B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Piotrkow Trybunalski

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7. Témoignages

Hanka Ziegler a 9 ans quand la guerre commence. Ses parents et leurs 5 enfants habitent à Lodz, mais partent à Piotrkow aux premiers jours de la guerre. Elle se rappelle :

« Nous logions dans petite pièce, tous les sept. 14 autres personnes sont venues y habiter à divers moments… Je me rappelle avoir dormi sur une chaise avec un de mes frères ; c’était terrible. Mon père a été pris entrain de rechercher de la nourriture et a été mis en prison. Je n'ai jamais revu mon père... Mon frère Zigmund et moi étions les soutiens de famille. Il avait environ 14 ans. Nous avons rassemblé toute la nourriture ; nous avons commencé à vendre le pain et des pommes de terre. Nous n'avions pas autre chose à vendre. Puis nous avons commencé à faire les poubelles et à mendier chez les non –juifs. Étant de petits enfants nous pouvions nous faufiler hors du ghetto par n'importe quel passage. Nous avons appris comment voler, comment mendier. Ma mère ne pouvait pas nous en empêcher. A elle seule, elle ne pouvait faire face. Nous avions très faim. Ainsi, nous sommes sortis du ghetto… Puis vint le jour où ils ont clos le ghetto... »

L’« Aktion » du 13 octobre racontée par un survivant, Harry Spiro :

« Un couvre-feu général a été décrété, et nous savions que le ghetto allait être liquidé. Une annonce a été faite, ordonnant à tous ceux qui travaillaient dans les usines en dehors du ghetto de quitter leurs maisons et de se rassembler devant la synagogue. J'ai refusé d’abandonner ma famille, mais ma mère m'a dit d'y aller. Comme je refusais encore, elle m'a poussé hors de la maison. Ses derniers mots furent : « au moins un membre de notre famille survivra ! » C’était la dernière fois que je voyais ma mère, mon père et ma soeur. »

Jehoszua Cygelfarb (Joshua Segal) a travaillé dans l'usine Hortensja pendant trois années.Il raconte le 13 octobre :

« Chacun a dû rester sur place. Un officier SS a ordonné à tout le monde de se lever, et tout ceux qui travaillaient de manière satisfaisante devaient se mettre d’un côté. Mon frère et moi sommes allés là où l'officier nous a indiqué d’aller... puis l’officier a tracé une ligne, a choisi des personnes et les a placées à droite ou à gauche de la ligne. Les pères et les personnes qui avaient des cartes de travail avec la Swastika sont allés à droite, le reste à gauche. Quand il est arrivé à ma famille, il a séparé mon père de ma mère et de mes soeurs, mais mon père refusé et a dit « je vais avec mon épouse », et est allé à gauche. Après que l'officier allemand eut fini la sélection, les soldats ont entouré le groupe et sont partis pour la gare ; ils les ont embarqués dans des wagons à bestiaux sans nourriture ni eau. Ils leur ont dit qu'ils partaient dans un camp de travail. Le train est parti, dépassant l'usine de verre où je travaillais. Je l’ai entendu siffler, et j’ai tenté de voir qui était dans ce train. Mais je ne savais pas que ma propre famille était dans les wagons, et que je ne la reverrais jamais... j'avaient quinze ans et mon frère avait dix-neuf ans, et nous étions seuls. »
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant >>>


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)