B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art roman en France

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Le second âge roman

Les nouveautés
Ile de France, Vermandois, Champagne
Alsace Lorraine
Normandie
Pays de Loire, Maine
Bretagne
Aquitaine
Limousin
Auvergne
Velay et Forez
Languedoc et Midi pyrénéen
Roussillon
Eglises des routes de pèlerinage
Bourgogne et pays adjacents
Alpes, Corse et Provence

Dès la fin du XIè siècle et au début du suivant, les efforts des premiers Capétiens pour organiser leur royaume, encore peu étendu mais qui s'agrandira rapidement, et y ramener la prospérité, commencent à porter leurs fruits. L'union intime de la royauté capétienne et du clergé régénéré permet au magnifique mouvement religieux réformé de se manifester dans la construction de grandes et belles églises, non seulement dans les villes, mais aussi dans les campagnes.

L’âge roman « classique » se caractérise essentiellement par ses voûtes appareillées et par le choix de solutions internes à l'édifice pour absorber et dévier les poussées engendrées par ces voûtes. Elle se distingue selon des variétés régionales (Demi berceaux sur tribunes en Auvergne et Bourgogne, berceaux brisés en Provence, absence de voûtement en Normandie…) mais aussi en fonction des routes de pèlerinages (Saint Sernin et Saint-Jacques de Compostelle sont construites sur le même modèle) et parfois en fonction des ordres auxquels elles sont affiliées (Cluny, Cîteaux…)

2.12. Roussillon

2.12.1. Caractéristiques générales

Les édifices du Roussillon forment un groupe bien caractérisé. Le pays compte, comme la Catalogne, de magnifiques édifices du premier art roman comme Saint Michel de Cuxa qui se caractérisent par leurs clochers de type lombard, leur massivité, leur intégration dans la roche qui les porte…

Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Sirènes. Galerie sud du cloître
Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Sirènes. Galerie sud du cloître
Arles sur Tech : cloĂ®tre de l’abbatiale sainte Marie, XIè
Arles sur Tech : cloître de l'abbatiale sainte Marie, XIè

Ces caractéristiques restent les mêmes au XIIè siècle, au cours duquel les édifices subissent de profonds remaniements : ainsi la cathédrale d'Elne, l'abbaye d'Arles-sur-Tech, Saint-André de Sorède. La nef unique prédomine à Coustouges, Serrabone, Serralongue, Espira de l'Agly, hormis sur les grands édifices à plan basilical. L'éclairage reste parcimonieux, mais le décor est plus riche et très soigné.

Serralongue (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie : le portail latéral
Serralongue (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie : le portail latéral
Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la nef, vers l’ouest
Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la nef, vers l’ouest

2.12.2. Le décor

Œuvre de tailleurs de pierre assez routiniers, le décor végétal et animal de type oriental prédomine et se répète à l'envi. Portails et fenêtres comportent colonnettes et chapiteaux de marbre où s'étirent des fauves aux longues pattes terminées par des griffes acérées, où s'affrontent oiseaux et quadrupèdes, où se cachent des monstres.

Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Chapiteaux du portail
Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Chapiteaux du portail

Certains portails possèdent des tympans sculptés (Cabestany, Coustouges, Corneilla de Conflent). Les cloîtres (Elne, Saint Michel de Cuxa), accusent la parenté avec ceux de l'autre versant pyrénéen. Les œuvres majeures se retrouvent dans la tribune de Serrabone, à Cabestany ou exerça le fameux Maître dit « de Cabstany », le linteau de Saint Genis des Fontaines, la tribune de Saint Michel de Cuxa dont il subsiste quelques éléments répartis entre l'abbaye et le musée des Cloisters à New York.

Saint Genis des Fontaines (Pyrénées orientale) : le linteau de la façade
Saint Genis des Fontaines (Pyrénées orientale) : le linteau de la façade
Saint Michel de Cuxa : l’abbatiale : le cloître
Saint Michel de Cuxa : l’abbatiale : le cloître
Coustouges (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Le portail intérieur
Coustouges (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Le portail intérieur

2.12.3. Les Ă©difices

Les édifices se trouvent tous en Pyrénées Orientales : église de Planès, Saint Genis des Fontaines, abbaye d’Arles sur Tech, Cathédrale d’Elne, église Saint André de Sorède, église d’Espira de l’Agly, église de Cabestany, église de Corneilla de Conflent, église de Serrabone, église de Serralongue…

  • Planès : Notre Dame de la Merci
  • Planès (PyrĂ©nĂ©es Orientales) : Notre Dame de la Merci
    Planès (Pyrénées Orientales) : Notre Dame de la Merci
    Planès (Pyrénées Orientales) : Notre Dame de la Merci
    Planès (Pyrénées Orientales) : Notre Dame de la Merci
    Planès (Pyrénées Orientales) : Notre Dame de la Merci. Gravure et plan
    Planès (Pyrénées Orientales) : Notre Dame de la Merci. Gravure et plan
  • Saint Genis des Fontaines : lÂ’Ă©glise
  • Saint Genis des Fontaines (PyrĂ©nĂ©es orientale) : la façade de lÂ’Ă©glise
    Saint Genis des Fontaines (Pyrénées orientale) : la façade de l’église
    Saint Genis des Fontaines (Pyrénées orientale) : le linteau de la façade
    Saint Genis des Fontaines (Pyrénées orientale) : le linteau de la façade
  • Elne : ancienne cathĂ©drale sainte Eulalie
  • Elne, ancienne cathĂ©drale sainte Eulalie. Vue gĂ©nĂ©rale
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Vue générale
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Vue de la façade occidentale
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Vue de la façade occidentale
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Vue sur la façade occidentale depuis le cloître
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Vue sur la façade occidentale depuis le cloître
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Le cloître, vue générale
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Le cloître, vue générale
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Hérode et les Mages Galerie sud du cloître, pilastre
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Hérode et les Mages Galerie sud du cloître, pilastre
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Chapiteaux à griffons du cloître
    Elne, ancienne cathédrale sainte Eulalie. Chapiteaux à griffons du cloître
  • Arles sur Tech : lÂ’abbatiale sainte Marie
  • Arles sur Tech : Chevet et clocher de l’abbatiale, sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : Chevet et clocher de l'abbatiale, sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : Chevet et clocher de l’abbatiale, sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : Chevet et clocher de l'abbatiale, sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : cloĂ®tre de l’abbatiale sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : cloître de l'abbatiale sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : cloĂ®tre de l’abbatiale sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : cloître de l'abbatiale sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : l’abbatiale sainte Marie, XIè
    Arles sur Tech : l'abbatiale sainte Marie, XIè
  • Saint AndrĂ© de Sorède
  • Saint AndrĂ© de Sorède (PyrĂ©nĂ©es Orientales) : lÂ’Ă©glise
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : l’église
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : le chevet de l’église
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : le chevet de l’église
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : façade occidentale et portail de l’église
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : façade occidentale et portail de l’église
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : fenêtre surmontant le portail de la façade occidentale
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : fenêtre surmontant le portail de la façade occidentale
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : liteau du portail de la façade occidentale
    Saint André de Sorède (Pyrénées Orientales) : liteau du portail de la façade occidentale
  • Espira de lÂ’Agly
  • Espira de lÂ’Agly (PyrĂ©nĂ©es Orientales) : lÂ’Ă©glise sainte Marie. A gauche, le prieurĂ©
    Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. A gauche, le prieuré
    Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Le clocher
    Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Le clocher
    Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Le portail
    Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Le portail
    Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Chapiteau du portail
    Espira de l’Agly (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie. Chapiteau du portail
  • Cabestany : lÂ’Ă©glise
  • Cabestany (PyrĂ©nĂ©es Orientales) : linteau de lÂ’Ă©glise, par le maĂ®tre de saint Hilaire
    Cabestany (Pyrénées Orientales) : linteau de l’église, par le maître de saint Hilaire
  • Corneilla de Conflent : sainte Marie
  • Corneilla de Conflent : lÂ’Ă©glise sainte Marie. CotĂ© sud
    Corneilla de Conflent : l’église sainte Marie. Coté sud
    Corneilla de Conflent : l’église sainte Marie. L’abside
    Corneilla de Conflent : l’église sainte Marie. L’abside
    Corneilla de Conflent : l’église sainte Marie. Le clocher
    Corneilla de Conflent : l’église sainte Marie. Le clocher
    Corneilla de Conflent : l’église sainte Marie. Fenêtres de l’abside
    Corneilla de Conflent : l’église sainte Marie. Fenêtres de l’abside
  • Boule dÂ’Amont : le prieurĂ© de Serrabone
  • Boule dÂ’Amont (PyrĂ©nĂ©es Orientales) : le prieurĂ© Sainte Marie de Serrabone
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la tribune
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : la tribune
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : chapiteau de la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : chapiteau de la galerie sud
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : chapiteaux du portail du flanc nord
    Boule d’Amont (Pyrénées Orientales) : le prieuré Sainte Marie de Serrabone : chapiteaux du portail du flanc nord
  • Serralongue : lÂ’Ă©glise sainte Marie
  • Serralongue (PyrĂ©nĂ©es Orientales) : lÂ’Ă©glise sainte Marie
    Serralongue (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie
    Serralongue (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie : le clocher
    Serralongue (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie : le clocher
    Serralongue (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie : pentures du portail latéral, détail
    Serralongue (Pyrénées Orientales) : l’église sainte Marie : pentures du portail latéral, détail


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)