B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

L’art roman en France

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Le second âge roman

Les nouveautés
Ile de France, Vermandois, Champagne
Alsace Lorraine
Normandie
Pays de Loire, Maine
Bretagne
Aquitaine
Limousin
Auvergne
Velay et Forez
Languedoc et Midi pyrénéen
Roussillon
Eglises des routes de pèlerinage
Bourgogne et pays adjacents
Alpes, Corse et Provence

Dès la fin du XIè siècle et au début du suivant, les efforts des premiers Capétiens pour organiser leur royaume, encore peu étendu mais qui s'agrandira rapidement, et y ramener la prospérité, commencent à porter leurs fruits. L'union intime de la royauté capétienne et du clergé régénéré permet au magnifique mouvement religieux réformé de se manifester dans la construction de grandes et belles églises, non seulement dans les villes, mais aussi dans les campagnes.

L’âge roman « classique » se caractérise essentiellement par ses voûtes appareillées et par le choix de solutions internes à l'édifice pour absorber et dévier les poussées engendrées par ces voûtes. Elle se distingue selon des variétés régionales (Demi berceaux sur tribunes en Auvergne et Bourgogne, berceaux brisés en Provence, absence de voûtement en Normandie…) mais aussi en fonction des routes de pèlerinages (Saint Sernin et Saint-Jacques de Compostelle sont construites sur le même modèle) et parfois en fonction des ordres auxquels elles sont affiliées (Cluny, Cîteaux…)

2.5. Pays de Loire, Maine

Carte du Pays de la Loire, du Maine et de la Bretagne romans
Carte du Pays de la Loire, du Maine et de la Bretagne romans

2.5.1. Caractéristiques générales

Les églises à nef unique sont nombreuses, mais dans les édifices à collatéraux, le chœur s'entoure souvent d'un déambulatoire sur lequel ouvrent des chapelles rayonnantes. La nef, unique ou non, est couverte d'une charpente apparente ou d'un plafond au dessus des fenêtres hautes. Le chœur et quelquefois le transept ont des voûtes en berceau ou des voûtes d'arêtes. Souvent, surtout dans les édifices à collatéraux, le transept fait peu ou pas du tout saillie (Notre Dame de Beaugency, Cunaud, Saint-Aignan).

Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Le chevet, détail
Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Le chevet, détail

Au carré du transept s'élève une tour (Suèvres) portée en général par une coupole sur trompes (Saint Ours de Loches, Saint-Aignan). Parfois on trouve un clocher porche à la façade occidentale (Saint Benoît sur Loire, Saint Julien de Tours, Saint Ours de Loches) ; la tour Saint-Aubin d'Angers reste isolée de l’église alors qu’à la Trinité de Vendôme elle a été reliée à l'église par un vaste porche. Certaines sont accolées à l'extrémité des croisillons (cathédrale du Mans), ou flanquent le chœur, (la Madeleine de Châteaudun).

Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. La nef et ses coupoles de « dubes ».
Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. La nef et ses coupoles de « dubes ».

2.5.2. Les édifices

  • Dans le Loiret : Le monument le plus important de cette région est la grande église abbatiale de Saint Benoît sur Loire, dans le Loiret : clocher porche de 1029 ; chœur et transept achevés en 1108, nef de 1150-1200. Les magnifiques chapiteaux de l’abbatiale ont influencé toute la région jusqu'en Berry.
  • Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Vue de l’abbatiale
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Vue de l’abbatiale
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Le chevet
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Le chevet
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. La nef
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. La nef
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Elévation de la nef et collatéral nord
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Elévation de la nef et collatéral nord
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Elévation du chœur
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Elévation du chœur
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche : saint Martin
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche : saint Martin
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche : les cavaliers de l’Apocalypse et l’agneau
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche : les cavaliers de l’Apocalypse et l’agneau
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche : les cavaliers de l’Apocalypse : détail de l’agneau
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche : les cavaliers de l’Apocalypse : détail de l’agneau
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche. Damnés entourés de serpents
    Saint Benoît sur Loire (Loiret) : abbaye saint Fleury. Chapiteaux du porche. Damnés entourés de serpents
  • Les autres édifices : le long de la Loire et de ses affluents, il y a Bellegarde du Loiret (façade), l’église de Boësse, Ferrières-en-Gâtinais, Chapelle-Saint-Mesmin, Suèvres, Notre-Dame de Beaugency…
  • Boësse en Loiret : le porche roman de l’église paroissiale
    Boësse en Loiret : le porche roman de l’église paroissiale
    Beaugency, église abbatiale Notre Dame : l’abside
    Beaugency, église abbatiale Notre Dame : l’abside
  • En Eure-et-Loir : l’église de Dangeau, l’église Saint-Jean et l’église de la Madeleine à Châteaudun.
  • En Loir et Cher : Saint-Aignan (chœur inspiré de Saint Benoît), l'ancienne abbatiale de Selles-sur-Cher (première moitié du XIIè siècle), la Trinité de Vendôme, la chapelle du prieuré Saint Gilles à Montoire…
  • Dangeau : église prieurale saint Georges. Le chœur
    Dangeau : église prieurale saint Georges. Le chœur
    Dangeau : église prieurale saint Georges
    Dangeau : église prieurale saint Georges
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Vestiges du portail sud
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Vestiges du portail sud
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Elévation façade nord
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Elévation façade nord
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Elévation façade nord
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Elévation façade nord
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Elévation façade nord
    Châteaudun (Eure et Loire) : église sainte Madeleine. Elévation façade nord
    Saint Aignan sur Cher (Loire et Cher) : la collégiale
    Saint Aignan sur Cher (Loire et Cher) : la collégiale
    Saint Aignan sur Cher (Loire et Cher) : la collégiale : nef, croisée et chœur
    Saint Aignan sur Cher (Loire et Cher) : la collégiale : nef, croisée et chœur
    Saint Aignan sur Cher (Loire et Cher) : tour de croisée et crypte
    Saint Aignan sur Cher (Loire et Cher) : tour de croisée et crypte
  • En Touraine : le monument le plus intéressant est Saint Ours de Loches, avec sa nef unique couverte de deux pyramides creuses, les « dubes », sans doute inspirée par Fontevrault. La chapelle Saint Jean, près de la Chartreuse du Liget, est un édifice circulaire couvert d'une coupole avec ajout d’une nef au XIIè. Les autres édifices importants de Touraine sont le prieuré Saint Cosme à Tours (Chevet et réfectoire), Preuilly-sur-Glaise, Notre Dame du Fougeray à Cormery, Saint-Gilles à l'Isle-Bouchard, les ruines du prieuré Saint Léonard (Chapiteaux historiés), Tavant (fresques)…
  • Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. Vue sur le chevet et le côté nord de l’édifice
    Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. Vue sur le chevet et le côté nord de l’édifice
    Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. Vue sur le côté sud de l’édifice. A gauche, le clocher porche et ses massifs contreforts
    Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. Vue sur le côté sud de l’édifice. A gauche, le clocher porche et ses massifs contreforts
    Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. Le portail
    Loches (Indre et Loire) : Saint Ours, ancienne collégiale Notre-Dame. Le portail
    Saint Cosme (Indre et Loire) : prieuré cistercien. Ruines de l’église
    Saint Cosme (Indre et Loire) : prieuré cistercien. Ruines de l’église
    Saint Cosme (Indre et Loire) : prieuré cistercien. Le réfectoire des moines
    Saint Cosme (Indre et Loire) : prieuré cistercien. Le réfectoire des moines
    Cormery (Indre et Loire) : ruines de l’abbaye
    Cormery (Indre et Loire) : ruines de l’abbaye
    Tavant (Indre et Loire) : Eglise Saint-Nicolas. Façade occidentale.
    Tavant (Indre et Loire) : Eglise Saint-Nicolas. Façade occidentale.
    Tavant (Indre et Loire) : Eglise Saint-Nicolas. Fresque du chœur.
    Tavant (Indre et Loire) : Eglise Saint-Nicolas. Fresque du chœur.
    Tavant (Indre et Loire) : Eglise Saint-Nicolas. Fresque du chœur : l’annonciation et la visitation.
    Tavant (Indre et Loire) : Eglise Saint-Nicolas. Fresque du chœur : l’annonciation et la visitation.
  • En Anjou : deux édifices majeurs : l’abbaye de Fontevrault, sépulture des Plantagenêt, monument d'une architecture exceptionnelle (quatre coupoles à la suite couvrent la nef unique) et l’église de Cunault, presque aussi vaste mais pourvu de collatéraux. De moindre importance sont Notre Dame de Nantilly à Saumur, l’église de Trèves et la majestueuse tour Saint-Aubin à Angers, clocher de la plus ancienne abbaye de la province. A Angers encore, le prieuré du Ronceray.
    • L’abbaye de Fontevrault
    • L’abbaye de Fontevrault : le chevet de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : le chevet de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : le chevet de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : le chevet de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : vue sur le cloître et l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : vue sur le cloître et l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : la nef de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : la nef de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : la nef de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : la nef de l’abbatiale
      L’abbaye de Fontevrault : croisée et bas-côté
      L’abbaye de Fontevrault : croisée et bas-côté
      L’abbaye de Fontevrault : croisée
      L’abbaye de Fontevrault : croisée
      L’abbaye de Fontevrault : chapiteaux de la nef
      L’abbaye de Fontevrault : chapiteaux de la nef
      L’abbaye de Fontevrault : le cloître
      L’abbaye de Fontevrault : le cloître
      L’abbaye de Fontevrault : le cloître
      L’abbaye de Fontevrault : le cloître
      L’abbaye de Fontevrault : les cuisines
      L’abbaye de Fontevrault : les cuisines
      L’abbaye de Fontevrault : les cuisines
      L’abbaye de Fontevrault : les cuisines
      L’abbaye de Fontevrault : le réfectoire
      L’abbaye de Fontevrault : le réfectoire
    • Cunault : Notre Dame
    • Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Le clocher. Détail
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Le clocher. Détail
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. La façade
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. La façade
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Décors de l’absidiole nord
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Décors de l’absidiole nord
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. La nef
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. La nef
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Le chœur et ses travées
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Le chœur et ses travées
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Le chœur
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Le chœur
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Chapiteaux
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Chapiteaux
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Chapiteaux
      Cunault (Maine et Loire) : l’église Notre Dame. Chapiteaux
    • Angers : Saint Aubain
    Angers : tour de l’ancienne abbaye de Saint Aubin, XIIè
    Angers : tour de l’ancienne abbaye de Saint Aubin, XIIè
  • Dans le Maine : de la cathédrale du Mans les murs extérieurs de la nef et la travée la plus proche du transept sont romanes (XIè-XIIè) ; Au Mans encore, l'abbatiale de Notre Dame du Pré, et dans la région, Notre Dame de la Couture (chœur), Notre Dame d'Avénières, toute proche de Laval.
Le Mans, cathédrale saint Julien. La façade romane
Le Mans, cathédrale saint Julien. La façade romane
Le Mans, cathédrale saint Julien. Le portail sud, piédroit
Le Mans, cathédrale saint Julien. Le portail sud, piédroit
Le Mans, cathédrale saint Julien. La nef romane
Le Mans, cathédrale saint Julien. La nef romane
Le Mans, cathédrale saint Julien. La nef romane
Le Mans, cathédrale saint Julien. La nef romane
Le Mans, cathédrale saint Julien. La nef romane
Le Mans, cathédrale saint Julien. La nef romane
Le Mans, abbaye Notre Dame de la Couture
Le Mans, abbaye Notre Dame de la Couture
Le Mans, abbaye Notre Dame de la Couture. Le déambulatoire
Le Mans, abbaye Notre Dame de la Couture. Le déambulatoire
Le Mans, Notre Dame des Prés : vue générale.
Le Mans, Notre Dame des Prés : vue générale.
Le Mans, Notre Dame des Prés : élévation de la nef. La partie supérieure est gothique.
Le Mans, Notre Dame des Prés : élévation de la nef. La partie supérieure est gothique.
Le Mans, Notre Dame des Prés : le bas coté sud.
Le Mans, Notre Dame des Prés : le bas coté sud.


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)