Vue générale
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Vue générale
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. La façade
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. La façade
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. La façade. Partie supérieure gothique
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. La façade. Partie supérieure gothique
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le chevet gothique
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le chevet gothique
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Côté sud de l’abbatiale et tour saint Michel
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Côté sud de l’abbatiale et tour saint Michel

A l’abandon, ruinée et prête à s'effondrer, l’église est restaurée de 1840 à 1859 par Viollet-le-Duc qui prend bien des libertés dans sa restauration, mais réussit à la sauver

Vézelay  (Yonne), basilique sainte Madeleine. La nef, élévation
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. La nef, élévation
Vézelay  (Yonne), basilique sainte Madeleine. La nef vers le narthex
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. La nef vers le narthex
Vézelay  (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le chœur gothique
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le chœur gothique

Au type Sainte Madeleine de Vézelay se rattachent les églises d'Anzy le Duc, en partie de la fin du XIè siècle, Bragny et Gourdon en Charollais, Sacy, Irancy, Donzy le Pré, Saint Philibert de Dijon, Toulon-sur-Arroux, Saint-Lazare et Saint-Martin du Bourg à Avallon, Pontaubert, Issy l'Evêque, églises situées presque toutes dans la partie nord du diocèse d'Autun. Les églises de Gourdon, Toulon-sur-Arroux et Saint Philibert de Dijon ont un triforium comme à Cluny, mais des voûtes d'arêtes comme à Vézelay, type auquel elles se rattachent plutôt qu'à celui de Cluny.

Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le collatéral sud
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le collatéral sud
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le collatéral sud
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Le collatéral sud
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Les tribunes du narthex
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Les tribunes du narthex
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Façade occidentale : le portail central et le tympan du Jugement
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Façade occidentale : le portail central et le tympan du Jugement
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central du narthex et tympan de la Pentecôte. Vue du tympan : le Christ en gloire dans sa mandorle entouré de ses apôtres
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central du narthex et tympan de la Pentecôte. Vue du tympan : le Christ en gloire dans sa mandorle entouré de ses apôtres
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail nord du narthex : scènes de la vie du Christ : apparition aux apôtres, cène, retour des disciples à Jérusalem
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail nord du narthex : scènes de la vie du Christ : apparition aux apôtres, cène, retour des disciples à Jérusalem
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux du narthex. Saint Benoît ressuscite un enfant
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux du narthex. Saint Benoît ressuscite un enfant
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux du narthex. La tentation de saint Benoît
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux du narthex. La tentation de saint Benoît
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux du narthex. La tentation de saint Benoît
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux du narthex. La tentation de saint Benoît
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteau de la nef : les vents
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteau de la nef : les vents
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteau de la nef. Chasse de saint Eustache
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteau de la nef. Chasse de saint Eustache

2.14.2.3. Cîteaux

Fondé en Bourgogne, l'ordre Cistercien donne à l’art roman un nouveau type architectural qui essaime lui aussi rapidement dans le monde chrétien tout entier. Fondé à Cîteaux le 21 mars 1098 par Robert, ancien abbé de Molesmes l’ordre essaime à la Ferté en 1113, Pontigny en 1114, Clairvaux et Morimond en 1115. Ces quatre abbayes, « filles de Cîteaux », fondent elles-mêmes de nombreuses « filles », 572 au XIIIè siècle, dans tout le monde chrétien.

Plan de l’abbatiale de Cîteaux
Plan de l’abbatiale de Cîteaux
Restitution de l’abbaye de Cîteaux d’après Violet Leduc
Restitution de l’abbaye de Cîteaux d’après Violet Leduc
2.14.2.3.1. Caractéristiques

Austérité est le qualificatif s’appliquant le mieux à l’architecture cistercienne : la nef cistercienne est voûtée soit en berceau, soit d'arêtes, et bientôt d'ogives ; les bas-côtés sont voûtés d'arêtes ou de berceaux transversaux, comme à Fontenay construite de 1139 à 1147. Sur le transept très développé ouvrent de petites chapelles limitées par un mur plat ; le chœur, lui aussi à chevet plat ou terminé par un hémicycle est peu profond, suffisant pour l'austérité de l'ordre : proportions trapues, pas de sculptures, pas de peintures, pas de clocher, une architecture logique, simple, puissante. Dans la seconde moitié du XIIè siècle, le chœur est parfois entouré de collatéraux et de chapelles encadrées de murs droits (Cîteaux), ou d'un déambulatoire à chapelles prises dans un mur continu (Clairvaux).

La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale : la nef et la croisée
La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale : la nef et la croisée
Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Le chœur
Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Le chœur
Sénanque : l’abbaye cistercienne. La salle capitulaire
Sénanque : l’abbaye cistercienne. La salle capitulaire
2.14.2.3.2. Edifices
  • En Côte d’or : abbayes de Fontenay, Cîteaux, Clairvaux…
    • Clairvaux : l’abbaye
    • Plan de l’abbatiale de Clairvaux
      Plan de l’abbatiale de Clairvaux
      Clairvaux : le cellier de l’abbaye
      Clairvaux : le cellier de l’abbaye
    • Fontenay : l’abbaye
    • Plan de l’abbaye cistercienne de Fontenay en Côte d’Or
      Plan de l’abbaye cistercienne de Fontenay en Côte d’Or
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : vue générale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : vue générale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : vue générale du coté est : de gauche à droite : scriptorium, salle capitulaire et abside de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : vue générale du coté est : de gauche à droite : scriptorium, salle capitulaire et abside de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : la forge (en bas), le pigeonnier et la façade occidentale de l’abbatiale (en haut)
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : la forge (en bas), le pigeonnier et la façade occidentale de l’abbatiale (en haut)
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : façade occidentale de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : façade occidentale de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : nef centrale de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : nef centrale de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : nef centrale de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : nef centrale de l’abbatiale
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le cloître
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le cloître
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le cloître
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le cloître
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le scriptorium
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le scriptorium
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : la forge
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : la forge
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le dortoir
    Fontenay en Côte d’Or : l’abbaye cistercienne : le dortoir
  • En Provence, les « trois sœurs » : Silvacane 1144, Sénanque (1148), Le Thoronet (1156) ;
    • Silvacane : l’abbaye cistercienne
    • Plan de l’abbatiale cistercienne de Silvacane dans les Bouches du Rhône
      Plan de l’abbatiale cistercienne de Silvacane dans les Bouches du Rhône
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale, chevet et transept sud
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale, chevet et transept sud
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale, la nef
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale, la nef
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale, la nef
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale, la nef
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale : bas côté
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, l’église abbatiale : bas côté
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, le cloître
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, le cloître
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, le cloître
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane, le cloître
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane : la salle capitulaire
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane : la salle capitulaire
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane : la salle capitulaire
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane : la salle capitulaire
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane : le dortoir des moines
      La Roque d’Anthéron (Bouches du Rhône) : abbaye de Silvacane : le dortoir des moines
    • Le Thoronet : l’abbaye cistercienne
    • Plan de l’abbaye cistercienne du Thoronet dans le Var
      Plan de l’abbaye cistercienne du Thoronet dans le Var
      Le Thoronet (Var) : l’abbaye cistercienne. Vue d’ensemble et maquette
      Le Thoronet (Var) : l’abbaye cistercienne. Vue d’ensemble et maquette
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Le chevet
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Le chevet
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La nef
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La nef
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La nef
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La nef
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La nef
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La nef
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La crypte
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. La crypte
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Le cloître
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Le cloître
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Arcades du cloître
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Arcades du cloître
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Arcade du cloître
      Le Thoronet (Var) : l’abbatiale. Arcade du cloître
    • Sénanque : l’abbaye cistercienne
    Plan de l’abbaye cistercienne de Sénanque dans le Vaucluse
    Plan de l’abbaye cistercienne de Sénanque dans le Vaucluse
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Vue générale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Vue générale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Vue générale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Vue générale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le chevet de l’abbatiale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le chevet de l’abbatiale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Flanc sud de l’abbatiale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Flanc sud de l’abbatiale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Façade occidentale de l’abbatiale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Façade occidentale de l’abbatiale
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le croisillon sud du transept.
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le croisillon sud du transept.
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Absidiole du croisillon sud du transept
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Absidiole du croisillon sud du transept
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. La salle capitulaire
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. La salle capitulaire
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le dortoir des moines
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le dortoir des moines
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le cloître
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le cloître
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le cloître
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le cloître
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le cloître
    Sénanque : l’abbaye cistercienne. Le cloître
  • En Aveyron, Silvanès ;
  • Plan de l’abbatiale cistercienne de Silvanès dans l’Aveyron
    Plan de l’abbatiale cistercienne de Silvanès dans l’Aveyron
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Massif occidental de l’abbatiale
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Massif occidental de l’abbatiale
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. La nef et le chœur
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. La nef et le chœur
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le chœur el le croisillon nord
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le chœur el le croisillon nord
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le réfectoire des moines
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le réfectoire des moines
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître avant restauration
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître avant restauration
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître
    Silvanès (Aveyron) : l’abbaye. Le cloître
  • En Aude, Fontfroide (1146) ;
  • Plan de l’abbatiale cistercienne de Fontfroide dans l’Hérault
    Plan de l’abbatiale cistercienne de Fontfroide dans l’Hérault
    L’abbaye de Fontfroide : vue générale
    L’abbaye de Fontfroide : vue générale
    L’abbaye de Fontfroide : le chevet de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : le chevet de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : la nef de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : la nef de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : collatéral de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : collatéral de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : vue de la croisée sur la nef et le collatéral nord de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : vue de la croisée sur la nef et le collatéral nord de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : le collatéral nord de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : le collatéral nord de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : chapelle latérale de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : chapelle latérale de l’abbatiale
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye, galerie nord
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye, galerie nord
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
    L’abbaye de Fontfroide : le cloître de l’abbaye
    L’abbaye de Fontfroide : la salle capitulaire
    L’abbaye de Fontfroide : la salle capitulaire
    L’abbaye de Fontfroide : la salle capitulaire
    L’abbaye de Fontfroide : la salle capitulaire
    L’abbaye de Fontfroide : en bas, le réfectoire des convers ; en haut : le dortoir des convers
    L’abbaye de Fontfroide : en bas, le réfectoire des convers ; en haut : le dortoir des convers
  • Dans le Cher, Noirlac ;
  • Plan de l’abbaye cistercienne de Noirlac dans le Cher
    Plan de l’abbaye cistercienne de Noirlac dans le Cher
    Noirlac (Cher) : l’abbaye cistercienne
    Noirlac (Cher) : l’abbaye cistercienne
    Noirlac (Cher) : abbaye cistercienne, salle des moines.
    Noirlac (Cher) : abbaye cistercienne, salle des moines.
    Noirlac (Cher) : abbaye cistercienne, dortoir des moines
    Noirlac (Cher) : abbaye cistercienne, dortoir des moines
    Noirlac : la nef de l’abbatiale
    Noirlac : la nef de l’abbatiale
  • En Essonne : Longpont (1132) ;
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Face nord
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Face nord
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Façade occidentale et portail gothique
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Façade occidentale et portail gothique
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef
Longpont sur Orge (Essonne) : basilique Notre dame de la Bonne Garde. Elévation de la nef

2.14.3. Influences hors de Bourgogne

Le type roman bourguignon s’impose hors de la province, en Saône-et-Loire, Côte d'Or, Yonne, Loire, dans les églises de Mont Saint Vincent, Saint Fortunat de Charlieu, Saint Pierre de Châtillon-sur-Seine ; dans la Nièvre, Saint Révérien ; dans l'Allier, Souvigny, Saint Menoux, églises bourguignonnes avec déambulatoire comme en Auvergne et dans les églises des routes de pèlerinage.

  • Charlieu : l’abbatiale saint Fortunat
  • Charlieu : église abbatiale saint Fortunat : façade occidentale et narthex
    Charlieu : église abbatiale saint Fortunat : façade occidentale et narthex
    Charlieu : église abbatiale saint Fortunat : façade occidentale et narthex
    Charlieu : église abbatiale saint Fortunat : façade occidentale et narthex
    Charlieu : église abbatiale saint Fortunat : portail est : tympan  représentant le Christ en gloire entouré du tétramorphe
    Charlieu : église abbatiale saint Fortunat : portail est : tympan représentant le Christ en gloire entouré du tétramorphe
  • Saint Révérien : abbatiale saint Fortunat
  • Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale
    Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale
    Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale : le chevet
    Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale : le chevet
    Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale : le chœur et le déambulatoire
    Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale : le chœur et le déambulatoire
    Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale : le chapiteau du Jugement Dernier : les enfers et la pesée des âmes
    Saint Révérien (Nièvre) : l’église prieurale : le chapiteau du Jugement Dernier : les enfers et la pesée des âmes
  • Souvigny : l'abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul
  • Souvigny (Allier) : l’abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Vue générale de l’église
    Souvigny (Allier) : l'abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Vue générale de l’église
    Souvigny (Allier) : l’abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Côté sud
    Souvigny (Allier) : l'abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Côté sud
    Souvigny (Allier) : l’abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Façade
    Souvigny (Allier) : l'abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Façade
    Souvigny (Allier) : l’abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Les doubles collatéraux nord
    Souvigny (Allier) : l'abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Les doubles collatéraux nord
    Souvigny (Allier) : l’abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Chapiteaux
    Souvigny (Allier) : l'abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul. Chapiteaux
  • Saint Menoux : l'abbatiale
  • Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Vue générale
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Vue générale
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Tour de croisée
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Tour de croisée
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le chevet
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le chevet
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le narthex
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le narthex
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le déambulatoire
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le déambulatoire
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le chœur
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Le chœur
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Fragments d’un tympan déposé dans le narthex
    Saint Menoux (Allier) : l’abbatiale. Fragments d’un tympan déposé dans le narthex

Dans la vallée du Rhône, la nef de la cathédrale et Saint-André de Vienne, les cathédrales de Valence, de Die et les petites églises les entourant. A partir de Valence, l'art bourguignon se heurte à celui de Provence.

  • Saint André le Bas : l’église
  • Vienne (Isère) : saint André le Bas : façade occidentale
    Vienne (Isère) : saint André le Bas : façade occidentale
    Vienne (Isère) : saint André le Bas : chœur de l’église
    Vienne (Isère) : saint André le Bas : chœur de l’église
    Vienne (Isère) : saint André le Bas : chapiteaux de l’église
    Vienne (Isère) : saint André le Bas : chapiteaux de l’église
    Vienne (Isère) : saint André le Bas : le cloître
    Vienne (Isère) : saint André le Bas : le cloître
  • Valence : la cathédrale saint Apollinaire
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, flanc sud
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, flanc sud
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, La tour de façade
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, La tour de façade
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, Le chevet
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, Le chevet
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, Le chevet
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, Le chevet
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, La nef et le bas côté nord
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, La nef et le bas côté nord
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, tympan déposé
Valence (Drôme) : cathédrale saint Apollinaire, tympan déposé

2.14.4. Le décor

La sculpture bourguignonne tient dans l'histoire de l'art une place aussi importante que celle du Languedoc. Elle est élégante et distinguée dans le Mâconnais où la pierre dure donne des effets métalliques, plus grasse en Brionnais où la pierre tendre se travaille facilement, est partout puissante, énergique, d'une expression de vie intense dans les gestes comme dans les traits du visage.

Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef

La composition très pleine, meuble entièrement la surface disponible, et l'exécution est digne de la grandeur de la composition. Très rapidement, les sculpteurs bourguignons arrivent à la perfection : ainsi les chapiteaux du chœur de Cluny, (1113 – 1118) comptent parmi les chefs-d'oeuvre de l'art roman ; ceux de Saulieu et d'Autun s'en rapprochent par l'élégance des figures, le naturel des attitudes ; de même ceux de Vézelay aussi animés, mais plus dramatiques parfois.

Cluny III : chapiteaux dits « du plein chant » du chœur de l’église
Cluny III : chapiteaux dits « du plein chant » du chœur de l’église
Cluny III : chapiteaux historiés du chœur de l’église
Cluny III : chapiteaux historiés du chœur de l’église
Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau de la nef : feuilles d’acanthes à figures grotesques
Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau de la nef : feuilles d’acanthes à figures grotesques
Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : l’ânesse de Balaam. Ensemble et détail
Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : l’ânesse de Balaam. Ensemble et détail
Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la fuite en Egypte. Ensemble et détail
Saulieu (Cote d’Or), saint Andoche : chapiteau historié de la nef : la fuite en Egypte. Ensemble et détail
Autun, cathédrale saint Lazare : chapiteau de la nef : La nativité (1er pilier bas-côté gauche) et la chute de Simon le Magicien (2è pilier de droite)
Autun, cathédrale saint Lazare : chapiteau de la nef : La nativité (1er pilier bas-côté gauche) et la chute de Simon le Magicien (2è pilier de droite)
Autun, cathédrale saint Lazare : chapiteau de la nef : La seconde tentation du Christ (4è pilier de gauche) et Samson renversant le temple (5è pilier de droite)
Autun, cathédrale saint Lazare : chapiteau de la nef : La seconde tentation du Christ (4è pilier de gauche) et Samson renversant le temple (5è pilier de droite)
Autun, cathédrale saint Lazare : chapiteau du chœur : La première tentation du Christ, ensemble et détail
Autun, cathédrale saint Lazare : chapiteau du chœur : La première tentation du Christ, ensemble et détail
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine : chapiteaux de la nef

Dans le deuxième quart du XIIè siècle l'art bourguignon produit ses ensembles les plus remarquables : les chefs d’œuvre en sont incontestablement les portails historiés d'Autun et de Vézelay, oeuvres maîtresses de la sculpture romane.

Autun, cathédrale saint Lazare : le tympan de la façade occidentale : vue générale
Autun, cathédrale saint Lazare : le tympan de la façade occidentale : vue générale
Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le tympan, partie droite du Christ : le groupe des élus de la première heure avec saint Pierre menant un élu au paradis
Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le tympan, partie droite du Christ : le groupe des élus de la première heure avec saint Pierre menant un élu au paradis
Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le tympan, partie droite du Christ : le groupe des élus de la première heure
Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le tympan, partie droite du Christ : le groupe des élus de la première heure
Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le tympan, partie gauche du Christ : la pesée des âmes
Autun, cathédrale saint Lazare : la façade occidentale : le tympan, partie gauche du Christ : la pesée des âmes
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail nord du narthex : scènes de la vie du Christ : apparition aux apôtres, cène, retour des disciples à Jérusalem
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail nord du narthex : scènes de la vie du Christ : apparition aux apôtres, cène, retour des disciples à Jérusalem
Vézelay  (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central du narthex et tympan de la Pentecôte. Vue générale
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central du narthex et tympan de la Pentecôte. Vue générale
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central du narthex et tympan de la Pentecôte. Détails du Christ en gloire dans sa mandorle
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central du narthex et tympan de la Pentecôte. Détails du Christ en gloire dans sa mandorle
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central : Frise inférieure entourant le tympan représentant les Nations à évangéliser
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Portail central : Frise inférieure entourant le tympan représentant les Nations à évangéliser
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Linteau du portail représentant les Nations à évangéliser
Vézelay (Yonne), basilique sainte Madeleine. Linteau du portail représentant les Nations à évangéliser

L'influence de cet art vivant s'étend au Nivernais, au Bourbonnais et se prolonge jusque sur les bords de la Loire.



Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)